Les œstrogènes, hormones essentielles chez la femme, sont principalement produits par les ovaires. Quel est exactement leur rôle ? D’où viennent-ils? Combien de temps sont-ils cachés ? Les hommes en produisent-ils aussi ? Que se passe-t-il en cas d’interruption ? Réponses du Pr Philippe Touraine, endocrinologue au service d’endocrinologie et de médecine de la reproduction de l’hôpital Pitié Salpêtrière (Paris).

Oestrogène : qu’est-ce que c’est ?

Œstrogènes : de quoi s’agit-il ?

Les œstrogènes sont des hormones sexuelles primaires appartenant au groupe des stéroïdes.

Ils sont produits principalement par les ovaires (mais aussi en petite quantité par les testicules chez l’homme), par les glandes surrénales, par les glandes mammaires ou par les tissus adipeux.

Les trois groupes d’oestrogènes naturels sont :

Comme la progestérone, ils ont un rôle essentiel dans la vie hormonale des femmes – et dans une moindre mesure dans celle des hommes.

Comme indiqué ci-dessus, les œstrogènes sont principalement sécrétés par les ovaires pendant le cycle menstruel. « Le taux d’oestrogène augmente après les menstruations, et jusqu’à l’ovulation (14e jour du cycle »), indique l’endocrinologue. Cela permet l’épaississement de la muqueuse utérine, mais aussi la formation de glaire cervicale.

Plus précisément, l’œstrogène est sécrété par chaque follicule contenant un ovocyte. Lorsque cet ovocyte est mature (au moment de l’ovulation), il sécrète plus d’œstrogènes, ce qui permet à l’ovocyte d’être libéré, qui sera ensuite acheminé par la trompe de Fallope. Après expulsion de cet ovocyte (dans la seconde partie du cycle), il se transforme en corps jaune et sécrète de la progestérone.

Après la ménopause, le taux d’oestrogènes chute de façon spectaculaire : les ovaires cessent d’en produire. Ainsi, les organes et tissus qui y étaient sensibles subissent plusieurs modifications, dont une atrophie. Voilà pourquoi? La peau s’étire, les muqueuses se dessèchent, le squelette s’engourdit, etc. Le tissu adipeux et la glande mammaire peuvent produire une petite quantité d’œstrogène après la ménopause.

Quel est le rôle des oestrogènes ?

Quel est le rôle des œstrogènes ?

Les oestrogènes agissent surtout sur le système urogénital, la glande mammaire, le squelette, la peau et les muqueuses, le système cardiovasculaire, le cerveau, le système digestif. Elles sont souvent appelées hormones « féminisantes ». Pour cause, ils ont un rôle clé dans le développement et le maintien des caractères sexuels secondaires chez les jeunes femmes.

Quel est le rôle des œstrogènes chez les femmes ?

Quel est le rôle des œstrogènes chez la femme ?

Quel est le rôle des œstrogènes chez les hommes ?

À Lire  Sexualité : "Nous vivons une révolution", constatent les acteurs de la santé sexuelle réunis à Montpellier

Quel est le rôle des œstrogènes chez l’homme ?

Les œstrogènes n’ont pas de rôle particulier chez les hommes : les hommes ont un taux élevé de testostérone dans le sang et un taux faible d’œstrogènes (chez les femmes, c’est l’inverse). Mais certaines boissons, comme la bière, peuvent avoir un effet œstrogénique et provoquer un déséquilibre hormonal. L’excès d’oestrogène (donc le manque de testostérone) peut avoir des effets néfastes sur l’organisme, souligne l’endocrinologue.

Dosage : quand et comment déterminer son taux d’oestrogène ?

Dosage : quand et comment déterminer son taux d’œstrogène ?

Il n’est pas nécessaire de mesurer régulièrement votre taux d’œstrogène. Une dose n’est utile que dans certaines circonstances, telles que :

La prise de sang nécessite le jeûne et le prélèvement est effectué au creux du coude.

Quel est le niveau « normal » d’oestrogène ?

Quel est le taux « normal » d’œstrogènes ?

Il n’y a pas vraiment de « taux normal » d’œstrogènes, car ce taux est en constante évolution. Les valeurs de référence varient selon le sexe, l’âge et l’éventuelle grossesse. Elles dépendent également des laboratoires et des techniques d’analyse utilisées.

Toute anomalie dans la production d’œstrogènes peut avoir un retentissement clinique, précise le professeur Touraine.

L’oestrogène fait-il grossir ?

Est-ce que les œstrogènes font grossir ?

La réponse n’est pas si claire. L’œstrogène en lui-même ne fait pas grossir. Ce sont leurs variations qui peuvent affecter notre poids. Surtout à la ménopause, les femmes ont souvent plus de difficultés à maintenir leur poids santé, pour cause, les oestrogènes diminuent fortement, surtout l’oestradiol qui aide à maintenir notre métabolisme (il affecte la façon dont notre corps stocke les graisses et décide de l’élimination – ou ne pas -). de certaines zones graisseuses). En fait, lorsque l’équilibre des œstrogènes n’est pas optimal, les kilos peuvent commencer à s’accumuler. Et ce n’est pas le seul inconvénient auquel il faut faire face !

Excès d’oestrogène (hyperoestrogénique) : quels sont les symptômes ? Quelles conséquences ?

Excès d’œstrogènes (hyperœstrogénie) : quels symptômes ? Quelles conséquences ?

Des niveaux excessifs d’œstrogènes (dominance d’œstrogènes ou hyperœstrogénie) causent leur lot de problèmes :

La dominance oestrogénique est également présente chez l’homme : un excès d’oestrogène peut alors entraîner une baisse de la libido, une diminution de la qualité et du nombre des spermatozoïdes, une baisse de la production de testostérone. Ce débordement d’hormones « féminines » peut aussi expliquer un développement mammaire anormal (gynécomastie) ou une hypertrophie bénigne voire cancéreuse de la prostate.

« En cas d’hyperestrogénie, on équilibre la balance hormonale en prescrivant de la progestérone (balance estrogène-progestatif) », explique le professeur Touraine. Chez les hommes, la prise d’androgènes peut être prescrite.

Carence en oestrogène : quels symptômes ? Quelles conséquences ?

Manque d’œstrogènes : quels symptômes ? Quelles conséquences ?

Le manque d’oestrogène peut avoir de nombreuses raisons, dont la ménopause, des régimes trop restrictifs, une activité physique trop intense, etc.

Plusieurs troubles peuvent alors être pointés :

Traitement : qu’est-ce qui peut augmenter les niveaux d’œstrogènes ?

Traitement : qu’est-ce qui peut augmenter le taux d’œstrogènes ?