F. Prabonnaud, G. Baslé, P.-M. de la Foata –

L’hôpital de Dax, dans les Landes, vient de réactiver son plan blanc. Pour désengorger les secours, un dispositif de télémédecine est testé durant l’été.

La semaine à Pays pour adolescents dans un centre de loisirs se passait bien, jusqu’à ce qu’un jeune homme écrase le nez d’Axel. Aux urgences de l’hôpital de Dax (Landes), l’adolescent a été rapidement redirigé vers une équipe de téléconsultation, installée à quelques mètres de là. Une infirmière y prend les constantes, et commence l’examen médical avant d’appeler le médecin.

Depuis son cabinet à Paris, le Dr Urfan Ashraf examine le patient. Aucun signe de fracture pour Axel, une radiographie de suivi sera nécessaire, mais pas urgente. « Bien sûr que c’est délicat, la téléconsultation. C’est une action qui se dégrade, on n’a pas l’évaluation physique. On arrive à interpréter tous les éléments, et donc je pense qu’on a même une réponse qui est tout à fait appropriée par rapport à à la demande », déclare le Dr Urfan Ashraf. Côté patient, Axel est convaincu. L’hôpital de Dax expérimente ces téléconsultations à partir du 1er juillet et tout l’été.

Anne-Charlotte Hinet, Charles-Henri Carlier

Recevez l’essentiel de notre actualité grâce à notre newsletter

France Télévisions utilise votre adresse email pour vous envoyer des newsletters.

Sobriété énergétique : au CHU de Montpellier, des conseillers « écologie et énergie » traquent les abus pour réduire la consommation de 10%

En Isère, des stages pour apprendre à gérer l’agressivité à l’hôpital

Société : manifestation de stagiaires, recrutement massif par La Poste et cueillette de champignons… L’actualité du vendredi 14 octobre en France

À Lire  Sobriété énergétique : 20 conseils pour réduire sa consommation d'électricité

Bronchiolite : Santé publique France craint une pression sur les services pédiatriques

Une épidémie de bronchiolite : « On ne peut pas ouvrir plus de lits », car « il n’y a pas assez de personnel soignant », prévient un pédiatre.

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.