Publié

Il y a 6 heures, Mis à jour il y a 12 minutes

Un immeuble en construction qui abritait deux immeubles s’est brutalement effondré samedi matin, rue Pierre Mauroy. Il y avait des fissures dans le bâtiment et il a été évacué dans la nuit. Les pompiers ont évacué le premier « légèrement blessé », une autre possible victime est toujours recherchée.

L’immeuble situé au 42 et 44 rue Pierre Mauroy, dans le centre-ville de Lille, s’est effondré violemment samedi matin vers 9h15. Ce complexe, qui abritait notamment une librairie et un magasin de vêtements, était en partie en construction lorsqu’il s’est brutalement effondré. Il a été évacué dans la nuit. Heureusement, la chute s’est produite avant l’afflux de piétons qui remplissent cette rue très passante, située près de la place du Théâtre, en journée. Les pompiers ont sorti une personne légèrement blessée des décombres en début d’après-midi, une autre personne est portée disparue et activement recherchée.

Le parquet de Lille a ouvert une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui ». « Une expertise judiciaire a été mandatée pour faire toute la lumière sur cette affaire », a précisé le parquet.

« Un jeune homme est rentré à 3 heures du matin et s’est rendu compte que le mur (de l’immeuble) était voilé », a expliqué la maire de Lille Martine Aubry. Il a alors alerté la police municipale et les pompiers, qui ont décidé d’évacuer le bâtiment, où se trouvaient une dizaine de personnes, estimant qu’il y avait « un risque réel », raconte-t-elle, et, un avis de danger a été émis lors de la dégradation. le bâtiment a été noté. « Je tremble encore parce que si ce monsieur n’est pas rentré à 3 heures du matin. hier soir, il ne nous a pas contactés, et nous n’avons pas eu cette réaction, eh bien, il y aurait des morts ce matin », a-t-elle déclaré devant les journalistes présents sur les lieux samedi matin.

A 13h50, les pompiers du SDIS 59 annoncent qu’une personne « légèrement blessée » a été tirée des décombres lors de l’effondrement des bâtiments. Les 60 sapeurs-pompiers déployés sont également à la recherche d’un médecin, porté disparu et possiblement sous les décombres, a indiqué le Centre opérationnel de secours incendie (Codis) du Nord. « Nous sommes presque certains que cette personne est dans les décombres », a déclaré le lieutenant-colonel Stéphane Beauventre, dans un message diffusé par Codis. « Son téléphone ne répond pas, sa voiture est sur le parking, (…) et il n’a pas écopé de sa peine. » « Nous concentrons tous nos efforts sur (…) l’enlèvement des décombres à la main pour avoir accès à cette victime », a-t-il déclaré.

Selon un usager qui s’est présenté à La Voix du Nord comme l’un des occupants du bâtiment évacué, voici à quoi ressemblaient les murs du hall quelque temps avant que tout le bâtiment ne s’effondre.

À Lire  Les meilleurs endroits pour organiser votre événement d'entreprise à Toulouse

Le maire de Lille précise également que, selon les livreurs qui se trouvaient en sens inverse au moment du sinistre, personne n’était présent dans la rue où il a été enseveli sous les décombres. Si la cause exacte de la chute n’est pas connue, elle semble écarter l’hypothèse d’une explosion de gaz, puisque les témoins n’ont entendu aucun bruit d’explosion. Par ailleurs, Didier Cousin, permanent territorial de GRDF, rapporte ce samedi que « les prélèvements sont négatifs au gaz ». « Des investigations sont en cours mais rien n’indique qu’il y ait eu un incident » avec le gaz, a-t-il précisé.

« L’opération de sauvetage est toujours en cours, tous les soupçons ne sont pas levés », a déclaré le préfet des Hauts-de-France Georges-François Leclerc. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a remercié « l’étudiant qui a donné l’alerte hier soir ».

VOIR AUSSI – Bâtiments réduits à Lille : un jeune prévient la mairie à trois heures du matin

Lire aussi Val-de-Marne : effondrement d’un immeuble à Vincennes, vérifications en cours

«J’ai eu la peur de ma vie»

Un photographe de La Voix du Nord, qui conduisait au moment de la catastrophe, raconte avoir vu les premiers décombres tomber au sol avant de se rendre compte que tout le bâtiment s’effondrait. Une touriste qui a séjourné à l’hôtel là-bas dit qu’elle s’est sentie « tremblement » et a vu un « nuage de poussière » accompagnant l’effondrement de l’immeuble, à tel point qu’il a recouvert toute la rue s’élevant au-dessus du deuxième étage de l’hôtel où se trouvait sa chambre. est situé. Évacuez votre hôtel par précaution.

« Nous avons entendu un bruit pendant quelques secondes, doucement au début. Nous pensions que c’était l’échafaudage qui tombait », raconte Ludovic Ficher, qui travaille dans un bâtiment mitoyen. « Lorsque nous avons réalisé que c’était tout le bâtiment qui s’effondrait, nous nous sommes enfuis », a-t-il déclaré. « J’ai la peur de ma vie. »

Les secouristes sont arrivés sur les lieux rapidement après la chute et ont évacué les bâtiments proches de l’immeuble tombé samedi matin. Selon des commerçants ambulants, la police leur a dit que la zone serait bouclée pour la journée et qu’aucun client ne pourrait être accueilli dans les commerces aujourd’hui, tout en s’assurant que le périmètre était sécurisé.

Des images prises par des journalistes de la presse locale sur place montrent une importante brigade de pompiers, enquêtant sur les décombres à la recherche d’éventuelles victimes, et commençant à déblayer les décombres.