Dans le monde numérique, l’inflation affecte non seulement le matériel mais aussi les logiciels. Plusieurs éditeurs ont récemment annoncé des augmentations de prix pour leurs abonnements. Dès le 3 janvier, Flexibits augmentera son forfait premium à 56,99$/an, soit 1,42$/mois (le nouveau prix en euros n’est pas encore connu). Les clients existants en souffriront. Flexibits Premium permet une utilisation complète du calendrier Fantastical et du répertoire Cardhop.

Dans un mail envoyé à ses clients (fourni par Le Blog du Cuk), l’éditeur justifie l’augmentation par « l’inflation et la hausse des coûts » et souligne qu’il s’agit du premier changement du genre depuis l’introduction des Flexibits Premium il y a trois ans.

Autre exemple : Notion, qui peut être utilisé comme un cahier, une base de données ou encore un chef de projet, a revu son offre diversifiée le mois dernier avec de bonnes et de mauvaises surprises. Le plan gratuit a été amélioré avec la possibilité d’ajouter 10 invités au lieu de 5, un historique des versions remontant à 7 jours et la disponibilité d’espaces d’équipe pour coordonner les activités de plusieurs équipes.

Mais en même temps, le plan Personal Pro à 4 $/mois a été retiré et le nouveau plan gratuit ne couvre pas entièrement ses fonctionnalités, telles que le nombre d’invités disponibles. Certains nouveaux clients qui auraient pu se contenter de l’offre à 4$/mois doivent maintenant passer à l’offre à 8$/mois. Selon plusieurs personnes déjà abonnées, la hausse ne s’applique pas aux abonnés existants, ou du moins pas dans l’immédiat.

En revanche, les clients fidèles des carnets Evernote ont été informés d’une prochaine augmentation de leur abonnement. Premièrement, la facture annuelle Evernote Premium passera de 44,99 $ à 63,99 $. Pour d’autres, il s’agit d’une augmentation de 37 % des frais mensuels.

À Lire  Marketing digital : êtes-vous prêt pour le B2B ?

Adobe a également augmenté certains prix l’année dernière, sans parler de l’augmentation « mécanique » des prix dans l’App Store. D’un éditeur à l’autre et d’une formule à l’autre, les évolutions logicielles ne concernent pas systématiquement tous les clients, certains sont parfois (temporairement) épargnés pour diverses raisons.

Pour éviter d’être pris au dépourvu, mieux vaut consulter sa messagerie. Si vous vous êtes abonné à l’application via l’App Store, vous devez confirmer que vous acceptez l’augmentation déterminée par l’éditeur, sinon l’abonnement sera suspendu. Mais depuis l’année dernière, Apple expérimente, notamment avec Disney+, un processus différent où l’on vient d’être averti d’un boost à venir. Nous devons donc redoubler d’attention.