Manifestation de la maladie beaucoup plus fréquente que ce que l’on croit selon les experts.

Près de trois ans après le début de la pandémie et le coronavirus continue de révéler ses secrets. Alors que de nouvelles variantes constituent une réelle menace pour l’hiver à venir, la maladie se développe sous des formes connues, bien répertoriées par les autorités sanitaires du monde entier. Mais aussi sous différentes formes. Le dernier est particulièrement étrange.

Julie Powell était écrivain. Cet Américain s’est notamment rendu célèbre pour avoir écrit Julie et Julia, dont l’adaptation cinématographique est devenue culte aux États-Unis, malgré un succès mitigé en Europe. Malheureusement, Julie est décédée le 26 octobre 2022, à l’âge de 49 ans. Cause officielle du décès : crise cardiaque.

Pourtant, la veille de sa mort, elle a posté ces lignes très mystérieuses sur Twitter : « Donc, je me suis réveillée avec quelque chose qui s’appelle littéralement langue de fourrure noire. Les gens, y compris mon médecin, semblent penser qu’il ne pense pas à la question et qu’ils (les cheveux, ndlr) vont bientôt disparaître, mais c’est certainement dégoûtant ».

Alors je me suis réveillé avec quelque chose qui est littéralement une langue poilue noire. Les gens, y compris mon médecin, semblent penser que ce n’est pas grave et qu’ils vont bientôt disparaître, mais c’est certainement dégoûtant.

« Plus courant qu’on ne le pense »

Quelques semaines auparavant, Julie était infectée par le Covid. Plusieurs médias américains comme le San Francisco Chronicle ou le New York Times, affirment qu’elle souffrait de divers symptômes dans une version à long terme. Cependant, pour certains experts, cette langue poilue noire n’est qu’un autre symptôme de Covid.

À Lire  Lithothérapie : le pouvoir des pierres précieuses

Manifestation de la maladie « plus fréquente qu’on ne le pense », selon le Dr Peter Chin-Hong, spécialiste des maladies infectieuses au centre médical de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF), cité par le Chronicle. Une étude estime que la langue poilue noire affecte un patient sur 500. Une clinique américaine décrit la langue poilue noire « comme une affection temporaire et inoffensive causée par une prolifération de cellules mortes de la peau ».

Selon le Journal du Médecin, « la langue noire poilue n’est pas vraiment couverte de poils. Son apparition est due à une hyperkératose de la partie supérieure de la langue qui se traduit par l’épaississement et l’allongement des papilles -filiformes qui tapissent la surface de cet organe « . Selon Sciences et Avenir, « le manque d’hygiène bucco-dentaire, de mauvaises habitudes de vie comme fumer ou prendre certains médicaments » peuvent provoquer une langue noire.

Un grattoir à langue ou une brosse à dents suffisent à retirer sa peau impressionnante mais ce n’est pas le signe d’une aggravation des symptômes.