En tant que chef d’entreprise, les démarches administratives sont nombreuses et incontournables : la mise à jour des assurances en fait partie. Pour le professionnel multirisque, l’enjeu est réel : le dirigeant doit s’assurer qu’il répond aux besoins de l’entreprise s’il veut être bien couvert.

« Un démarrage fougueux, et c’est toute une entreprise qui peut s’effondrer, l’employeur et les salariés avec », prévient Sylvain Vetel, responsable des nouvelles affaires pour Harmonie Mutuelle dans le Grand Ouest. Le dirigeant souhaite sensibiliser les managers à l’importance d’assurer adéquatement leur activité et celle de leurs salariés, afin de ne pas voir tous leurs efforts s’évanouir au premier échec.

Dans certains secteurs d’activité comme l’immobilier, le tourisme ou le transport de personnes, l’assurance multirisque professionnelle est obligatoire. Pour les autres, c’est fortement recommandé. Et pour chacun, il doit être mis à jour pour répondre aux besoins de l’entreprise, dont l’activité peut évoluer. « Avec le confinement, de nombreuses entreprises ont développé la livraison, le e-commerce ou encore le relais colis… C’est positif de diversifier son activité, mais ces parts doivent être assurées », précise Sylvain Vetel. Harmonie Mutuelle encourage les managers à revoir leur assurance multirisque professionnelle tous les trois ans afin de s’assurer que les mensualités versées correspondent à une couverture adéquate aux besoins de l’entreprise et des salariés.

« Nous avons conçu notre multirisque professionnelle pour qu’elle soit personnalisable à chaque métier et prenne en compte les aspects les plus marquants de chaque secteur : le stock d’un fleuriste est plus important à la Saint-Valentin, celui d’un chocolatier à Pâques, etc. Il est important qu’ils soient mieux indemnisés en cas de défaillance durant ces périodes », explique le responsable.

À Lire  Assurance auto expirée : quelles solutions pour trouver un nouveau contrat ?

Revoir sa multirisque professionnelle permet de couvrir de nouveaux domaines comme le risque cyber. Avec l’essor du numérique, de nouvelles menaces apparaissent et le nombre de cyberattaques augmente. Elles touchent les entreprises de toutes tailles et peuvent paralyser une activité. « Nous avons formé nos employés afin qu’ils puissent mieux sensibiliser les membres aux risques encourus et mieux se prémunir contre ces enjeux », précise Sylvain Vetel.

Harmonie Mutuelle a fait évoluer son offre multirisque professionnelle pour mieux accompagner et répondre aux attentes des managers et de leurs salariés. Pour Sylvain Vetel, c’est aussi une question de santé mentale, « savoir que son équipe et ses collaborateurs sont bien couverts déstresse le chef d’entreprise et lui permet de se concentrer pleinement sur le développement de son activité : trouver une nouvelle implantation, acheter des machines et des matières premières pour réactiver l’activité, même en mode dégradé, sont des points rassurants. »