En Seine-Saint-Denis, la régie régionale de santé d’Île-de-France a pris une série de mesures pour pallier les difficultés liées à la pression hospitalière.

Afin de résister à la pression sur les services d’urgence de Seine-Saint-Denis, la délégation départementale de l’Autorité régionale de santé (ARS) a pris de nouvelles mesures pour soulager les professionnels de santé du territoire. Dans un communiqué publié ce jeudi 28 juillet 2022, l’ARS Île-de-France a présenté une série de propositions visant à limiter les visites inutiles aux urgences.

Prioriser l’appel au 15 avant de se rendre aux urgences ou en Maison médicale de garde

Principalement causées par des problèmes d’effectifs, qui ont notamment conduit à la fermeture dans la nuit du service des urgences de l’hôpital privé Est Parisien à Aulnay-sous-Bois jusqu’au 22 août 2022, les tensions hospitalières affectant le service ont suscité l’inquiétude. depuis avril.

Concrètement, pour répondre à cette préoccupation et pallier les difficultés rencontrées par les personnels de santé en cette saison estivale, le président du conseil départemental de l’Ordre des médecins a autorisé les médecins suppléants à travailler en parallèle avec les médecins titulaires « afin d’augmenter les effectifs et de pouvoir répondre à la demande de couvrir après des soins imprévus en ville ».

Un certain nombre de mesures ont également été prises pour soulager les hôpitaux en impliquant davantage les services médicaux municipaux afin de limiter la ruée vers les services d’urgence. Les gardes médicales d’Aulnay-sous-Bois, Montfermeil et bientôt Bondy ont, ou verront bientôt, doubler leurs effectifs de médecins généralistes.

À Lire  Marche : je randonne une demi-journée ou une journée

Les horaires d’ouverture de Noisy-le-Sec et de Montfermeil ont également été prolongés. En revanche, des médecins généralistes sont désormais présents dans certains services d’urgences pour effectuer des consultations simples.

L’accompagnement médical en EHPAD renforcé

La délégation départementale a également annoncé qu’elle allait « mobiliser toutes les ressources humaines départementales disponibles dans le département pour assurer la continuité de l’accompagnement médical et paramédical des personnes âgées en Ehpad ou à domicile », toujours dans le but de contenir le nombre de visites au Département d’urgence.

En complément de ces mesures locales, l’ARS Île-de-France a annoncé le 6 juillet 2022 une série de 41 mesures qui seront mises en place sur l’ensemble du territoire pour la saison estivale. Il s’agit notamment d’accélérer la graduation de certaines étudiantes infirmières et aides-soignantes, ou encore de mettre en place une cellule d’accompagnement au transfert des femmes sur le point d’accoucher lorsque certaines maternités sont saturées, depuis le 4 juillet 2022.

Une vaste campagne a également été lancée dans toute la France pour inciter les citoyens à appeler le 15 (Samu) avant de se rendre aux urgences.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Seine-Saint-Denis dans la rubrique « Mon Actu ». En un clic après l’inscription, vous pouvez trouver toutes les dernières nouvelles de vos villes et marques préférées.