La Direction générale de l’aviation civile de l’océan Indien (DGAC OI) vient d’annoncer la suspension des activités de parachutisme à l’aéroport de Pierrefonds à partir du mercredi 7 décembre. Une décision qui doit rester en vigueur jusqu’à ce que « des mesures soient mises en place pour réduire significativement les risques de sécurité ».

Depuis plusieurs semaines il y a un conflit entre la DGAC OI et le Para Club de Bourbon qui est le seul à organiser ces sauts. Certains professionnels de Pierrefonds se sont mobilisés la semaine dernière pour dénoncer les pressions de la DGAC OI. Ils ont bloqué la piste et l’aire d’atterrissage pendant plusieurs minutes.

La filière déplore la position prise par la DGAC OI et rappelle qu’aucun accident n’a été enregistré en zone de parachutage depuis 46 ans, et assure que les protocoles en vigueur sont similaires à ceux en vigueur en métropole.

A titre d’exemple, ils citent le Paraclub de Grenoble, qui cohabite avec un aéroport européen dont la drop zone fonctionne dans les mêmes conditions.

À Lire  Cette anecdote sur Tom Cruise au Festival de Cannes à propos de son premier saut en parachute à l'âge de 4 ans est tout simplement remarquable