EN DIRECT - Législatives : grand débat ce soir sur France 2, Macron à 20h sur TF1

La bataille entre Jean-Luc Mélenchon d’un côté et l’exécutif de l’autre ne cesse de s’intensifier. Le premier croit plus que jamais en sa chance de prendre Matignon. Il ne manque jamais une occasion de critiquer le programme et l’attitude de la majorité présidentielle, qui réagit coup sur coup.

Hier donc, le chef de file des Nupes a moqué « le feuilleton des asphaltes », tandis qu’Emmanuel Macron, qui était en tournée en Europe de l’Est pendant trois jours, claquait Jean-Luc Mélenchon en insinuations à peine voilées. Une partie de ping-pong sera également jouée avec Bruno Le Maire sur fond de débat sur la politique budgétaire du prochain quinquennat.

>>> Suivez en direct les temps forts politiques du jeudi 16 juin :

18:20 – Gérald Darmanin qualifie Jean-Luc Mélenchon d' »agitateur meurtrier »

Le ministre de l’Intérieur s’en est pris au leader du Nupes dans un entretien au « Parisien ». « Il pense faire débat en bousillant l’actualité, en prenant la parole pour dire des choses offensantes – comme dire que la police tue », confirme Gérald Darmanin. « Mais quand je rencontre les Français, ce que je vois surtout, c’est que c’est M. Mélenchon qui nous fait peur quand on parle de prise de pouvoir. »

17h50 – Sondage : Légère marge pour la majorité avant le deuxième tour

Selon le baromètre OpinionWay-Kéa-Partners pour Les Echos, l’incertitude reste forte sur la capacité du camp présidentiel à remporter une majorité absolue à l’assemblée de dimanche soir à l’issue du second tour. Le rapport de force entre Ensemble et Nupes semble assez stable par rapport au premier tour et sans aucun nouvel élan d’un côté ou de l’autre.

16h15 – Clip de campagne : Eric Zemmour et son parti abandonnent l’appel

Eric Zemmour a abandonné son appel contre sa condamnation pour « violation du droit d’auteur » suite à l’utilisation non autorisée d’images dans son clip de candidature à la présidentielle, selon l’AFP. L’ex-candidat, son parti Reconquête et l’un de ses proches, François Miramont, ont été condamnés à payer aux plaignants un total de 70 000 euros en mars.

En cause, l’utilisation non autorisée d’extraits des films « Jeanne d’Arc » de Luc Besson (1999), « Un singe en hiver » d’Henri Verneuil (1962), « Dans la maison » de François Ozon (2012), Marcel Carnés « Le Quai des Brumes » (1938) et le documentaire « Louis Pasteur, Portrait d’un visionnaire » (2011) dans le clip annonçant sa candidature.

15h35 – Emmanuel Macron évincé : Olivia Grégoire exhorte « à ne pas mélanger les choses »

Lors de ses déplacements en Roumanie et à Kyiv entre les deux tours des élections, le chef de l’Etat est vivement critiqué par l’opposition, qui dénonce un déplacement à des fins électorales.

« Je pense qu’il ne faut pas tout confondre, le temps des élections, le temps politique n’est pas forcément le temps du monde. Et n’en déplaise, le monde continue de tourner », a répondu le porte-parole du gouvernement à BFMTV. « Le président de la République a une mission, en tant que chef des forces armées de ses troupes et (…) en tant que président français de l’Union européenne. »

15h10 – Le président LR de Perpignan Métropole appelle au blocage du Nupes dans le choc contre le RN

Lors du duel RN-Nupes dans la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales, le président LR de Perpignan Métropole Robert Vila a annoncé qu’il utiliserait son vote pour « bloquer le Premier ministre Jean-Luc Mélenchon ».

Dans cette circonscription, le second tour affronte la candidate RN et adjointe au maire de Perpignan, Sandrine Dogor-Tel (27,67 % au 1er tour) et Nupes-LFI Nathalie Cullell (27,29 %), ancienne figure du mouvement des « gilets jaunes ». « dans ce département.

Concernant France Bleu Roussillon, le maire LR de Saint-Estève a déclaré qu’il « ne peut pas soutenir un candidat qui a été le chef des gilets jaunes, qui a tout gâché, ce n’est pas mon idée de la république ».

14h55 – Il est encore temps de faire un suppléant pour le second tour

Les règles de vote par procuration ont légèrement changé le 1er janvier 2022. De quels changements s’agit-il ? Qui peut être mandaté ? A quelle date ? Explications.

13h30 – Jean-Luc Mélenchon accuse Bruno Le Maire d' »un problème avec la réalité ».

Jean-Luc Mélenchon a interpellé le ministre de l’Economie auprès de France Bleu. Le patron de LFI lui reproche d’avoir « un problème avec la réalité », dit-il. « Comment et où M. le maire veut-il économiser de l’argent. » « La Commission européenne l’a dit pour vous : coupes dans la santé, l’emploi, les prestations sociales, le logement social, les retraites », a-t-il déclaré. « Dites-moi ce que vous comptez faire », a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

Monsieur Bruno Le Maire, vous avez un problème avec la réalité. Vous ne voulez pas nous dire où vous allez économiser de l’argent. La Commission européenne l’a dit pour vous : coupes dans la santé, l’emploi, la protection sociale, le logement social, les retraites. que répondez-vous pic.twitter.com/CpDFeGqASC

13h20 – Jean-Luc Mélenchon réitère sa volonté de geler les prix

Le leader de la France Insoumise est l’invité de l’émission « Ma France » sur France Bleu. Il est revenu sur l’une des mesures emblématiques des Nupes : le gel des prix. « Il faut éteindre l’incendie du prix du pétrole provoqué par la spéculation financière », a déclaré Jean-Luc Mélenchon. « Nous devons éteindre le feu sur les prix de l’essence causé par la spéculation financière. J’ai proposé en septembre de geler les prix. Le pays fait face à un mur d’inflation. Il est urgent de fixer les prix », a-t-il déclaré.

Nous devons éteindre le feu sur les prix de l’essence causé par la spéculation financière. Le prix du baril de pétrole passera à 135 dollars. J’ai proposé en septembre de geler les prix. Le pays fait face à un mur d’inflation. Les prix doivent être bloqués de toute urgence. #MaFrance pic.twitter.com/zcoA2c2YRU

13h00 – Emmanuel Macron donne une interview sur TF1 à 20h

Lors de son déplacement à Kyiv, le chef de l’Etat répondra aux questions de TF1 lors d’une interview qui sera diffusée au JT de 20 heures, a indiqué la chaîne.

12h20 – Un grand débat sur France 2 ce soir

Le diffuseur a annoncé les invités du débat d’aujourd’hui à 21 heures dans « The Political Show » sur son compte Twitter. François Bayrou représentera la majorité, Mathilde Panot sera présente pour les Nupes, Jean-François Copé pour LR et Philippe Ballard pour RN.

11h25 – Sandrine Rousseau dénonce « un sale tract anonyme ».

Dans un tweet, la candidate écoféministe aux élections législatives du 9e arrondissement de Paris a dénoncé l’impression d’un tract « sale anonyme » pour nuire à sa campagne. « Après la candidate du même nom, voici le tract anonyme », écrit-elle. « Quel soulèvement des moyens contre la démocratie ! Brillant, très cher : qui peut parier de telles sommes ? Elle se demande.

Après le candidat du même nom, voici le tract anonyme, sale et enveloppé dans #circo7509… Quel excès de moyens contre la démocratie ! Sur papier glacé, très cher : qui peut miser de telles sommes, ma volonté de gagner est décuplée ! A dimanche 😘 pic.twitter.com/mINXrFHr08

11h20 – Le deuxième tour du calendrier législatif

Une fois élus, les 577 députés rentrent rapidement dans le vif du sujet. Cependant, plusieurs étapes sont prévues entre le second tour des élections législatives et le démarrage effectif de leurs travaux. Voici les principaux.

11h15 – François Ruffin réagit à Marine Le Pen et attaque son rival dans la Somme

Le député LFI, candidat à sa réélection dans la première circonscription de la Somme, a condamné les propositions de Marine Le Pen à son égard. « En route sur la Somme, Marine Le Pen demande à mon concurrent RN d' »essayer de mettre au diapason François Ruffin, même si ce n’est pas très facile ».  » déclare-t-il dans un tweet. « C’est vrai et il est peu probable qu’il se produise. Ni avant elle, ni avant Macron », ajoute François Ruffin.

Il a également dénoncé la position « cumularde fantôme » de sa rivale de circonscription, Nathalie Ribeiro-Ribet. Selon lui, elle touche « 2.586 euros au conseil régional », « où elle n’intervient jamais ». « Et elle veut s’unir au député », dénonce François Ruffin.

En route sur la Somme, Marine Le Pen demande à mon concurrent RN « d’essayer de mettre François Ruffin sur le ton, même si ce n’est pas très facile ».

C’est vrai et peu probable. Ni avant elle ni avant Macron. pic.twitter.com/62CrCZN43x

11h10 – Emmanuel Macron visite Irpin, l’une des banlieues dévastées de Kyiv

Le chef de l’Etat s’est rendu jeudi matin à Irpin, l’une des villes de la banlieue de Kyiv devenue symbole des destructions et des atrocités commises lors de l’occupation de la région par l’armée russe en mars, a constaté sur place l’AFP. Il sera accompagné d’Olaf Scholz et Mario Draghi ainsi que de Klaus Iohannis.

10h45 – Yaël Braun-Pivet appelle au « rétablissement du lien avec les territoires d’outre-mer »

« Nous devons inlassablement reconstruire la relation avec les territoires d’outre-mer et œuvrer pour plus d’égalité républicaine », a déclaré le ministre des territoires d’outre-mer, candidat aux élections législatives dans la 5e circonscription des Yvelines, sur la radio Sud. « Ce sont des territoires qui ont finalement besoin d’accéder aux mêmes biens du quotidien », développe Yaël Braun-Pivet.

Au premier tour des élections législatives dans ces régions, la majorité qui a voté pour l’opposition, en particulier la gauche, s’est retrouvée en difficulté. Le RN s’est imposé au second tour de l’élection présidentielle.

10h40 – Le bonus d’activité sera bientôt mis à jour

Le gouvernement veut non seulement soutenir le revenu des plus pauvres, mais aussi celui des personnes à faible revenu. Alors que 4,6 millions de ménages bénéficiaient de la prime d’activité en mars, leur nombre devrait augmenter avec la hausse du salaire minimum.

10h20 – Roselyne Bachelot de retour sur RTL à la rentrée

Roselyne Bachelot sera de retour à la « Grossen Tête » de RTL à partir de fin août, rapporte « Le Parisien ». L’homme politique de 75 ans a été ministre d’Emmanuel Macron pendant deux ans. Rima Abdul-Malak lui a succédé.

« Ce n’est finalement pas une surprise. Je retrouve mon emploi précédent. Je suis très heureuse que Laurent Ruquier, dont je suis très proche, me l’ait à nouveau proposé », commente l’intéressé.

10h10 – « Il était temps pour Emmanuel Macron de se rendre à Kyiv », assure Gérard Larcher

« Je pense qu’il était temps que le président de la République se rende à Kyiv, en Ukraine », a déclaré le président du Sénat BFTMV. « Le fait qu’il s’y rende avec la chancelière allemande et le Premier ministre italien est symbolique », estime Gérard Larcher.

Selon lui, trois choses sont attendues. « D’abord : le soutien à l’Ukraine », a souligné Gérard Larcher, qui a également évoqué « la nécessité » pour l’Ukraine d’obtenir le statut de candidat à l’UE et les « perspectives d’un éventuel cessez-le-feu ».

10h00 – Le RN défendra un premier texte contre l’islamisme à l’assemblée

Si l’Assemblée nationale remporte une faction à l’Assemblée nationale lors des élections législatives, elle présentera un premier « texte de lutte contre l’islamisme », a déclaré sa cheffe Marine Le Pen. « Je veux (arrêter) de rendre l’Assemblée nationale responsable de décider d’une loi de lutte contre l’islamisme », a affirmé le finaliste à la présidence sur France Inter.

« Parce que ça continue, peut-être un peu plus calme en période électorale, avec des revendications comme celles auxquelles fait face l’Éducation nationale pour des vêtements qui sont en fait des vêtements religieux », développe le leader d’extrême droite.

9h20 – « Jamais je ne voterai pour l’extrême droite », assène Clément Beaune

« Je ne voterai jamais pour l’extrême droite. Et si l’extrême droite a un adversaire, je vote pour l’adversaire », a déclaré Clément Beaune à franceinfo. « C’est mon identité politique. Je n’entrerai jamais là-dedans. Je sais ce que signifie l’extrême droite, je ne ferai jamais une marque égale entre l’extrême droite et aucun autre parti », a déclaré le candidat du 7e arrondissement de Paris. Le ministre chargé de l’Europe est l’un des rares au sein de la majorité présidentielle à prendre une position aussi claire, l’ordre officiel étant « pas une voix au RN ».

À Lire  Immigration. Leurs visas expirés, 13 étudiants sénégalais en voyage d'études en France sont introuvables

« Il y a beaucoup plus de duels entre nous, la majorité du président, et le Rassemblement national. Mais je n’ai jamais entendu Jean-Luc Mélenchon s’exprimer clairement dans cette campagne » ; il ajouta.

Règle électorale pour le second tour des élections législatives : « Je ne voterai jamais pour l’extrême droite, et s’ils ont un adversaire, je voterai pour lui », assure Clément Beaune. pic.twitter.com/nYX3X5gscY

09:15 – Depuis Kyiv, Emmanuel Macron envoie un « message d’unité » aux Ukrainiens

A peine arrivé à Kyiv, le chef de l’Etat a adressé « un message d’unité européenne […] aux Ukrainiens et aux Ukrainiennes », mais aussi un message de « soutien ». « Nous savons que les semaines à venir seront très difficiles », a déclaré Emmanuel Macron.

« Nous sommes présents, concentrés. Nous rencontrerons le président Zelensky pour à la fois nous rendre sur un théâtre de guerre où se sont déroulés les massacres et ensuite pouvoir mener les entretiens prévus. Je pense que c’est un moment important », a ajouté le président de la République.

08:58 – Mouvement critiqué par Emmanuel Macron : « Nous sommes tenus pour responsables de tout et de son contraire », regrette Clément Beaune

Le ministre associé aux Affaires européennes a exhorté l’opposition à « l’élévation de la vue et de la dignité » alors que les critiques sur le voyage d’Emmanuel Macron à Kyiv se multiplient. « On nous reproche de ne pas y être allé assez tôt car nous étions en retard… C’est un moment important car nous sommes à une semaine du sommet européen », s’est défendu Clément Beaune.

Déplacement d’Emmanuel Macron à Kyiv avec ses homologues allemand et italien : « Nous sommes tenus responsables de tout et du contraire », dénonce Clément Beaune, alors que l’opposition évoque un calendrier politique à trois jours du second tour des législatives. pic.twitter.com/vf9cGZaWbU

8h47 – Emmanuel Macron à Kyiv : Marine Le Pen l’accuse de « ne rien faire sans arrière-pensées pointilleuses ».

Le candidat Rassemblement national aux législatives du Pas-de-Calais a évalué à France Inter qu’Emmanuel Macron « a pris une décision qu’il aurait pu prendre il y a une semaine ou dix jours » en se rendant en Ukraine. « Emmanuel Macron utilise cette attitude de chef de guerre pour influencer les élections législatives », estime Marine Le Pen.

8h35 – Alexis Corbière (LFI) estime qu’il y a un calcul politique derrière la visite d’Emmanuel Macron à Kyiv

Alors que le président de la République était encore en route pour l’Ukraine en compagnie du chancelier Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi, le député Insoumis, réélu au premier tour de Seine-Saint-Denis, a déclaré sur CNews que « personne ne Ne vous y trompez pas, il reste encore trois jours avant le second tour » de l’élection générale. « M. Macron lui permet de remonter sur la scène avec des dirigeants internationaux à quelques jours d’une élection,  » a déclaré Alexis Corbière.

Alexis Corbière sur le voyage d’Emmanuel Macron à Kyiv : « Je ne veux pas que le martyr du peuple ukrainien Emmanuel Macron serve pour les opérations intérieures de la France », in #LaMatinale pic.twitter.com/O3zT43JVTv

8h23 – Emmanuel Macron en Ukraine : Christian Jacob (LR) dénonce une « mise en scène ».

Le président républicain a évalué sur Europe 1 que « tout doit être fait pour obtenir un cessez-le-feu et le retrait des troupes russes » alors qu’Emmanuel Macron est aujourd’hui en Ukraine. « Si on veut vraiment s’entendre, s’interposer, alors pas par la mise en scène », rétorque Christian Jacob.

8h14 – Emmanuel Macron en Ukraine : « Il représente une position d’équilibre à l’international », salue Gilles Platret (LR)

La figure républicaine de droite et maire de Chalon-sur-Saône, vice-président du parti, a estimé qu’Emmanuel Macron était « dans son rôle » en se rendant en Ukraine. « Poursuivre le dialogue, même avec les pires solutions, me paraît essentiel », s’est défendu Gilles Platret.

8h01 – « La maison est en feu et Emmanuel Macron regarde ailleurs », tacle Jean-François Copé (LR)

Le maire de Meaux a regretté sur RTL qu’Emmanuel Macron soit « assis dans un train pour l’Ukraine comme s’il ne pouvait pas attendre la semaine prochaine alors que l’extrême gauche est hyper menaçante et a vocation à déstabiliser notre pays » et a dénoncé un « évitement « à la stratégie », « à la folie ». « Nous sommes dans une situation extrêmement grave, avec 42 % de candidat d’extrême droite au second tour, 60 circonscriptions où nous avons des dénouements entre l’extrême droite et l’extrême gauche, une crise géopolitique avec l’Ukraine et une crise économique et financière nous guette », a prévenu Jean-François Copé.

07:48 – « La lutte contre le RN est partout », répond Fabien Roussel après avoir aidé Elisabeth Borne

Le Premier ministre a déclaré hier sur France 2 que la majorité n’avait aucun problème à exiger des voix pour les candidats du Nupes qui, comme le leader communiste, s’opposent à l’extrême droite. « Parfait quand Elisabeth Borne m’appelle à voter contre la droite. C’est clair », a répondu Fabien Roussel. « Il doit faire de même dans les 61 circonscriptions où les Nupes affrontent le RN », a-t-il toutefois ajouté, alors que la majorité défend un soutien à la gauche au cas par cas.

Parfait pour quand @Elisabeth_Borne appelle à voter pour moi contre l’extrême droite. C’est clair.

Mais la lutte contre le RN est omniprésente !

Elle doit faire de même dans les 61 circonscriptions où la NUPES fait face au RN.Si ce n’est demain, combien de députés RN seront élus à cause de ce silence ?

07:37 – L’ombre de Jean-Luc Mélenchon pèse aussi sur la politique monétaire européenne

La BCE a calmé la fièvre par sa volonté d’agir, mais la réponse ne peut pas seulement venir de Francfort. Cela dépendra des États et du résultat des élections législatives en France.

07h25 – Emmanuel Macron à Kyiv, avec Mario Draghi et Olaf Scholz

Les trois chefs d’Etat et de gouvernement européens ont pris le train de nuit pour Kyiv de mercredi à jeudi. Cette visite, qui était attendue par les dirigeants ukrainiens mais tenue secrète jusqu’à hier soir, intervient au lendemain d’un sommet de l’Otan et de l’annonce d’une nouvelle aide américaine.

07:12 – Fiscalité : le grand soir promis par les Nupes

Le chef de la coalition Nupes annonce un vaste projet d’impôt sur le revenu qui vise à taxer davantage les contribuables qui gagnent plus de 4 000 euros par mois. Cependant, avec des effets opposés selon la situation des ménages.

07:00 – Fiscalité : duel à distance entre Jean-Luc Mélenchon et Bruno Le Maire

Depuis quelques jours, le patron des Insoumis et le ministre de l’Economie se livrent un duel à distance sur le sujet de la fiscalité. Basé sur une rumeur de Jean-Luc Mélenchon selon laquelle le gouvernement augmenterait la TVA après les élections – une désinformation fortement combattue par Bruno Le Maire – le combat de ce soir a pris la forme d’une lettre ouverte au chef du Nupes.

Jean-Luc Mélenchon demande notamment comment le gouvernement compte réaliser les économies promises de 80 milliards. Il défend aussi le coût de son programme. Le ministre de l’Economie a promis une réponse rapide ce matin.

Puisque vous êtes de retour de l’enfer Porte Maillot cher @JLMelenchon, laissez-moi le temps d’assister aux urgences du matin à Bercy et je répondrai à votre lettre ouverte. La patience et le temps sont plus que de la force ou de la colère.

Les temps forts de la journée d’hier :

Les temps forts de la journée d'hier :

> La majorité présidentielle intensifie sa stratégie de dramatisation

Elisabeth Borne, militante dans le Calvados, alors invitée du « 20 Heures » de France 2, a ordonné la « mobilisation générale ». La campagne de deuxième tour d’Ensemble s’incline vers la droite, où les principales réserves de voix sont identifiées.

> Ces quatre hommes de la majorité qui veulent peser

Edouard Philippe, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et François Bayrou vivent en hommes « libres » soucieux de marquer leur territoire en ce début de mandat en suspens.

> Le voyage d’Emmanuel Macron à l’étranger fait polémique

Le voyage du chef de l’Etat en Roumanie et en Moldavie a été vivement critiqué par ses adversaires. Il est pleinement adopté par l’Elysée, qui y voit un moyen pour le chef de l’Etat de faire sa différence.

> Réduction des droits de succession : une promesse manquante

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’augmenter les retenues pour successions. Cette mesure n’est plus évoquée par l’exécutif, qui privilégie la baisse des taxes à la production.

Pourquoi il n’y a plus de direct ?

Pourquoi il n'y a plus de direct ?

Le ministère de l’Intérieur recommande aux diffuseurs de ne plus diffuser d’émissions en direct. En raison de la menace d’attentats, le ministère de l’Intérieur recommande aux chaînes de télévision de reporter de quelques minutes leurs émissions en direct et publiques.

Qui est l’invité de That you ce soir ? S11 : Invités : Hervé Gattegno, Bruno Jeudy, Michel Duclos et Jean-Pierre Perrin Je vous appelle. Programme présenté par Anne-Élisabeth Lemoine avec Patrick Cohen, Pierre Lescure, Marion Ruggieri et Maxime Switek. Au menu du jour vous trouverez : – L’arrestation de Piotr Pavlenski dans l’un des matchs parisiens.

Comment regarder la chaîne 14 ?

Vous pouvez les retrouver sur france.tv dans la rubrique « Culture » sur le web et dans l’application mobile/tablette/TV (Samsung et LG Smart TV) et sur la plupart des box des FAI (Free/Orange/Bouygues/Vidéo futur).

Est-ce que c’est à vous est en direct ?

C à vous est diffusé en direct du lundi au jeudi, tandis que l’émission du vendredi est généralement enregistrée le jeudi soir.

Quand est enregistré On est en direct ?

On est en direct (identifié par l’acronyme OEED) est une émission de débat télévisé français diffusée tous les samedis soirs depuis le 26 septembre 2020 sur France 2 en deuxième partie de soirée vers 23h30.

Comment regarder TF1 en direct gratuit ?

Comment regarder TF1 en direct gratuit ?

En accédant au site LeDirect.fr, vous pouvez regarder la TV en direct sur votre ordinateur, qu’il soit PC ou Apple Mac, et sur votre smartphone, qu’il soit Android ou iPhone, ou encore sur votre tablette iPad. L’accès à ce service de télévision en direct est gratuit et illimité pour tous les internautes.

Comment regarder TF1 en direct en ligne gratuitement ? MYTF1 est la plateforme vidéo officielle du groupe TF1. L’application mobile est entièrement gratuite et permet de diffuser en illimité, en direct ou en rediffusion, les programmes des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI (émissions, infos, séries…).

Pourquoi je ne peux pas regarder TF1 en direct ?

Que faire si TF1 direct ne fonctionne pas ? Si vous rencontrez des difficultés pour recevoir directement TF1, vérifiez d’abord si vous recevez correctement les autres chaînes. Par conséquent, si ce n’est pas le cas, le problème est général et vient probablement de la box internet.

Comment regarder en direct gratuitement ?

La plus célèbre de toutes les applications de télévision en direct sur mobile est Molotov TV. En l’utilisant, vous pouvez bénéficier de 34 chaînes dans la version gratuite et de nombreuses fonctionnalités supplémentaires. Le moteur de recherche de l’application est particulièrement bien conçu.

Comment regarder TF1 sans payer ?

Regarder la TV depuis les sites TF1 et M6 Une autre solution pour continuer à regarder gratuitement les chaînes TV des groupes TF1 et M6 est d’utiliser un navigateur internet pour accéder à leur site internet qui diffuse leurs programmes en clair ainsi que leurs programmes de rattrapage.

Comment regarder toutes les chaînes gratuitement ?

Comment regarder toutes les chaînes gratuitement ?

Molotov est l’application qui vous permet de regarder la télévision gratuitement et sur tous vos appareils connectés. Il suffit d’une connexion internet et d’un écran pour accéder gratuitement à la TV et à plus de 30 chaînes françaises présentes dans l’application.

Quelle box devrait avoir toutes les chaînes gratuites ? La box IPTV ou box IPTV est en fait un appareil qui offre la possibilité d’accéder à plusieurs chaînes de télévision à travers le monde, de manière payante et gratuite, via une connexion Internet.

Comment regarder chaînes gratuitement ?

playtv.fr est l’un des sites qui vous donne accès aux chaînes d’information les plus vues par les utilisateurs, en direct streaming et gratuitement. Dont France 2, France 3, Arte et BFM TV. Cependant, les chaînes privées telles que TF1 et M6 ne sont pas disponibles.

Quelle application telecharger pour regarder la TV gratuitement ?

  • Télévision Molotov. Molotov TV est le premier fournisseur de télévision mobile et une application Android qui permet de regarder les chaînes de la TNT gratuitement, en direct ou dans certains cas en replay. …
  • Pluton TV. …
  • PlexTV. …
  • France.tv. …
  • drain. …
  • MYTF1. …
  • jouer 6 …
  • Jouez à RMC BFM.