Autour de 30 % pour l’assurance chômage, 34 % pour le RSA et même 50 % pour l’âge minimum : le taux de sous-utilisation des prestations sociales est impressionnant. Un problème que les autorités de l’État tentent de résoudre depuis des années. Selon le dernier baromètre de la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et de la Statistique), c’est un manque d’information sur les aides et les organisations (pour 37% des répondants), ainsi que des démarches administratives trop compliquées (pour 22%). d’eux).

À Lire  Requalification énergétique : un Français sur cinq prêt à travailler