Réservé aux abonnés Le Particulier

Publié

le 01.08.2022. à 17h28, mis à jour le 28 septembre 2022. à 17:13

La principale préoccupation de tout propriétaire bailleur : faire face à un locataire qui ne paie plus de loyer. Il est donc important de s’entourer de garanties solides. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Les cas de loyers impayés se multiplient. A Marseille, un couple de retraités vit dans un camping-car depuis plus de deux ans car le locataire, dont le bail est arrivé à expiration, refuse de quitter l’emplacement. Afin de ne pas se retrouver dans une telle situation, tout est décidé par le choix du locataire. Ainsi, dans la première phase du bail, il convient de sélectionner un locataire solvable en lui demandant certains documents et justificatifs de revenus (article 22-2 de la loi de 1989).

Prévoyez une clause de solidarité dans le bail

Problématique : Une personne peut avoir un crédit parfait lorsqu’elle signe un bail, mais voir sa situation financière se détériorer, suite à une perte d’emploi ou un divorce par exemple. Par conséquent, il est important de prendre des précautions et des garanties supplémentaires avant de signer un contrat de location.

Il est conseillé d’inclure une « clause de solidarité » dans le contrat de bail. Surtout si le logement est loué à plusieurs locataires qui…

Cet article est réservé aux abonnés Le Particulier. Il vous reste encore 82% à découvrir.

Vous voulez en savoir plus ?

Débloquez tous les objets instantanément. Aucun engagement.

À Lire  Assurance auto : pourquoi la vignette verte pourrait bientôt disparaître des pare-brise