Allocataires identifiables

Le Fonds d’Allocations de la Gironde, organisme privé à mission publique, avait pris soin de supprimer les noms et prénoms, ainsi que les lignes postales.

Pourtant, il y aurait tout de même beaucoup d’informations, précise la cellule d’enquête de Radio France, qui a eu accès au dossier : adresse (numéro et nom de la rue), date de naissance, composition et revenus du foyer, montant et types d’allocations perçues ( RSA, APL), Allocation adultes handicapés, etc.) Au total, pas moins de 181 données par allocataire ont été dévoilées.

« La suppression des noms et prénoms n’empêche pas l’identification des destinataires, car en utilisant l’annuaire inversé sur Internet nous avons pu retrouver l’identité de la plupart d’entre eux », précise le média.

La transmission de données personnelles sans le consentement des personnes concernées peut entraîner des sanctions administratives (prononcé par la Cnil), civiles voire pénales. Sur Radio France, la CAF de Gironde confirme que les ayants droit concernés seront informés et qu’une enquête interne sera ouverte pour « comprendre comment cette situation a pu se présenter ».

À Lire  62% des salariés français n'ont pas reçu de formation en cybersécurité