Le dégât des eaux est l’un des dégâts les plus courants dans une habitation. Il s’agit d’une garantie souvent utilisée dans le cadre d’une assurance habitation. L’assurance dégâts des eaux couvre les risques liés à l’action de l’eau en offrant une indemnisation à l’assuré. Dans le cadre du bail, qui est responsable en cas de dégâts causés par l’eau : le locataire ou le propriétaire ? Nous vous donnons toutes les informations nécessaires sur la responsabilité en cas de dégâts des eaux.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Dans quels cas le locataire est-il fautif d’un dégât des eaux ?

Précisons tout d’abord que l’assurance dégâts des eaux est une garantie obligatoire que les locataires doivent souscrire dans le cadre de leur assurance habitation.

Parallèlement, le locataire a l’obligation de garantir l’entretien de son logement. La maison doit être maintenue en bon état général et faire l’objet de petites réparations, d’un nettoyage régulier et même du remplacement de certaines pièces.

En ce sens, en cas de mauvaise utilisation ou d’usure non supportée, le locataire pourra être tenu responsable d’un dégât des eaux.

Si le locataire est concerné, c’est son assurance habitation qui se chargera de la démarche et de l’indemnisation.

Dans quels cas le propriétaire est-il responsable en cas de dégât des eaux ?

De son côté, le bailleur a l’obligation de fournir un logement décent en bon état à son locataire. Le bien doit être sécurisé et doit comporter des éléments non obsolètes. Si le dégât des eaux est le résultat de la négligence du propriétaire, le propriétaire est responsable de la perte. Votre assurance dégâts des eaux sera alors activée.

Ce sera le cas, par exemple, si :

Je trouve la meilleure assurance habitation

Que se passe-t-il si la responsabilité du dégât des eaux n’est pas prouvée ?

Si locataire et propriétaire ne parviennent pas à s’entendre, plusieurs solutions sont possibles :

Comment se passe la recherche de fuite à la suite d’un dégât des eaux ?

En général, l’assuré, locataire ou propriétaire, contacte un plombier pour rechercher une fuite. Il est responsable du paiement de la facture et est ensuite remboursé par l’assureur au moment de la déclaration du sinistre.

Sinon, il y a la convention IRSI. Permet au bailleur d’organiser la recherche de fuites pour le compte du locataire dans les cas suivants :

À Lire  La difficulté d'accès au crédit immobilier s'accroît pour de nombreux ménages français

La convention IRSI prévoit également que la recherche de fuites soit organisée par l’assurance de la copropriété, si elle doit être effectuée dans les parties communes de l’immeuble.

Quelles sont les démarches pour déclarer un dégât des eaux quand on est locataire ?

Un locataire dispose de 5 jours après un dégât des eaux pour déclarer le sinistre à son assureur. Pour ce faire, plusieurs possibilités s’offrent à lui :

Je trouve la meilleure assurance habitation

Que faire en urgence lors d’un dégât des eaux ?

Dans un premier temps, il est indispensable d’identifier la localisation et la cause de la fuite. Ensuite, il faut couper l’arrivée d’eau pour arrêter le saignement, puis contacter un professionnel pour intervention.

Autant que possible, il est important de protéger et de sauvegarder ce qui peut l’être (surélever des meubles, déplacer des marchandises, enlever des éléments, etc.). Après cela, épongez autant d’eau que possible et aérez la pièce pour éviter les moisissures et les champignons.

Enfin, il est idéal de penser à prendre des photos des dégâts pour alimenter le formulaire de déclaration d’assurance dégâts des eaux.

Faut-il faire un constat amiable de dégât des eaux ?

Un constat amiable dans le cadre d’un dégât des eaux n’est pas obligatoire. Lorsqu’il s’agit d’un tiers, il convient de l’établir de manière à préciser le plus d’éléments possible aux assureurs.

Il faut savoir qu’un constat amiable de dégât des eaux peut être effectué même sans l’intervention d’un tiers.

Note : Les locataires doivent transmettre une copie du rapport conjoint, s’ils en ont un, à leur propriétaire et au syndicat de copropriété de leur immeuble.

Quels sont les autres cas de responsabilité d’un dégât des eaux ?

Si le locataire ou le propriétaire n’est pas responsable du sinistre, la cause est ailleurs. Cela pourrait être parce que :

Comment être sûr d’être bien indemnisé en cas de dégât des eaux ?

Pour être bien indemnisé en cas de dégâts causés par les eaux, il convient de consulter les conditions particulières et générales de votre contrat multirisque habitation. C’est ce type de contrat qui couvre la garantie dégâts des eaux. Selon les assureurs, les conditions, indemnités et exclusions diffèrent. Il est indispensable de faire le point et de vérifier les détails de votre contrat pour s’aligner sur vos priorités en matière de souscription d’assurance dégâts des eaux.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Comment se protéger contre un dégât des eaux ?

Pour vous prémunir contre les risques de dégâts des eaux, vous devez entretenir régulièrement les éléments de votre habitation qui pourraient conduire à un sinistre : nettoyer, voire reboucher régulièrement, entretenir votre chaudière, faire attention aux cheveux ou autres débris que les canalisations peuvent traverser , nettoyer régulièrement les robinets, etc. Garder une maison en bon état minimise les risques de dégâts des eaux.

Comment comparer les différentes offres d’assurance dégât des eaux ?

Pour assurer une comparaison efficace et pertinente, l’idéal est d’utiliser un comparateur d’assurances en ligne. C’est un gain de temps précieux dans la recherche du contrat le mieux adapté à vos souhaits d’assurance.