Ils ne seront que 4 000 supporters tricolores dans les tribunes du premier match des Bleus ce mardi. De nombreux appels au boycott de la Coupe du monde ont été suivis. Mais aussi parce que les prix, notamment des logements, se sont enflammés à Doha ces derniers jours.

Trois paquebots de croisière géants ont accosté la semaine dernière dans le port de Doha, dont le MSC Europa, tout juste sorti des chantiers navals de Saint-Nazaire. C’est le plus grand hôtel flottant du monde, un 5 étoiles. Avec ses 2 500 cabines qui affichent complet.

Des bateaux de luxe transformés en hôtels pour supporters du monde entier

Antonio Pépé est capitaine de l’un des deux autres navires de la compagnie, le MSC Opéra un peu plus petit : « Ce sont des navires de luxe. Nous avons signé un contrat avec le Qatar il y a longtemps pour proposer cette expérience entre terre et mer. Nos clients sont au total juste plus de 11 000 à bord. Ce sont des Européens, des Américains, quelques clients aussi des pays du Golfe. Le premier prix est de 200 euros par nuit et par personne ».

Le MSC Europa a été inauguré sur place, non pas avec du champagne mais avec de l’eau de rose. Et lors de la cérémonie, Akbar Al Baker, PDG de Qatar Airways et Qatar Tourism, en a profité pour répondre aux critiques des Occidentaux : « Après toute la mauvaise publicité et les mensonges véhiculés dans les médias, je tiens à dire que le Qatar a cinq semaines pour le centre du monde pendant longtemps… Et à la fin du tournoi, les Qataris pourront se tenir un mètre plus haut qu’ils ne le peuvent actuellement.

D’autres bateaux sont devenus des hôtels, des navires de la compagnie Ponant. L’entreprise française qui veut rester très discrète sur sa présence au Qatar. Ses trois bateaux sont amarrés près des yachts de plusieurs milliardaires.

À Lire  Retraits Danger. Ceux qui travaillent en ont marre de travailler de plus en plus dur pour payer ceux qui s'en fichent !

Des supporters locaux aux ordres et d’autres, de la région, invités

Après la construction de 7 des 8 stades de football, des travailleurs népalais, pakistanais, indiens ou bangladais ont été déguisés en supporters et sommés de défiler dans les rues. Des visuels incroyables pour le premier jeu.

Depuis l’ouverture de la compétition dimanche soir, les vrais supporters sont arrivés. Les Sénégalais ont notamment fait forte impression. Les 35 000 Tunisiens sont également fiers de cette première Coupe du monde de football dans un pays arabe.

La plupart d’entre eux ont trouvé refuge chez un compagnon expatrié… Pour limiter les coûts. Wassim et Fayçal ont chacun dépensé 3 000 euros.

Pour entretenir l’ambiance dans ses stades, le Qatar a également invité des supporters fidèles à leurs équipes nationales. Ils sont 1 500, représentant les 31 pays qualifiés.

Julien est l’un des invités français. Il vit dans un appartement flambant neuf avec des supporters croates et sénégalais. Mohammed, son colocataire, sénégalais, apprécie le cadeau des Qataris. Phil est installé dans le bloc d’à côté. Originaire de Chicago, il soutient les États-Unis : « Je ne suis pas aveugle. Je l’ai accepté en connaissance de cause. Ce n’est pas parce que j’ai accepté ce cadeau que je soutiens le régime. Je suis complètement opposé à leurs lois et à leurs valeurs. Le coupable, c’est la FIFA ». qui a permis à la corruption d’avoir lieu au moment de l’attribution ».

Les amis de Phil ont refusé le cadeau empoisonné du Qatar. Et les parents de Mohammed, le supporter sénégalais, ont fait promettre à leur fils de rentrer chez eux après la finale. Ils craignent qu’il accepte un travail au Qatar et qu’il ne revienne pas.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies des réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de commenter directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connecté ou d’intégrer des contenus initialement postés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.