Une bonne nouvelle pour les emprunteurs, mais aussi pour les banques ! Le taux augmente et passe de 3,05 % à 3,57 % pour un prêt sur 20 ans et plus selon l’avis publié mercredi au Journal officiel. Cette extension permet une bouffée d’air frais pour pouvoir refinancer de nombreux fichiers actuellement bloqués.

Un taux d’usure qui coince

Pour rappel, le taux d’intérêt est le taux maximum auquel les banques peuvent prêter. Cependant, le coût de la toiture doit inclure le TAEG (taux annuel effectif global) qui comprend le taux (intérêt bancaire), l’assurance emprunteur, les frais de gestion, ainsi que les frais de l’ensemble du prêt immobilier. Alors que les taux d’intérêt augmentent, le rythme des dépenses est calculé sur une base trimestrielle et peine donc à suivre le rythme.

Pour fixer le taux d’intérêt, la Banque de France se base sur le taux moyen pratiqué par les banques majoré d’un tiers. Tout dépassement de seuil punira l’emprunteur de 2 ans et d’une amende de 300 000 €, selon l’article L341-50 du Code de la consommation.

Une fenêtre de tir à saisir !

Cette augmentation du taux d’intérêt est ce qui aide ceux qui empruntent leurs dossiers actuellement bloqués. Mais c’est aussi une opportunité pour les banques de financer de manière plus saine leurs clients, jusqu’alors endettés à perte.

Avec la hausse de l’inflation, les banques n’ont d’autre choix que d’augmenter leurs ventes immobilières, ce qui crée un effet ciseau et le taux d’usure est très faible. Grâce à ce nouveau rythme d’habillage, les emprunteurs, qui s’apprêtent à apurer leurs projets, pourront bénéficier de cette fenêtre d’opportunité.

À Lire  La demande de voitures d'occasion explose, les prix explosent

Un courtier hypothécaire peut vous aider à trouver rapidement la bonne solution de financement. Il sollicite les meilleures banques pouvant vous financer et négocie pour vous les meilleures conditions en fonction de votre parcours et de votre travail.

Profitez de notre expertise au meilleur prix !

à partir de 2,10 % sur 15 ans(1)