– Milkiya (immobilier en arabe), le premier réseau d’agents immobiliers indépendants au Maroc, a été officiellement lancé le 7 septembre. Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer cette agence immobilière 100% digitale ?

– La pandémie de Covid-19 a influencé l’accélération de la transformation numérique du secteur immobilier, permettant aux agents immobiliers de profiter des nouvelles technologies pour une meilleure expérience avec leurs clients, mais aussi pour entretenir une relation de confiance. Cette réalité nous a conduit à lancer Milkiya, qui se décline sous la forme d’une plateforme numérique accessible et inclusive qui vise à favoriser la dématérialisation du secteur immobilier, à travers des démarches et démarches administratives numériques simplifiées.

Milkiya Advisor peut effectuer des transactions sécurisées et un suivi permanent de ces transactions et des éléments de rémunération. Il devient son propre patron, décide lui-même de ses horaires et de son lieu de travail, tout en économisant sur les coûts de structure et de fonctionnement.

– Comment comptez-vous poursuivre la professionnalisation du secteur du courtage immobilier ?

– Milkiya a pour objectif de contribuer à la professionnalisation du secteur du courtage immobilier en montant en compétences grâce à des outils digitaux innovants et performants. Le réseau permet ainsi aux agents de s’adapter aux nouveaux modes de consommation et aux innovations qui ont profondément transformé le secteur immobilier. En particulier, nous aidons tous les agents Milkiya à recruter et parrainer d’autres agents pour développer leur réseau et mieux servir leurs clients. Se présenter comme un agent Milkiya sera un gage de professionnalisme, de transparence et de confiance pour le client.

– Dans quelle mesure l’absence d’un cadre légal réglementant la profession d’agent immobilier est-elle préjudiciable à la profession ?

– Le courtage immobilier est mal organisé au Maroc, n’importe qui peut prétendre être agent immobilier sans aucune qualification, sachant que ce métier demande des compétences nombreuses et spécifiques. C’est là qu’intervient Milkiya, apportant des solutions concrètes dans un environnement où le vide juridique alourdit le statut d’agent immobilier indépendant, c’est-à-dire une formation sur des sujets liés au secteur immobilier, sur la digitalisation, ainsi que des outils innovants et efficaces pour favoriser l’organisation et la professionnalisation du secteur.

Basé sur un concept innovant, le marketing de réseau, Milkiya propose une évolution sociale à tous les acteurs de la profession, tels que les médecins hors ligne (chefs d’immeuble, voituriers, samsari, etc.). En les rendant indépendants, la plateforme leur donne un statut professionnel et une reconnaissance sociale.

À Lire  Mécontent des travaux dans sa maison, il menace les ouvriers avec une tronçonneuse à Lyas

– En tant que professionnel, quels sont les freins qui paralysent le développement de la profession ?

– Le métier d’agent immobilier est l’un des métiers qui a été fortement impacté par la pandémie de Covid-19, suite à la baisse du pouvoir d’achat, à l’évolution des habitudes de consommation, etc. Pour faire face à ses obstacles, Milkiya, premier réseau d’agents immobiliers au Maroc, permet de s’adapter aux nouveaux modes de consommation et d’innovation, qui ont profondément réinventé le secteur immobilier dans le monde, à travers la dématérialisation de toutes les phases. projet immobilier. Grâce à une plateforme digitale innovante, nous visons à transformer les obstacles en opportunités pour les professionnels.

– A votre avis, le métier ne doit-il être accessible qu’à travers des formations certifiées et reconnues par l’Etat ?

– Le métier d’agent immobilier requiert des compétences et des qualités humaines très spécifiques. Elle doit être en mesure de répondre le plus précisément possible aux besoins et attentes des clients et de s’adapter en permanence aux demandes et contraintes du marché. Il doit également posséder des connaissances réglementaires, fiscales, juridiques et économiques pour conseiller ses clients.

Pour cela, il doit avoir un niveau d’études équivalent à Bac+2 ou un minimum de cinq ans d’expérience pour pouvoir exercer son activité. Dans cette optique, Milkiya accompagne les agents, ayant au moins 5 ans d’expérience, en leur proposant des outils digitaux innovants pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ainsi que s’adapter aux nouvelles tendances apparues après la crise du Covid-19.

– Vous êtes toujours en concurrence avec de nouvelles plateformes publicitaires. Est-ce une menace pour vous ?

– Les nouvelles plateformes publicitaires sont au contraire des partenaires et non des concurrents. Notre mission principale est de contribuer à la professionnalisation du secteur immobilier en créant un réseau d’agents qui s’entraident pour monter en compétences et accélérer leur carrière à l’ère numérique.

Milkiya dispose d’une plateforme digitale complète permettant la multidiffusion des annonces de ses conseillers sur les sites partenaires. Nous sommes donc loin d’être un site d’annonces, mais un générateur de nouveaux clients pour les plateformes d’annonces immobilières. Nos services permettront également de favoriser la dématérialisation du secteur immobilier, à travers des démarches et démarches administratives simplifiées et digitalisées. Et cela ne peut se faire qu’en unissant les forces de tous les acteurs du secteur immobilier, c’est-à-dire les plateformes publicitaires qui jouent un rôle important.