Retour au travail, à l’école, charge mentale, stress, baisse de la luminosité et des températures : la fatigue automnale commence à se faire sentir environ une semaine après le retour des vacances d’été. Conseils à appliquer dès maintenant !

« La fatigue automnale commence à faire des ravages environ une semaine après le retour des vacances d’été », explique Marie-Ange Guillemet, consultante en phytoaromathérapie et aromacologue. La rentrée scolaire, la reprise du travail et un rythme d’activité soutenu « génèrent du stress et une désagréable sensation d’épuisement qui ralentit l’activité et l’énergie accumulées pendant l’été ». A cela s’ajoute la baisse progressive de la luminosité et des températures. Ainsi, « cet effort va croître ».

Quand agir sur la fatigue d’automne ? 

Nous devrions pouvoir intervenir avant que la fatigue ne s’installe, dès le début septembre. « Il faut savoir qu’en médecine chinoise (à laquelle se réfère la naturopathie quand il s’agit de rythme, d’équilibre et de saison, ndlr) l’automne commence le 8 août, donc très tôt. Pour nous, en Europe, à notre latitude, il faut agir sur la phénomène saisonnier de fatigue de la rentrée à septembre ». En retardant sa prise en compte, la fatigue va s’exprimer de manière physique, générale et/ou musculaire, et déboucher alors rapidement sur une fatigue mentale. « Cette fatigue peut provoquer un stress oxydatif, perturber les sens, notamment celui de la vue, avant d’atteindre l’équilibre émotionnel et intellectuel, perturber les fonctions cognitives comme la concentration », explique Marie-Ange Guillemet.

Que faire contre la fatigue d’automne ? 

Per compensare l’aumento del dispendio energetico legato all’abbassamento delle temperature, e all’aumento delle attività e del ritmo stressante, è necessario favorire una dieta « più digeribile, facilmente assimilabile, ricca di vitamine e minerali, stagionale, preferibilmente biologico e locale : mele, pere, uva, zenzero, zucchine, cavoli, ravanelli neri, scarole, finocchi e ortaggi a radice (carote, pastinache, ecc.) vanno consumati in via prioritaria, senza eccessi”. Si consiglia inoltre di andare a letto 30 minuti avant.

Si la fatigue persiste, consultez votre médecin.

Quelle cure en septembre ?

« Une cure de raisin en une journée, une semaine ou 15 jours peut redonner de l’énergie. Mais attention, prévient Marie-Ange Guillemet, la cure détox ou la monorégime sont déconseillées aux personnes déjà trop fatiguées. » Cette cure aurait alors l’effet inverse : ajouter de la fatigue. » Plus généralement, il faut faire une cure avec des aliments de saison riches en vitamines : pomme, poire, raisin, gingembre, potiron, chou, radis noir, scarole, fenouil et légumes racines. Enfin, contre la fatigue, un traitement au magnésium peut également être utilisé. Le magnésium est disponible en vente libre en pharmacie.

À Lire  Bien-être : nos 8 conseils pour vous motiver à vous remettre au sport

Les remèdes anti fatigue d’automne

►Infusions végétales : ginseng, guarana reboost.

► Les vitamines dans les compléments alimentaires : « La vitamine C liposomale est indispensable pour lutter contre la fatigue. Elle est préférable à l’acérola qui peut provoquer des troubles digestifs. Elle est idéalement associée au Coenzyme Q10. Le Klamat et la Chlorelle ont un effet revitalisant et détoxifiant intéressant », à condition de vous ne sont pas déjà en état d’épuisement. Ces suppléments se trouvent généralement sous forme de gélules, de préférence bio. « Pour les personnes au moral bas, dont l’état de fatigue a atteint leur état émotionnel, les vitamines B, le bisglycinate de magnésium (mieux assimilé) sont conseillés ».

► Huiles essentielles (HE) : « L’huile essentielle de sapin noir ou de menthe poivrée a la propriété d’agir sur les glandes surrénales et donc sur les reins pour renforcer l’organisme. La menthe poivrée s’utilise avec la plus grande précaution, uniquement à l’état de traces (moins de une goutte) à déposer sur le palais ou sur les ailes du nez. Les huiles essentielles de pin, ou de romarin à cinéole peuvent être déposées (en trace) sur un mouchoir à inhaler. » Elle peut également être utilisée pour agir sur la fatigue : « Les huiles essentielles d’agrumes (notamment citron, bergamote, petit grain bigarade) sont à privilégier et la rose de Damas sera encore plus utile en cas de dépression avancée. l’âge de 6 ans devrait s’abstenir de les utiliser. « 

Comment éviter la fatigue d’automne ? 

Pour éviter la fatigue automnale, l’idéal est d’anticiper ses symptômes. Dès la première semaine de reprise des activités, du travail, du rythme scolaire, et du retour des vacances d’été, il faut se prendre en main.

Si la fatigue persiste, consultez votre médecin.

Merci à Marie-Ange Guillemet, consultante en phytoaromathérapie et aromacologue.