&#xD ;

Par –

&#xD ;

13 sept. 2022 à 18 h 10

&#xD ;

| mis à jour le 14 septembre 2022 à 00h16

– Temps de lecture :

&#xD ;

Qui mieux que les passagers pour raconter un voyage ? Des canaux d’Amsterdam à la cathédrale de Strasbourg, en passant par le Rhin romantique ou Cologne, ceux qui ont navigué à bord du MS Symphonie en septembre 2022 avec les Travelling Readers vous disent tout.

Les raisons pour lesquelles Jeannine et François Morel (Echavanne – 70) ont fait la croisière sur le Rhin et sont de fidèles Lecteurs Voyageurs ? Ils sont nombreux et évidents. « Nous sommes venus à Venise et sur le Rhône, c’était super. Nous vous avons fait de la publicité et vous avons envoyé des gens. Partir avec toi a été notre semaine sans souci, celle où l’on s’est bien occupé de nous ». On en rougirait presque ! Et ce n’est pas fini. « C’est une entreprise roulante et bien organisée. Et, en visite guidée, on ne voit pas la même chose que lorsqu’on est seul. » Jeannine a encore un regret. « Nous avons déménagé trop rapidement au musée Gutenberg à Mayence. Je fais de la calligraphie et j’en rêvais. »

Anne-Marie et René Husson étaient pharmaciens à Saint-Loup-sur-Semouse (70). Mais, une fois la retraite venue, ils décident de s’installer à Richardménil (54). Avec eux, on ne s’ennuie jamais. Il y a toujours de l’ambiance. « Ça nous a donné envie d’essayer la croisière », raconte René, « ça fait un moment qu’on n’a pas pris de vacances. » Anne-Marie confirme : « J’avais envie de ne rien faire. On aime qu’on s’occupe de nous, pas qu’on prépare quoi que ce soit ». « Il faut s’en remettre aux professionnels », sourit René, « Et le Rhin nous tente depuis longtemps ». Visiblement conquis : « Il répond à nos attentes. La vie à bord, sur le pont, c’est sympa.

Une grande première sur un petit bateau

À Lire  Royal Caribbean mène un "forage de reprise" sur le marché français

Colette et Etienne Georgel (Avannes-Aveney – 25) n’avaient jamais fait de croisière. « Un ami nous a dit que c’était bien. Nous avons vu la publicité pour le Rhin. Alors on s’est dit, on y va ! Pour commencer, nous avons choisi un petit bateau et nous nous sommes laissés séduire par la formule tout compris avec le transfert ». Alors, cette première expérience ? « Nous sommes contents, poursuit Etienne, ce serait compliqué de dire le contraire. C’est vraiment sympathique. On pense déjà à en refaire un au printemps prochain. » Et de conclure dans un éclat de rire : « Les petits vieux bougent ».

Longtemps installés à Bar-le-Duc, mais résidant désormais à Laxou (54), Bernadette (88) et Pierre Pesme (95) sont les doyens de la croisière. Cela ne les empêche pas d’avoir un bon pied, un bon œil. Quelques jours après leur retour, ils fêteront également leurs noces de bois de rose (65 ans de mariage). Bernadette confie : « On m’a parlé de la croisière. Alors, comme j’ai toujours envie de voyager »… Il a fallu convaincre Pierre qui a cédé avant d’avouer, tout sourire : « Ça se passe très bien. Je suis ma femme et je me laisse vivre. Bernadette est ravie : « J’ai beaucoup aimé Amsterdam avec ses canaux. On était vraiment ailleurs. »

Le témoignage de la croisière sur le Rhin

Elle, allemande et lui, français. La croisière sur le Rhin semblait une évidence à Antonia et René Orelly (Sarreguemines). Même s’ils en avaient déjà fait une partie, entre Strasbourg et Coblence, avec leur petite-fille. D’origine irlandaise, René, qui avoue avoir perdu son apostrophe (O’Relly) avec le temps, avoue préférer les croisières fluviales. « Ma femme a le mal de mer. » Ils ont donc navigué avec le club des lecteurs voyageurs sur la Volga et le Danube. Le couple explique : « Cette croisière nous va bien. C’est amusant et bien organisé. C’est ce qu’on attendait. »