Baccalauréat en poche, de nombreux diplômés quitteront leur nid après l’été pour débuter leurs études universitaires. Cette nouvelle vie s’accompagne aussi de démarches administratives qui auraient pu leur être étrangères jusqu’à présent… L’adhésion à la complémentaire santé en fait partie. Est-il vraiment nécessaire que les étudiants souscrivent à ce type de contrat ? On vous dit tout.

Faut-il une complémentaire santé quand on est étudiant ?

Quelles que soient leurs études, les jeunes de 18 à 25 ans sont toujours considérés comme dépendants de leurs parents s’ils sont toujours rattachés à leur foyer fiscal, s’ils vivent sous le même toit ou s’ils perçoivent une allocation d’entretien (avec déduction fiscale). Ces étudiants peuvent ainsi continuer à bénéficier de la mutuelle de leurs parents sans avoir à se soucier du processus d’adhésion. Les étudiants qui ne remplissent pas les conditions mentionnées ne seront plus dépendants de la complémentaire santé de cette dernière…

Comment trouver un contrat adapté à vos besoins et à votre situation ? Outre les kiosques des assurances que l’on voit fleurir sur les campus à la rentrée, des sites comme lecompareteurassurance.com permettent aux étudiants de faire le tri parmi les différentes assurances du marché, d’étudier les garanties et les niveaux de remboursement proposés , et comparez les prix au mieux.

Pourquoi est-il judicieux d’adhérer à une complémentaire santé étudiante ?

Non, il n’est plus obligatoire de souscrire à une assurance santé quand on est étudiant, et pourtant c’est fortement recommandé. Et pour cause, l’Assurance Maladie ne couvre pas toutes les dépenses liées à la santé. C’est là qu’intervient la mutuelle : celle-ci rembourse ou avance les sommes restantes.

À Lire  Côtes d'Armor. Contrôlé en état d'ébriété, pas de permis et pas d'assurance le jour de l'anniversaire

Hospitalisation, médicaments, matériel médical, franchises, soins spécifiques (kinésithérapeute, infirmière…) ; certains frais de santé peuvent être particulièrement élevés. La partie restante qui doit être payée est donc difficile à supporter pour les étudiants sans ou très peu de revenus. D’où l’intérêt d’avoir une couverture qui prend en charge ce type de frais supplémentaires pour rester couvert en cas de besoin.

Les étudiants, jeunes par nature et donc considérés par les assurances comme moins susceptibles de tomber malades que les personnes âgées, peuvent bénéficier d’une mutuelle à des tarifs avantageux. Certains contrats spécifiquement destinés aux étudiants proposent en effet une couverture santé à des taux très bas.

Si les coûts des mutuelles étudiantes sont encore difficiles à supporter, l’Etat propose enfin un système appelé « Complémentaire Santé Solidaire » (CSS), destiné aux revenus les plus modestes. Selon les critères d’admission et votre niveau de ressources, cette association solidaire peut être totalement gratuite. Pour en bénéficier, une demande individuelle doit être faite, qui doit ensuite être instruite.

Ce contenu a été réalisé en collaboration avec lecompareteurassurance.com. La rédaction de BFMTV n’a pas participé à la production de ce contenu.