Un annuaire pour les touristes et des services pour les entreprises

La plateforme de recherche dédiée aux hébergements durables Ethik Hotels devient Ethik & Trips et s’ouvre aux professionnels. Une double actualité qui valait bien une interview de sa cofondatrice, Anne Chéné.

Ethique & Les voyages se transforment en un an! &#xD ;

&#xD ;

La plateforme de recherche rassemble plus de 400 résidences vertueuses à travers le monde. Je te vois en te disant : « un site répertoriant des lieux durables, il y en a plusieurs, alors pourquoi un de plus ? »

&#xD ;

Mais Ethik & Les voyages ont un positionnement légèrement différent. &#xD ;

&#xD ;

Sa singularité : ne pas être un intermédiaire mais simplement un annuaire amélioré. Pas un agrégateur non plus, car Ethik & Les voyages ont des critères pour choisir les hébergements qui seront répertoriés, et que ceux-ci sont choisis de manière collaborative. &#xD ;

De la diversité dans les établissements

&#xD ;

Enfin, la société propose son propre contenu – y compris des descriptions des lieux qui ne sont pas les mêmes que celles du site Web de l’hébergeur.

&#xD ;

C’est une autre différence : Ethik & Les voyages se concentrent désormais sur les voyages d’affaires, ainsi que sur les clients individuels et le tourisme de loisirs.

&#xD ;

Créer un lien humain entre l’hébergeur et le voyageur

Nous voulions en savoir plus sur cette jeune entreprise et son développement récent. Nous avons donc demandé à sa fondatrice, Anne Chéné, de mieux connaître la marque.

TourMaG.com – Votre nom était Ethik Hotels, pourquoi ce changement de nom ?

&#xD ;

Anne Chêne :

&#xD ;

Ménage raisonné, eau filtrée et emploi local

Dans nos offres nous nous adressons à toutes sortes d’hébergeurs, mais les autres n’étaient pas là. Il n’y a pas que des hôtels, il y a aussi des appartements, des cabanes, des lieux insolites, des résidences de plein air… Cependant, parler d’hôtels ne leur convenait pas. &#xD ;

&#xD ;

Lorsque nous avons déposé le nom à l’INPI, nous voulions quelque chose de plus général, plus large, qui envisage l’ouverture à toutes sortes d’habitats éco-responsables.

&#xD ;

Cette diversité me tient à cœur. Il y a généralement deux clichés sur l’habitat éco-responsable : soit on imagine des éco-lodges hors de prix, soit des cabanes au fond de la forêt avec des toilettes sèches. C’est ça, oui, mais il y a beaucoup, beaucoup plus.

TourMaG.com – Vous insistez pour ne pas être un intermédiaire ?

Des voyageurs-testeurs

&#xD ;

Anne Chêne :

&#xD ;

Une consultation publiée en 2021 pour ADN Tourisme demandait aux voyageurs comment ils réservaient leur hébergement de manière responsable : en effet seuls 19% d’entre eux sont passés par les grands centres que nous connaissons tous. La plupart y font leurs recherches, trouvent le lieu qui les intéresse puis réservent directement sur le site.

À Lire  Guide : les 6 KPI clés pour piloter efficacement une agence

&#xD ;

Le touriste choisit d’abord une destination

Et c’est logique : quand on est dans une telle démarche, quand on se soucie du respect de l’environnement et du territoire, on recherche aussi le contact humain, ça a du sens.

&#xD ;

Nous jouons donc ce rôle : Ethik & Trips va aider le voyageur dans sa recherche, et lorsqu’il clique, il va sur le site de l’hébergeur, qui gère directement la relation.

TourMaG.com – Quels sont les critères évoqués par Ethik & Des voyages ?&#xD ;

&#xD ;

Un pixel pour tracer sans récupérer les données

Anne Chêne :

&#xD ;

Il y a 8 critères : tri sélectif dans l’hôtel, lavage raisonné des draps et serviettes (pas tous les jours) et nettoyage raisonné avec des produits écologiques, accès PMR, eau potable en bouteille ou filtrée, potager ou accès à une ferme pour le restaurant, non plastique à usage unique et emploi communautaire local.

&#xD ;

Afin que chacun y ait accès progressivement, il est évolutif : il faut en respecter au moins 3 pour commencer. &#xD ;

&#xD ;

170 partenaires en 10 mois

Et bien sûr nous valorisons les établissements certifiés. Depuis décembre 2021, nous sommes également partenaires du label Clef Verte, et d’une convention cadre avec les Auberges de Jeunesse de France, qui sont toutes labellisées Clef Verte.

&#xD ;

Les critères et la liste des balises sont sur le site et sur la page de chaque hébergeur. Les voyageurs peuvent classer les établissements selon ces différentes entrées.

TourMaG.com – Appelez-vous ce que vous appelez « la communauté » pour tester les établissements ?

&#xD ;

Des séminaires d’entreprise dans les établissements écoresponsables

Anne Chêne :

&#xD ;

Les engagements sont visibles sur le site internet, et un bouton permet de signaler si quelque chose ne va pas dans le bon sens. Nous voulons intégrer le voyageur dans le processus.

&#xD ;

Comme nous ne sommes pas des intermédiaires, nous invitons les voyageurs à discuter avec leurs hôtes. Nous les encourageons à discuter avec les professionnels, mais aussi à observer. Ils voient par eux-mêmes si les critères annoncés sont remplis ou non et ils nous le disent. &#xD ;

&#xD ;

Parfois l’hôte ajoute des informations dans le livret d’accueil, il y a aussi des informations déjà présentes à l’arrivée qui permettent au voyageur de vérifier les critères.

Le témoignage d’un entrepreneur :

TourMaG.com – En termes de visites de sites, comment vous situez-vous ?

&#xD ;

Anne Chêne :

&#xD ;

Une vraie stratégie de contenu

Pour augmenter le trafic sur le site, il faut diversifier les destinations. Le touriste choisit d’abord une destination, et ensuite seulement il trouvera son logement. Plus nous avons de destinations, plus grandes sont les chances que les visiteurs trouvent ce qu’ils recherchent parmi les hôtes de référence.

&#xD ;

Nous avons aussi référé quelques agences réceptives pour ceux qui veulent un voyage clé, mais c’est vraiment à la limite.

&#xD ;

Les utilisateurs ne viennent pas pour ça, ils sont surtout intéressés par la diversité des adresses.

TourMaG.com – Quel est votre business model ?

&#xD ;