Faut-il verser de l'huile sur une poêle chaude ou froide ? Les détails font toute la différence...

Bien cuisiner, n’est pas seulement une question d’ingrédients ou même de talents. C’est aussi une histoire de gestes à privilégier ou à éviter. Cela tombe bien, puisque nous allons attirer votre attention sur une habitude à éviter lorsque vous versez de l’huile dans la poêle.

Ajouter de l’huile dans la poêle au bon moment vous évitera quelques déconvenues culinaires. Vous trouverez l’explication dans les lignes suivantes.

Ajouter de l’huile de cuisson dans une casserole – Source : spm

Pourquoi faut-il verser l’huile de cuisson au bon moment dans la poêle ?

Nous avons tous nos habitudes en cuisine et nous les perpétuons car nous pensons qu’elles sont les meilleures. Mais si vous vous êtes déjà demandé pourquoi votre plat n’était pas aussi savoureux que vous le vouliez, le problème pourrait se trouver dans un geste « banal » mais ô combien important : ajouter de l’huile dans la poêle pendant la cuisson. Et pour cause, l’une des erreurs les plus courantes en cuisine est de verser l’huile dans une poêle encore froide.

Huile de cuisson dans une poêle chaude – Source : spm

Verser l’huile dans la poêle au bon moment créera la bonne réaction. Ce résultat est souvent appelé « réaction de Maillard ». Grâce à cette dernière, une belle « croûte » dorée se formera à la surface de l’aliment, lui donnant un aspect croustillant. Ainsi, lorsque vous préparez un steak, la pièce de viande sera ferme à l’extérieur et tendre à l’intérieur. On parle de cuisson idéale.

Pour ce faire, n’oubliez pas que la poêle doit être suffisamment chaude avant d’y ajouter l’huile de votre choix. Mais ce n’est pas tout, verser de l’huile dans une poêle chaude empêchera également les aliments de coller. L’idéal est donc d’attendre que votre poêle soit bien chaude, afin qu’elle soit bien imbibée d’huile pour obtenir une cuisson homogène en fin de cuisson. De cette façon, l’huile agira également comme une barrière protectrice, facilitant la cuisson et améliorant le goût de votre plat.

À Lire  8 conseils pour un cœur en bonne santé

Une main mesurant la température d’une poêle trempée dans l’huile de cuisson – Source : spm

Dans le même temps, il est nécessaire de se rappeler à quel point il est important de garder les fours propres.

Beaucoup d’entre nous négligent la bonne façon de cuisiner nos aliments. S’il est vrai que l’on arrive à obtenir des plats délicieux, il faut aussi savoir que maîtriser la cuisson permet d’obtenir des plats « plus sains ». Pour y parvenir, voici quelques conseils.

L’une des plus recommandées est l’utilisation d’huile ou de graisse adaptée au mode de cuisson en question. Vous aurez le choix entre l’huile d’olive, l’huile de tournesol, le beurre clarifié, l’huile de coco ou encore l’huile d’arachide. L’huile de tournesol est aussi une alternative mais déconseillée car elle est mal équilibrée en oméga 3 et oméga 6.

L’autre astuce est la qualité de la poêle utilisée. Même étant de très bonne qualité, il faut considérer que le Téflon ne doit pas être abîmé, car il est nocif pour la santé. Évitez donc les éponges rugueuses lors du nettoyage des casseroles, car elles peuvent les rayer. En parlant de cela, savoir comment réparer les poêles antiadhésives serait une bouée de sauvetage.

Évitez également de brûler vos aliments. Il est toujours préférable de surveiller le processus de cuisson pour éviter que votre plat ne finisse carbonisé.

Ces conseils sont relativement simples à mettre en pratique. Il est certain qu’ils vous permettront d’obtenir des plats plus savoureux et plus « sains ».

Lire aussi L’astuce pour que les crêpes ne collent plus à la poêle : il suffit d’appliquer cette astuce