CORONAVIRUS FRANCE. Les chiffres des épidémies baissent, mais la huitième vague circule toujours à l’automne 2022 en France. Si un retour aux mesures drastiques n’est pas prévu, il est à nouveau recommandé de porter un masque là où il y a du monde, par exemple dans les transports.

[Mis à jour le 15 novembre 2022 à 9h39] La circulation du virus continue de baisser en France, indique Santé publique France. Le nombre d’hôpitaux continue également de baisser. Cependant, vous devez garder votre attention. « C’est un nouvel appel à la vigilance, à porter un masque quand on est en situation difficile ou potentiellement à risque de contamination, à tester. Il ne faut pas lâcher », insiste Olivier Véran, porte-parole du gouvernement après le Conseil du 12 octobre. des ministres. Brigitte Autran, présidente du nouveau comité de surveillance et de prévision des risques sanitaires (Covars), qui a remplacé le Conseil scientifique, à FranceInfo insiste également sur le fait qu' »il faut vraiment recommencer à utiliser le masque dans les transports ». Elle a même assuré que le comité « étudiait » la possibilité de le rendre à nouveau obligatoire dans certains domaines. « Tous les pays européens, les USA, l’Amérique du Nord, étudient également ce point. Aujourd’hui, personne n’a réintroduit l’obligation au masque, mais tout le monde l’étudie », a-t-elle précisé à RMC le 4 octobre. A ce jour, le masque est obligatoire dans certains hôpitaux, laboratoires ou pharmacies. Les vaccins bivalents, ciblant le variant Omicron, sont arrivés en pharmacie depuis le 3 octobre.

Quelles sont les mesures anti Covid face en automne 2022 ?

► Mesures persistantes ou en vigueur :

Quelles sont les recommandations du Covars ?

Covars a donné ses recommandations pour faire face à la huitième vague épidémique en France. Plusieurs moyens physiques de prévention doivent être utilisés de manière conjointe et complémentaire, prévient-il.

► Port du masque : Le port du masque dans la communauté a été associé à une réduction de 14 % du risque infectieux. Il est donc important de consolider une culture de prévention et d’attention aux plus vulnérables de la population. En France, elle n’est actuellement pas obligatoire, mais fortement recommandée. Au niveau européen, l’Allemagne a rendu le port du masque obligatoire dans les transports publics et envisage d’élargir la liste des lieux d’obligation.

► Contrôle de la qualité de l’air + renouvellement, dans les lieux fermés, notamment dans les écoles. Il est donc conseillé d’aérer régulièrement en ouvrant les fenêtres. De plus, des capteurs de CO2 doivent également être déployés sans délai dans toutes les salles de classe à l’école et à l’université, ainsi que dans les salles de réunion, les cantines, les bureaux collectifs. Des messages clairs doivent être donnés aux familles sur la nécessité d’aérer régulièrement les pièces de la maison.

► Dépistage. Maintenir un accès simple et facile aux tests PCR ou antigéniques réalisés en pharmacie ou en laboratoire

► Traiter, notamment avec Paxlovid.

Quelles sont les mesures pour le port du masque ?

A ce jour, le port du masque n’est plus obligatoire en France, sauf dans certains hôpitaux, laboratoires ou pharmacies. Cependant, afin de limiter la propagation de la huitième vague de Covid, il est à nouveau incité à porter un masque dans les transports, a insisté Brigitte Autran, présidente du nouveau comité de surveillance et de prévision des risques sanitaires (Covars) vendredi 30. Septembre sur Franceinfo. « Ce doit être une sorte de geste civil. » Le masque obligatoire à certains endroits est également « à l’étude », a-t-elle précisé.

À Lire  Immunité après Covid : durée, combien de temps faut-il tenir ?

A ce jour, le port du masque est fortement recommandé :

Quelles sont les mesures Covid à l’hôpital ?

Avec la fin de l’état d’urgence sanitaire en France le 31 juillet 2022, les mesures exceptionnelles pour l’hôpital ont pris fin. le passeport sanitaire n’est plus exigé à l’entrée de l’hôpital. Utilise un masque à la place, en théorie. Néanmoins, l’AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) indique qu' »en raison de la fragilité des personnes soignées, et compte tenu de la forte circulation du virus, le port du masque restera obligatoire à l’hôpital ». .bâtiment hospitalier (hors espace extérieur) pour les salariés, patients et visiteurs Hors Paris, le chef d’établissement ou le service médico-social (hôpitaux, cliniques, centres de santé, etc.) peut imposer le port d’une protection masque obligatoire, précise le site Service-Public.Renseignez-vous avant de vous rendre à l’hôpital Dans les hôpitaux, les salariés non vaccinés contre le Covid sont toujours suspendus en France.

Quelles sont les mesures Covid à l’école ?

Depuis la rentrée 2022, il n’y a plus de protocole à l’école. En collaboration avec les autorités sanitaires, le ministère de l’Éducation nationale et des Sciences a établi une cotation composée d’une base de mesures et de trois niveaux protocolaires (vert, orange, rouge). C’est le niveau « base » qui est actuellement en vigueur : il n’y a pas de restrictions pour les élèves (pas de masque, pas de distanciation…) et des cours en présentiel pour tous les niveaux.

Quelles sont les mesures pour le rappel de vaccin Covid ?

La seconde dose de rappel est ouverte aux :

Les vaccins bivalents, ciblant le variant Omicron, sont arrivés en pharmacie le lundi 3 octobre.

Quelles sont les mesures pour l’isolement ?

Pour les personnes positives avec un calendrier vaccinal complet et à jour et pour les enfants de moins de 12 ans : l’isolement est de 7 jours (complets) à compter de la date d’apparition des symptômes ou de la date de collecte du test positif.

« Il faut continuer à se faire tester quand on a l’impression d’avoir des symptômes ou qu’on est en contact. Les laboratoires doivent pouvoir ‘écrire’ de quel virus il s’agit. Sans ça, on ne saura pas si une vilaine variante survient . Ça peut être quelqu’un. », recommandait Brigitte Autran le 4 octobre à RMC. Une personne qui est en contact avec une personne testée positive au Covid-19 doit être prévenue par le cas positif ou l’Assurance maladie (par SMS ou téléphone). il n’y a plus de consignes d’isolement pour les cas contacts, et les consignes de test sont les mêmes quel que soit le statut vaccinal. Le cas contact doit subir un test de dépistage (RT-PCR ou test antigène ou autotest) 2 jours après notification de l’assurance maladie du positif.

Quelles sont les mesures pour les voyages ?

Depuis le 1er août 2022, le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est supprimé, conformément à la loi qui met fin aux régimes d’exception instaurés pour lutter contre l’épidémie liée au covid-19. Les voyageurs n’ont plus de formalités à accomplir avant d’arriver en France, en métropole et à l’étranger, et la présentation du passeport sanitaire ne peut plus être exigée, quel que soit le pays ou la région d’origine. De même, aucune autre justification n’est requise sur le motif d’un voyage au départ de la France, en France métropolitaine ou à l’étranger, et aucune attestation de sortie du territoire n’est exigée par les autorités françaises pour se rendre dans un autre pays.

Quelles sont les mesures qui ont disparu en France ?

Covid-19 : Voyages internationaux, Ministère de l’Intérieur.