David Montagné, réalisé par Yanis Darras

11h30, le 30 septembre 2022

C’est une décision qui fera certainement parler les gens. Le Conseil d’Etat vient d’approuver la circulaire Blanquer qui recommande l’usage, à l’école, du prénom choisi par les élèves transgenres. Comme le reste de la société, de nombreux enfants et jeunes s’interrogent sur leur genre. Désormais, les enfants transgenres pourront s’appeler un prénom qui n’est pas le leur, pas leur statut matrimonial. Cela se fera avec l’autorisation des parents si l’enfant est mineur.

« Intégrité, bien être, santé et sécurité »

Cela a été confirmé par le Conseil d’État, qui confirme les instructions de la circulaire Blanquer de septembre 2021. Mais ce texte ne fait pas l’unanimité. Mais l’objectif affiché est de protéger les élèves transgenres, de faciliter leur accompagnement, au nom de l’éducation inclusive.

« C’est une avancée très importante qui peut créer un environnement scolaire qui affirme les enfants, les jeunes et les adultes qui questionnent aussi leur genre, le droit à l’intégrité, au bien-être, à la santé et à la sécurité », se félicite Eric Eric. Labastie, secrétaire général de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

À Lire  Je ne veux plus travailler : tous nos conseils pour retrouver le plaisir de travailler