Alors que le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter, le masque pourrait revenir trois semaines avant Noël.

À l’approche des fêtes de Noël, le nombre de cas de Covid-19 augmente. Avec cette neuvième vague du coronavirus, le masque doit-il faire son grand retour ? MCE TV vous dit tout.

Le Covid-19 menace les fêtes de fin d’année

Avec la baisse des températures et l’émergence d’une nouvelle variante, le discours sur le Covid-19 continue. Aussi, en une semaine, 69 253 cas ont été confirmés. Cela représente une augmentation de 37,1 % ! Choc!

Après quatre semaines de baisse, ce rebond s’explique par la hausse des hospitalisations et des admissions en réanimation. De plus, jusqu’au 27 novembre, 340 personnes sont décédées des suites du Covid-19. Les autorités sanitaires sont donc inquiètes.

D’autant que la France connaît cette année une grave épidémie de grippe et de bronchiolite. ça commence à faire beaucoup ! Surtout parce que les hôpitaux sont de plus en plus saturés.

Ainsi, la Première ministre Elisabeth Borne demande aux Français d’être prudents. En effet, il recommande de continuer à respecter les gestes barrières.

Il recommande aussi le port du masque dans les transports et même avec les personnes fragiles : « Mangeons avec des masques fragiles dès que nous sommes (…) ce sont des petits gestes qui sauvent des vies ».

Comme pour les recommandations sanitaires avant la rentrée, le gouvernement préconise des tests PCR ou antigéniques avant la rentrée.

Pour rappel, le Covid-19 peut être grave dans certains cas. Certaines études montrent les effets de la pandémie sur le corps. Mieux vaut être prudent!

À Lire  Notre conseil nutrition du lundi #8 : Les fêtes arrivent avec du divin chocolat !

Alors, à quelques jours des fêtes de fin d’année, même si le gouvernement ne fait pour l’instant que des recommandations, le masque obligatoire va-t-il revenir ? MCE TV vous en dit plus !

Le retour du masque obligatoire avant les fêtes ?

Si des études montrent que les adolescents sont plus à risque de Covid prolongé, la nouvelle variante du Covid-19 pourrait aussi être gênante. En fait, la variante BA.5 est plus facile à transmettre que l’Omicron.

Il est alors plus facile de polluer l’environnement. Et les symptômes ne mentent pas. Il y a d’abord la fatigue, les maux de tête et la toux. Certaines personnes peuvent perdre le goût et/ou l’odorat ou avoir des nausées, des vomissements ou des diarrhées. C’est tout!

C’est pourquoi il faut être prudent, surtout en cette période de fêtes. En effet, les risques de propagation du virus sont plus importants cette saison hivernale. Ajoutez à cela des rassemblements en famille ou entre amis et la menace devient plus grande.

Et même si toutes les mesures de lutte contre le Covid-19 ont disparu, certaines pourraient redevenir obligatoires. Par exemple, porter un masque.

Pour rappel, depuis le printemps dernier, le masque n’était plus obligatoire dans les transports en commun. Par conséquent, même si cela n’est pas imposé pour le moment, la situation peut changer.

Oui, ce jeudi 1er décembre, le gouvernement a sollicité l’avis de Covars. C’est une commission de surveillance et de prévision des risques sanitaires.

En fait, il veut savoir où le masque doit être réappliqué à certains endroits. Nous devrons attendre quelques jours avant de connaître la réponse. Patience!