ECD : ce qui fonctionne pour l'améliorer

Augmenter son DPE grâce à certains travaux présente des avantages non négligeables : augmenter le confort du logement, augmenter sa valeur sur le marché immobilier ou locatif – d’autant que certains biens doivent être rénovés avant 2025… Mais quelle opération choisir ? Comment choisir, selon l’état de votre bien ?

Un impératif : l’audit énergétique

Un impératif : l’audit énergétique

Améliorer son DPE consiste à réaliser un audit énergétique de son logement. Idée? Faites appel à un professionnel qualifié et certifié pour analyser la source de votre consommation d’énergie, la qualité de votre installation (chauffage, ventilation, isolation, etc.) et les sources potentielles de déperdition. A l’issue de cet audit, il vous remettra un rapport, avec plusieurs scénarios de travail que vous pourrez exécuter, mentionnant les bénéfices pouvant être tirés de chaque opération.

A lire aussi : Comment lire un diagnostic de performance énergétique ?

Les travaux à réaliser pour améliorer son DPE

Les travaux à réaliser pour améliorer son DPE

Plusieurs types de travaux peuvent être réalisés pour améliorer les performances énergétiques du logement et ainsi faire évoluer positivement son DPE. Voici où.

L’isolation

Cherchez-vous à travailler pour améliorer l’éducation de la petite enfance de votre maison? Votre audit peut vous recommander, dans un premier temps, d’améliorer l’isolation thermique. Il ne s’agit pas seulement d’installer du double vitrage, car il faut isoler :

La ventilation

Améliorer la ventilation de votre logement est une suite « naturelle » des travaux d’isolation. Ici, l’objectif est d’améliorer la circulation de l’air, et donc de lutter contre la condensation et d’améliorer la qualité de l’air dans toutes les pièces.

À Lire  jurer Rénovation énergétique de votre logement : comment s'y prendre dans le nord du Jura ?

Il existe plusieurs types d’aération. L’une des plus efficaces est la VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux. Cependant, il est possible d’obtenir de bonnes performances avec une VMC simple flux hygroréglable et une VMC simple flux autoréglable.

Le chauffage

Votre maison est-elle bien isolée ? La circulation de l’air s’est-elle améliorée ? Maintenant, il est recommandé de considérer le mode de chauffage et de production d’eau chaude, le cas échéant. Celui-ci doit être efficace, économique, écologique et de la bonne taille.

Votre auditeur pourra vous recommander une pompe à chaleur ou une chaudière à granulés de bois, selon les caractéristiques de votre logement. Il peut également vous recommander d’installer un chauffage d’appoint, à l’aide de bûches ou de granulés par exemple. Enfin, il peut vous recommander d’installer un système de régulation de chauffage pour économiser sur vos factures d’énergie (5 à 15 % selon l’Ademe).

A lire aussi : Comment choisir le diagnostic ECD ?

Quels travaux privilégier ?

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique pour améliorer l’éducation de la petite enfance de sa maison, c’est parfois faire des choix. Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas faire tous les travaux recommandés lors de l’inspection, priorisez l’isolation de votre propriété : le chauffage domestique qui subit des déperditions de chaleur n’a qu’une efficacité limitée. Dans tous les cas, fiez-vous aux conclusions de l’audit : elles vous permettront de prioriser, selon l’état de votre maison ou de votre appartement, certains travaux par rapport à d’autres.