Diversité et inclusion : au cœur de la performance et du bien-être en entreprise

Depuis plusieurs années, Generali France a décidé de s’engager pour la diversité et l’inclusion

priorité. Ainsi, son projet « Diversity, Equality & Inclusion » est devenu l’un des piliers de son nouveau plan stratégique LifeTime Partner 2024. Convaincue que la diversité et l’inclusion contribuent au bien-être des salariés et à leur performance, l’entreprise a récemment signé une loi sur l’engagement interentreprises en faveur des salariés de plus de 50 ans. A ses salariés avec son projet « Horizont », elle propose aussi un nouveau pacte social.

Depuis près de vingt ans, Generali France multiplie les initiatives concrètes en faveur de la diversité et de l’inclusion, au cœur de sa politique de ressources humaines.

Et ces initiatives sont soutenues par tous les collaborateurs

de l’entreprise, à commencer par son PDG, Jean-Laurent Granier, lui-même sponsor mondial de la politique d’inclusion pour l’ensemble du Groupe Generali.

>> 20 ans d’engagement pour la diversité et l’inclusion… et des actions très concrètes

La politique de diversité et d’inclusion de Generali repose avant tout sur une conviction forte : le constat qu’une entreprise est plus riche de ses différences et que celles-ci

participe directement à son exécution.

Ambitieuse et structurée, cette politique s’articule désormais autour de 5 grands piliers : genre, générations, culture, handicap et enfin inclusion. Chacun de ces piliers fait l’objet d’approches et d’initiatives spécifiques.

>> Lancée il y a plus de 15 ans, les initiatives de promotion de la diversité et de lutte contre les discriminations visent à départementaliser le genre,

statuts, générations et métiers au sein de l’entreprise.

Generali a montré sa détermination à lutter contre les discriminations et à réduire les inégalités :

En ce sens, alors que les femmes représentent désormais 52 % des salariés de Generali France et près de 55 % de ses managers, une amélioration de 3 points du score du Groupe au Pénicaud Gender Equality Index (92/100 en 2021, contre 89/100 en 2020) est – entre autres – un indicateur des progrès réalisés.

>> Il est très soucieux d’assurer la bonne intégration des jeunes au sein de sa propre

main-d’œuvre tout en favorisant l’emploi local, Generali continue également d’embaucher des apprentis et des alternants à un rythme soutenu. Plus de 350 jeunes sont ainsi accueillis chaque année chez Generali France ‒ 20 % des salariés après un stage ou une alternance ‒ en privilégiant, dans la mesure du possible, les candidatures locales.

A ce titre, l’entreprise est signataire de la charte « Entreprise-Territoire ».

la communauté d’agglomération Seine Saint-Denis, Plaine Commune (depuis 2005) et la charte « Entreprises et Quartiers » (devenu PAQTE : Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises). Elle est également partenaire de l’association Capital Filles, qui promeut l’emploi des jeunes filles des quartiers et des zones rurales.

>> Historiquement très engagée dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap, Generali France multiplie depuis 2005 les initiatives visant à sensibiliser les collaborateurs aux problématiques du handicap et à une meilleure intégration des personnes en situation de handicap.

Depuis le lancement de ces initiatives, le taux d’emploi des personnes en situation de handicap reconnue dans l’entreprise est ainsi passé de 1,4 % à 7,78 % en 2021. Et les 450 salariés désormais reconnus peuvent bénéficier d’un dispositif de suivi complet et personnalisé, durant leur carrière.

À Lire  Quel est le prix moyen d'une assurance auto jeune conducteur ? | chagrins

Ainsi, en tant que membre fondateur d’Arpejeh, Generali France soutient la mise en place de projets d’études pour les jeunes étudiants et les étudiants en situation de handicap. Soutien de Mission Handicap France, partenaire Adapt, et Tremplin Handicap,

l’entreprise s’appuie également sur son Centre Intégré d’Insertion des Travailleurs Handicapés (Pith, créé en 2005) pour accompagner au quotidien les personnes en situation de handicap et sensibiliser les acteurs concernés. Ces dernières années, il a formé plus de 300 de ses managers sur ce sujet.

>> De manière générale, afin de garantir l’équité aux candidats à l’emploi et de lutter contre toute forme de discrimination au sein de l’entreprise, Generali France s’est doté depuis plusieurs années d’une charte éthique de l’emploi.

Celle-ci oblige notamment les salariés à évaluer régulièrement leurs pratiques et à ne prendre « aucune mesure discriminatoire, directe ou indirecte, à l’égard de

candidat », soit en raison de son origine, de son sexe, de ses coutumes, de son orientation sexuelle, de son âge, de ses convictions religieuses ou politiques, d’un handicap… ou de toute autre caractéristique de sa personnalité et de son identité.

Dans le même sens, s’agissant des actes quotidiens de la relation de travail ou de management, le « Guide du bien-vivre ensemble », qui est diffusé à tous les salariés de Generali, oblige chacun à auto-évaluer régulièrement ses propres pratiques et à de leurs préjugés et de tout comportement

potentiellement discriminatoire ou offensant pour les collègues.

>> Intégration de la diversité, de l’égalité & L’inclusion comme axe stratégique et le renforcement de l’accompagnement des personnes âgées…

Et en 2022, quoi de neuf dans la politique diversité et inclusion de Generali ?

Outre l’annonce de l’intégration de « Diversity, Equity & l’inclusion » parmi les piliers du nouveau plan stratégique, les nouvelles initiatives ne manquent pas. Et l’ambition réaffirmée des dirigeants est de continuer à adapter l’entreprise aux évolutions de l’environnement, en changeant les mentalités afin de renforcer l’égalité des chances…

« Il y a une raison fondamentale à mon dévouement : je pense que c’est

les entreprises, si elles veulent survivre, doivent ressembler à la société dans laquelle elles évoluent. Avoir des entreprises dirigées par des hommes qui se ressemblent tous est un gaspillage colossal de richesse, d’opportunités et de simple compréhension de la société. »

Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France et sponsor mondial du programme

“Diversité, Égalité & inclusion »

Début mars, Generali France faisait partie des 31 entreprises signataires du premier acte d’engagement interentreprises sur la place des femmes salariées et

collaborateurs de plus de 50 ans d’activité. Une nouvelle étape dans sa politique déjà très active de soutien aux personnes âgées et de renforcement des liens intergénérationnels (voir encadré ci-dessous).

>> Le projet « Horizon », un nouveau pacte social en accord avec les évolutions du travail et les nouvelles attentes des salariés