La souscription d’une assurance est très importante lors de la souscription d’un crédit immobilier. C’est aussi un coût important pour l’emprunteur.

Il est cependant possible de renégocier son contrat pour profiter d’un meilleur prix ou d’une garantie plus élevée grâce à la nouvelle loi Lemoine entrée en vigueur à partir de septembre 2022. Nous vous donnons ci-dessous plus d’explications et en bonus, des noms experts d’acteurs pour vous aider. .

Qu’est-ce qu’une assurance de prêt immobilier ? 

Bien que non exigée par la loi, l’assurance crédit immobilier est exigée par toutes les banques et organismes de crédit. Elle garantit le remboursement du capital dû si l’emprunteur est victime d’un accident mental tel que :

A ce titre, cette assurance couvre aussi bien le prêteur que l’emprunteur et sa famille, mais peut représenter jusqu’à 30% du coût total du prêt, la renégociation peut donc être très intéressante.

Quelles lois permettent la renégociation d’une assurance de prêt immobilier ?

La renégociation de votre assurance de prêt est possible grâce à trois lois :

Depuis le vote de cette loi, renégocier son contrat d’assurance emprunteur pour réduire ses mensualités ou obtenir une meilleure couverture est beaucoup plus simple.

Comment changer d’assurance prêt immobilier ?

Depuis 2010, grâce à la loi Lagarde, vous n’êtes plus obligé de souscrire aux contrats d’assurance proposés par votre organisme de crédit ou votre banque. C’est un avantage non négligeable, car ces options sont généralement plus chères et moins personnelles que les contrats proposés par les compagnies d’assurance.

Pour trouver le contrat qui correspond le mieux à votre situation et qui est le plus rentable financièrement, vous devez être efficace. Il est préférable de commencer par définir précisément vos besoins et d’évaluer le risque de votre emprunteur par rapport à votre situation individuelle. S’il y a plusieurs co-emprunteurs, il faut aussi déterminer leurs quotités individuellement, car l’assurance couvrira une partie du crédit ou la totalité pour chacun. Par exemple, si un couple peut être 2 fois 50 % ou 2 fois 100 %, ce taux de couverture peut être ajusté à la situation de chaque emprunteur.

Une fois les besoins de l’emprunteur déterminés, il faut comparer les offres, bien sûr au regard du prix, mais aussi des garanties proposées (décès, invalidité temporaire et permanente totale, perte d’autonomie, chômage, etc.). En effet, ce dernier déterminera dans quel cas le prêt pourra être remboursé par la compagnie d’assurance. Il est donc très important d’être vigilant lors de la conclusion ou de la renégociation de contrats.

À Lire  Le PER, uniquement pour les hauts revenus ? Idée stupide ! – Guide d'épargne

Comment renégocier son assurance prêt immobilier ?

Négocier son assurance emprunteur est relativement simple. Si vous souhaitez conserver votre contrat, mais bénéficier d’une meilleure couverture ou de mensualités moins élevées, vous devez en discuter avec votre compagnie d’assurance. S’il refuse, il est possible de résilier et de souscrire une assurance plus avantageuse et d’envoyer les conditions générales et particulières à sa banque pour validation. Ce dernier dispose de 10 jours ouvrables pour répondre. Une fois les avenants au nouveau contrat de prêt acceptés, l’ancien peut être résilié.

Si le contrat d’assurance souscrit est un contrat collectif (c’est-à-dire proposé par une banque ou un prêteur), la renégociation est quasiment impossible. Ce sont en effet des contrats standards qui offrent tous la même garantie, quels que soient la situation et le profil de l’emprunteur. Pour changer de contrat, il faut donc déléguer l’assurance auprès d’un organisme indépendant. Ce nouveau contrat devra cependant respecter l’égalité des garanties. La banque se chargera alors de résilier l’ancienne assurance collective. Il existe des courtiers spécialisés (comme Reassure Me) qui peuvent s’occuper gratuitement de toutes les formalités administratives et vous aider à trouver la meilleure offre.

Quelles sont les règles pour changer d’assurance ?

Quelques règles sont à respecter en cas de changement d’assurance de l’emprunteur : la lettre de résiliation doit être adressée à sa banque au moins 15 jours avant la date d’expiration du contrat si celui-ci est supérieur à un an et s’il est plus ancien. Il doit être envoyé en recommandé avec accusé de réception et accompagné du règlement général et particulier du nouveau contrat d’assurance. La seule raison pour laquelle une banque peut refuser un nouveau contrat est que l’équivalence requise des sûretés n’est pas respectée. Pour vous en assurer, vous devez vous référer à la fiche d’information de normalisation fournie par la banque lors de la souscription d’une ancienne assurance crédit immobilier.

Je souscris