Ce week-end, les réserves des Girondins reviennent pour un match en retard sur la pelouse de Lège Cap-Ferret. Petit retour sur le premier match du Players Championship de Romain Ferrier. Un résultat satisfaisant qui place nos Marines et Blancs dans la voiture de tête, avec l’adhésion comme belle récompense à récupérer en fin de saison.

Une intersaison dans le flou

Quatrièmes en mai dernier, les Bordelais espéraient à juste titre un podium voire plus cette année. Mais au vu de cet été mouvementé, avec la relégation sportive de l’équipe fanion et le spectre de la relégation du club au niveau amateur pendant de longues semaines, on peut se demander si l’effectif serait capable de faire face à ces difficultés et de préparer ce groupe que de nombreux Cadres ont spolié avec le pros aux matchs de National 3.

La mission a été proposée à Romain Ferrier, qui a travaillé avec les Girondins entre 1997 et 1999 (51 matchs), avec le titre de champion de France en apothéose sous Elie Baup. En 2010, il met un terme à sa carrière de joueur et prend la tête d’une équipe amateur, l’US Pegomas, avant de rejoindre le Stade Rennais, où il gère avec succès les réserves U15, U17 et professionnelles. Il revient en Gironde à l’été 2021 à la tête des U19 avec Rio Mavuba comme adjoint et réalise une belle saison avec une troisième place qui a convaincu les dirigeants de la ligue de le désigner pour succéder à Matthieu Chalmé.

Des Girondins dans le bon rythme

Avec seulement deux défaites serrées contre Poitiers (0-1) et Chauvigny (1-0), les hommes au scapulaire ont été solides et confortables avec trois victoires en quatre matchs. Seul bémol, le manque de points face à des concurrents directs dans la promotion : on a vu des défaites contre Poitiers et Chauvigny, puis des nuls à domicile contre Anglet (1-1) et Libourne (0-0). C’est sans doute lors de ces matchs que le manque d’expérience et de maturité de ce groupe n’a pas permis aux Bordelais de s’imposer.

Cependant, en cas de bon résultat sur la poule, ils finiront troisièmes, à deux points du leader Chauvigny. Pour cette seconde moitié de championnat, les Girondins se doivent d’être champions à domicile, d’autant qu’ils n’accueillent que des équipes des échelons inférieurs aux côtés de Chauvigny pour se battre jusqu’au bout pour la première place, équivalant à une promotion en National 2e.

Cela passera par un poids offensif plus lourd, comme l’a déploré l’entraîneur Ferrier après avoir perdu le dernier match à Chauvigny. C’est vrai que nos joueurs doivent leurs victoires à une bonne base défensive et une grande efficacité devant le but, comme lors de la réception des Portes Entre Deux Mers (2-0), car dans le jeu les bordelais ont souvent des problèmes sur la dernière quelques mètres Surtout à domicile, la pelouse du Stade Stehelin n’aide pas sa défense. Dans l’animation offensive, la formule n’a pas encore été trouvée et ce sera l’axe de progression recherché par le staff pour ne pas être dépendant de flashs uniques.

La revue d’effectif

Dans les buts, Romain Ferrier n’a pas établi de véritable hiérarchie avec une rotation entre les trois gardiens du groupe : Louis Bahoya (3 mandats), Guerric Bernou (2 mandats) et Davy Rouyard (4 mandats). En défense, une joueuse se démarque, il s’agit de la centrale Yael Mouanga, tenante du titre tous matchs confondus et qui avait joué professionnellement la saison dernière lors de la pandémie de Covid en amical contre Clermont mais aussi en Coupe de France à Brest dans le groupe professionnel. Un vrai sang-froid doublé d’une force naturelle, un peu à la Junior Mwanga. On a ensuite Tijany Attalah (7 titularisations) qui vient de signer son contrat professionnel qui le liera aux Girondins jusqu’à l’été 2025 et qui est un joueur polyvalent puisqu’il peut évoluer en latéral, milieu de terrain ou milieu de terrain.

À Lire  Formation Data Analyst CEFIM – L'école du web et des réseaux Tours

Dans la formation régulière du onze de départ on retrouve à gauche Aissa Boudechicha (7 mandats) ou Rayane Doucouré (6 mandats) qui forment un axe central très solide et intéressant avec Mouanga et Attalah. Ensuite, le staff peut compter sur des joueurs que l’on a repérés en Ligue 2, comme Johaneko Louis-Jean (5 mandats ou Jacques Ekomié (2 mandats) ou des revenants de blessures comme Ismaël Sow (2 mandats) et Glenn Younousse (2 mandats).

Au milieu on voit que la rotation bat son plein avec les appels dans le groupe professionnel de joueurs comme Lenny Pirringuel (5 mandats), Emeric Depussay (3 mandats) ou Logan Delaurier-Chautet (1 mandat). On peut citer Mathias de Amorim (5 mandats) qui faisait partie des U19 la saison dernière qui a réalisé une bonne première saison en National 3. Il a même été récompensé par une convocation de David Guion pour le stage préparatoire en Espagne et au Portugal lors de la Coupe du Monde . Ce milieu de terrain technique avec une bonne vision est prometteur.

A suivre également Emmanuel Biumla (3 titularisations), un autre demi-appelé qui n’a que 17 ans et qui s’avère être un grand espoir pour le club en tant que milieu défensif et défenseur central. Ensuite, nous avons Joss Marques Da Silva (3 titularisations), le sosie de Rio Mavuba, tant physiquement que ludiquement avec sa belle activité de récupération. Enfin, Johab Pascal (4 mandats), international haïtien qui, en raison de nombreuses blessures, n’a pas été à la hauteur des espoirs placés en lui. Il est toujours sous contrat jusqu’en juin, on verra si le club attend toujours une prolongation pour lui.

Un départ au mercato à combler

Enfin, en attaque, Emilien Makagni (9 titularisations) est le fer de lance avec 4 buts. Il a commencé la saison sur une note positive avant de s’essouffler à la fin, ce qui lui a probablement coûté des apparitions dans l’équipe professionnelle, qu’il rejoignait régulièrement à l’entraînement. Cet attaquant et milieu de terrain offensif peut être tout à fait joueur s’il trouve de la constance.

Son partenaire offensif Lucas Rocrou (6 titularisations) a marqué deux buts et vient de signer son contrat pro jusqu’en 2026 mais sera absent car il est prêté à Bourg-en-Bresse par National, signe que le club a confiance en l’avenir. Son départ pourrait offrir plus de temps de jeu à David Tebili, un joueur des moins de 19 ans qui compte une titularisation et cinq apparitions avec un but à son actif. Romain Ferrier peut alors s’appuyer sur de nombreux éléments aux profils différents. Des ailiers vifs et rapides comme Marvin de Lima (5 titularisations), Luc Essiena (4 titularisations) ou Julien Vetro (5 titularisations) ou des attaquants plus physiques comme Cehaib El Moutawakil (4 titularisations) ou Alexandre Fernandes (1 titularisation).

Pour la reprise il y aura ce week-end avec le déplacement ce samedi à 19h au Cap Ferret pour un match en retard reporté pour cause de terrain impraticable avant d’accueillir Pau le dimanche suivant. Espérons un carton plein pour se lancer dans la course de National 2, ce qui serait vraiment une bonne chose pour le développement de nos jeunes qui pourraient évoluer à un niveau supérieur.

Article rédigé par Cédric Nougué-Dessus social de WebGirondins.