Et si la balance n’était plus synonyme de régime, mais de bien-être ? Et si ce juge implacable, souvent injuste, parfois cruel devenait notre meilleur allié ? Car le bon vieux pèse-personne désormais connecté ne se contente plus d’afficher nos kilos sur le con de travers.

Une innovation que l’on doit avant tout au Français Eric Carreel, qui a fondé en 2008 la société d’objets connectés Withings, qui commercialise l’année suivante un appareil qui transmet le poids et la masse grasse à un ordinateur via Wi-Fi. Il a évolué depuis. Dans la dernière version, « Body Comp » calcule la composition corporelle totale, y compris la graisse viscérale (autour de l’abdomen). Il évalue également l’âge des vaisseaux sanguins (via la vitesse des ondes de pouls) et l’activité nerveuse. Des mesures qui, si elles sont interprétées correctement, peuvent servir d’avertissement. Cependant, sa grande innovation est l’application Health+, qui propose des conseils alimentaires, des programmes de remise en forme personnalisés, des exercices de gestion du stress…

Cette combinaison n’est pas un gadget : l’entreprise collabore avec des hôpitaux en Europe et aux États-Unis et affiche les références sanitaires les plus exigeantes sur ses produits grand public – montres, tensiomètres, thermomètres, capteurs de sommeil… « Notre objectif est de mieux comprendre la santé de nos utilisateurs, mais aussi de pouvoir agir dessus et de l’améliorer », explique le PDG de Withings Mathieu Letombe, arguant de ce virage vers le service.

Body Comp with Health+ est disponible sur www.withings.com pour 209,95 € incluant un abonnement de 12 mois.

Et aussi :

Application « Sexualité et pleine conscience »

Petit BamBou, application de méditation aux 8 millions d’utilisateurs en France, a enrichi son catalogue du programme « Sexualité et Pleine Conscience » développé par deux sexologues et psychothérapeutes québécois. C’est dix séances autour de l’éveil des sens, du lâcher-prise, de la luxure et de la sensualité.

À Lire  Comment faire une téléconsultation avec un médecin à domicile, en...

Application Petit BamBou. Selon les propositions, un abonnement est obligatoire, ici 6,99 euros par mois.

Une montre qui pense à la santé des femmes

Apple, premier vendeur mondial de montres connectées, ne cache pas ses ambitions en matière de « santé » et équipe ses appareils de capteurs précis qui mesurent le sommeil, la fréquence cardiaque, l’activité physique… Cette année, l’Apple Watch s’adresse avant tout aux femmes et intègre deux capteurs de température pour détecter les périodes d’ovulation et améliorer le suivi des cycles menstruels. Le premier. Les seuls bémols sont l’incompatibilité avec les smartphones Android et l’autonomie encore un peu faible.

Apple Watch Series 8, à partir de 499 euros.

Terraillon, marque connue pour ses balances de cuisine, se tourne de plus en plus vers le bien-être. Preuve en est le réveil Aloha, qui utilise la luminothérapie pour induire le sommeil ou simuler l’aube. Programmes développés en collaboration avec le Centre Européen du Sommeil.

Réveil Terraillon Aloha, 79,99 €.

Une brosse à dents intuitive

Quiconque se souvient des publicités de dentifrice avec des scientifiques en blouse blanche a compris que la technologie n’est jamais loin lorsqu’il s’agit de se brosser les dents. Connectée et alimentée par l’intelligence artificielle pour un guidage personnalisé, la dernière brosse à dents électrique iO10 d’Oral-B place la barre très haut, avec un capteur de pression, une lumière intuitive qui ne manque pas une zone et un retour personnalisé via l’application.

Brosse à dents connectée Oral-B iO10 avec iOSenseTM : 499 euros. Et deux modèles plus abordables pour une expérience très satisfaisante : Oral-B iO4 et iO5 à 129 et 159 euros.