La sous-variante Omicron XBB.1.5 pourrait devenir majoritaire en Europe dans les mois à venir. Mais est-ce plus dangereux que les autres variantes ? Faut-il renforcer les mesures anti-Covid ? On fait le point.

Il porte sur Twitter le surnom inquiétant « Octopus » et menace de devenir dominant en Europe dans les mois à venir, selon l’Organisation mondiale de la santé. Mais la sous-variante d’Omicron, XBB.1.5, devrait-elle nous alarmer ? Voici ce que nous savons de lui.

Il est déjà présent dans 38 pays

Cette

La sous-variante a été découverte pour la première fois aux États-Unis en octobre 2022, et

représente désormais plus de 27% des infections du pays, selon le suivi de

C’est le variant le plus transmissible

Variantes des Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Au total, 38 pays ont signalé des cas de XBB.1.5, dont 82 %

aux États-Unis, 8 % au Royaume-Uni et 2 % au Danemark, a indiqué mercredi 11 janvier l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un bilan rapide de

Il est résistant aux anticorps

Des risques.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a signalé la semaine du 9 janvier que XBB.1.5 ne représente actuellement que 2,5 % des cas

en Europe. Mais les modèles mathématiques de l’agence, basés sur le taux de

Croissance de cette sous-variante, montrent qu’il pourrait s’agir de la souche

Un risque pour les personnes vulnérables

dominante en Europe d’ici un à deux mois, a-t-elle annoncé le 13 janvier.

À Lire  Cinq rendez-vous pour discuter des troubles du sommeil

À la

Aux États-Unis, XBB.1.5 se propage actuellement 12 % plus rapidement que les autres