Le chef du service de psychiatrie de l’hôpital Cochin, Bernard Granger, a reconnu l’intérêt potentiel du triage des patients qui se présentent aux urgences. Mais cela ne résoudra pas le problème sous-jacent.

Au moment du débat sur la saturation de l’hôpital, Bernard Granger était l’invité du 23h de franceinfo, jeudi 30 juin. Le chef de l’unité de psychiatrie de l’hôpital Cochin publie « Excel m’a tué » avec les éditions d’Odile Jacob. Un livre où il dénonce la prise de pouvoir par l’administration dans le monde médical. Interrogé sur l’opportunité de continuer à sélectionner les patients avant d’arriver aux urgences, il estime que cela peut présenter un intérêt « tant qu’on trouvera des médecins disponibles pour les personnes qui n’ont pas besoin de soins absolument urgents ».

Selon le médecin, ce que propose la mission « flash » du gouvernement, « ce sont des sortes de patchs, une réorientation du travail des urgentistes ». « Ça vaut plus que tout », relativise-t-il, mais le vrai problème reste pour lui le manque de médecins. En attendant, « on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a ».

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

France Télévisions utilise votre adresse email pour vous envoyer des newsletters.

Sobriété énergétique : au CHU de Montpellier, des conseillers « écologie et énergie » surveillent les abus pour réduire de 10% les consommations

En Isère, des stages pour apprendre à gérer l’agressivité à l’hôpital

Société : Manifestation de boursiers, recrutement massif à La Poste et cueillette de champignons… L’actu du vendredi 14 octobre en France

Bronchiolite : Santé publique France craint une pression sur les services pédiatriques

À Lire  Sexe. Maladie de Parkinson : le sexe épanouissant est possible

Epidémie de bronchiolite : « On ne peut pas ouvrir plus de lits », car « il n’y a pas assez de personnel soignant », prévient un pédiatre

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.