Un référentiel dans la démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Un référentiel dans la démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Parce que la neutralité carbone est aujourd’hui un enjeu fondamental pour l’entreprise, Fairjungle, solution digitale de gestion de voyages d’affaires, a étudié les déplacements de plus de 10 000 voyageurs d’affaires, issus de plus de 300 entreprises de tailles différentes et publie son premier baromètre carbone du voyage d’affaires. Objectif ? Aider les entreprises, comparer les dépenses carbones effectuées et objectiver leurs efforts d’écoresponsabilité.

« Chaque année nous publierons et enrichirons d’analyses et de recommandations un nouveau baromètre carbone des voyages d’affaires », annonce Saad Berrada, co-fondateur & PDG de Fairjungle. – RD

TourMaG.com – Pourquoi ce baromètre* ?

&#xD ;

Saâd Berrada :

&#xD ;

Chez Fairjungle, nous travaillons là-dessus depuis deux ans et demi, et nous commençons à obtenir des données. &#xD ;

&#xD ;

L’objectif de ce baromètre est de donner des clés de compréhension à toute entreprise, quels que soient sa taille, son secteur d’activité et son type de personnel, pour leur permettre de se comparer, d’évaluer l’ampleur de leurs dépenses et d’évaluer si elles sont raisonnables ou excessives. &#xD ;

&#xD ;

Désormais, chaque année nous publierons et enrichirons d’analyses et de recommandations un nouveau Baromètre Carbone des déplacements professionnels. &#xD ;

« Les déplacements pros actuels représentent 1/3 de ce quota carbone individuel »

"Les déplacements pros actuels représentent 1/3 de ce quota carbone individuel"

&#xD ;

TourMaG.com – La limitation de son empreinte carbone est-elle une réelle préoccupation pour les entreprises ?

À Lire  Comment le parcours de développement personnel contribue-t-il à votre bien-être ?

&#xD ;

Ils veulent se fixer des objectifs, mais ils doivent déjà commencer par calculer leur empreinte et apprendre à lire les résultats. &#xD ;

&#xD ;

Pour cela, ils doivent s’appuyer sur des données objectives : la taille du box, le secteur, la typologie des équipes et, surtout, prendre en compte l’empreinte carbone par kilomètre parcouru. À partir de là, ils peuvent modifier leur politique de voyage en interne. &#xD ;

&#xD ;

Lire aussi : Fairjungle : « Devenir la référence européenne de la gestion professionnelle des voyages d’ici 4 ans »

TourMaG.com – Quelles sont les principales informations révélées par ce baromètre ? &#xD ;

&#xD ;

D’ici 2050, l’objectif de consommation de carbone est limité à 2 tonnes par personne. Cette étude nous montre que les déplacements professionnels actuels représentent désormais un tiers de ce quota individuel de carbone. &#xD ;

&#xD ;

C’est intéressant, car l’impact de sa vie professionnelle est souvent exclu du bilan carbone, alors qu’il faut le prendre en compte.

« Nous souhaitons faire évoluer notre outil vers un système de scoring des compagnies aériennes »

"Nous souhaitons faire évoluer notre outil vers un système de scoring des compagnies aériennes"

&#xD ;

Deuxièmement, nous avons appris que le personnel opérationnel, c’est-à-dire les techniciens ou ingénieurs, représente les principaux postes de dépenses. Ce ne sont pas forcément ceux que l’on imagine, commerciaux et cadres, qui voyagent le plus. De plus, comex occupe la troisième place.

&#xD ;

Enfin, la taille de la boîte influe évidemment sur la consommation de carbone. Il est intéressant de voir qu’il converge à partir d’une certaine taille. &#xD ;

&#xD ;

Réduite à un voyageur actif, une petite PME se déplace beaucoup moins qu’une grande PME, mais une grande PME réduite à un voyageur actif, c’est un peu comme une ETI ou une très grande entreprise. &#xD ;

&#xD ;

Globalement, la base passagers, en corrélation avec la taille de l’entreprise, reste relativement stable. &#xD ;

&#xD ;

Autre remarque : il existe des différences importantes selon l’industrie. &#xD ;

&#xD ;

TourMaG.com – Le transport aérien est-il toujours le premier levier de réduction carbone ? &#xD ;