Le club de football de Sochaux-Montbéliard (FCSM) a déménagé son centre de formation de Seloncourt à Bourogne, dans le Territoire de Belfort, ont confirmé plusieurs sources. La ZAC des Plutons est la cible, derrière la gare TGV. Les élus de Montbéliard ont été choqués et ont estimé que les élus de Belfortain avaient franchi la « ligne rouge ».

Le futur centre de formation du FCSM devrait voir le jour sur le site des Plutons à Bourogne. | © Google street view

Le club de football de Sochaux-Montbéliard (FCSM) a déménagé son centre de formation de Seloncourt à Bourogne, dans le Territoire de Belfort, ont confirmé plusieurs sources. La ZAC des Plutons est la cible, derrière la gare TGV. Les élus de Montbéliard ont été choqués et ont estimé que les élus de Belfortain avaient franchi la « ligne rouge ».

mis à jour le 27 janvier à 20h23

Une vingtaine de kilomètres avec une symbolique énorme. Le club de football de Sochaux-Montbéliard (FCSM) va déplacer son centre de formation de Seloncourt, dans l’Etat de Montbéliard, à Bourogne, en Territoire de Belfort. Une décision qui ne calmera pas les relations déjà électriques entre le pays de Montbéliard et la Région de Belfort. Le centre d’Inseloncourt Armand-Peugeot a été inauguré en 2000 et appartient à l’Agglomération du Pays de Montbéliard. Le terrain prévu pour installer ce centre de formation est la ZAC des Plutons, en Bourogne confirment plusieurs sources, au-dessus de la gare TGV.

Selon L’Est Républicain, qui évoquait le projet il y a quelques semaines, les dirigeants du FCSM n’ont plus trouvé le bon centre, alors qu’ils envisageaient de construire un centre de performance, associant des centres de formation à des groupes professionnels. Selon L’Est Républicain, qui a également annoncé ce projet, la salle de spectacle devrait coûter 20 millions d’euros ; et le club achètera des terrains du Grand Belfort. La signature entre les acteurs du projet est prévue lundi.

En début de soirée, ce vendredi, le Grand Belfort et le FCSM ont convié les journalistes à une conférence de presse ce lundi matin à 10 heures, évoquant la « signature d’un protocole d’accord entre le FCSM et le Grand Belfort », sans en dévoiler le contenu exact. La conférence s’est tenue avec NaiXiong Zhong, propriétaire du FC Sochaux-Montbéliard, et Frankie Yau et Samuel Laurent, président-directeur général du club.

À Lire  5 cours en ligne pour maîtriser Word, Excel et PowerPoint

Pôle métropolitain demandé ?

Pôle métropolitain remis en cause ?

« L’annonce imminente du FC Sochaux-Montbéliard d’implanter son centre de spectacles en Territoire de Belfort est un manque de considération du club pour le Pays de Montbéliard Agglomération, premier partenaire du club et propriétaire de l’établissement », a qualifié Charles Demouge, président . Les Républicains (LR) du Pays de Montbéliard Agglomération, dans un communiqué, envoyé après sollicitations ; Il regrette de ne pas avoir eu de séance avec le club sur ce dossier.

« L’existence du centre métropolitain est chaque jour remise en question par les actions ou la posture de Belfort »

Président du Pays de Montbéliard Agglomération

Selon le président de la collectivité, les élus du Territoire de Belfort ont dépassé la « ligne rouge », dénonçant ne pas avoir été directement informés de cet échange entre les élus de Belfort et le FCSM. « Après leurs efforts pour gérer notre politique publique sur la mobilité ou la qualité de notre environnement, Belfort et son territoire s’attaquent aujourd’hui à l’image, à l’histoire, à l’âme du Pays de Montbéliard », affirme Charles Demouge. Selon lui, l’existence du pôle métropolitain est « interpellée chaque jour par le comportement ou l’attitude de Belfort ».

Le centre de spectacle sera construit sur un ancien terrain militaire, situé non loin du 1er régiment d’artillerie de Bourogne, avec une vingtaine d’hectares viabilisés. Il porte le nom d’une arme ancienne, le missile balistique nucléaire à courte portée Pluton. Le lanceur de missiles est monté sur le châssis à chenilles AMX-30 ; C’est ici que sont entreposées les armes nucléaires.

Interrogé, le club de football de Sochaux-Montbéliard n’a pas répondu à nos questions.