Maladies, hospitalisations, décès… en ce moment, tous les symptômes liés au coronavirus se multiplient en Belgique. Et la nouvelle variante présente de nouveaux symptômes, explique le pathologiste Yves Coppieters.

Entre le 4 et le 10 octobre, 3 099 nouveaux cas de Sars-CoV-2 ont été diagnostiqués en moyenne par jour, en hausse de 5 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres du Centre de santé publique de Sciensano.

Durant cette période, 8,7 personnes sont décédées par jour en moyenne en étant porteuses du virus (+85%), portant le nombre de morts à 32.800 depuis le début de l’épidémie en Belgique. 13 300 autres tests sont également effectués en moyenne par jour, soit un taux de 24,8 %.

Entre le 7 et le 13 octobre, il y a eu en moyenne 110,4 hospitalisations par jour dues au Covid-19, soit une augmentation de 6% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 1 486 personnes atteintes du coronavirus sont actuellement hospitalisées, dont 67 patients pris en charge en réanimation (-9%).

Lisez-le à nouveau

Coronavirus : Une nouvelle tendance se dessine (données)

Le taux de reproduction du virus est de 1,03. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie cherche à se développer. Le cas, qui donne le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants, a atteint 365 en 14 jours.

Pour Yves Coppieters, « la nouvelle variante de BQ.1.1. de la famille omicron provoque certains symptômes (« classiques » et diarrhées, vomissements, douleurs abdominales) qui doivent être considérés comme ceux qui sont à risque », a-t-il expliqué sur Twitter.

À Lire  Santé sexuelle - À 40 ans, les hommes qui ont leurs règles sont battus

Lisez-le à nouveau