Surfant sur la vague du développement sans code, les formations dédiées à ce domaine se sont multipliées. Quels programmes sont offerts? A quel prix, sur quels outils et dans quel but ?

Depuis plusieurs mois, l’engouement pour l’absence de code a conduit à une multiplication des formations dans ce domaine. Suivant le même principe que les écoles d’informatique labellisées par La Grande Ecole du Numérique, Ottho, Alegria.academy, Maria Schools, Uncode School ou encore Wild Code School, elles proposent des formations intensives de deux ou trois mois, complétées ou non par le programme.

Ottho, le pionnier

Ottho a commencé à s’entraîner sans code en 2019. La start-up marseillaise propose trois programmes aux niveaux progressifs. Basé sur des cours en e-learning, des QCM et des exercices, le premier, gratuit, est axé sur une initiation à la programmation sans code. Couvre les bases de Bubble et Adalo.

La deuxième formation, d’une durée de 4 semaines, vise à créer un MVP (Minimum Viable Product) sans aucun code. L’apprenant est autonome (e-learning) avec la possibilité de consulter le formateur d’une à deux heures par semaine. La formule bootcamp combine e-learning, coaching, classe virtuelle et accompagnement par un mentor.

Enfin, la troisième formation porte sur un outil de développement sans code Bubble. Il s’étale sur 4 mois, dont 3 semaines de mise à jour pour les candidats qui débutent. La formation se termine par un stage de 2 mois en entreprise.

Alegria.academy, le poids d’un groupe

Alegria.academy est une émanation d’Alegria.group, qui se revendique « leader européen des technologies sans code » ainsi que propriétaire d’un studio français (Alegria.tech). Inauguré en février dernier, le campus parisien prévoit de former 100 étudiants en 2022 et 300 l’an prochain. L’école vise à créer des promotions composées à 50% de femmes.

Alegria.academy propose un programme unique de 15 mois, dont 12 en alternance, alliant rencontres en présentiel et à distance. Tout commence par un « pool » de deux semaines pour s’initier aux méthodes d’apprentissage. Ensuite, le tronc commun pendant deux mois et demi apprend aux étudiants à maîtriser les outils sans code, jusqu’à la construction de leurs propres applications.

À Lire  emlyon démarre un bachelor en Data Science avec Centrale Lyon

Enfin, la période d’apprentissage, une journée de formation par semaine, permet de se spécialiser et de devenir développeur frontend (interfaces), automation (automatisation) ou créateur fullstack (applications complexes).

Maria Schools, un public diversifié

Créée en 2020, Maria Schools, une structure basée à Paris, ne propose plus de formation au code aux entrepreneurs, indépendants, chefs de produits numériques en exercice et demandeurs d’emploi depuis fin avril. Comme Alegria.academy, Maria Schools s’engage à la parité dans ses promotions.

Le programme de 36 heures, animé par des intervenants professionnels, s’étale sur 7 semaines avec des matinées en présentiel, des soirées en ligne, des cours asynchrones et des travaux à faire à la maison. Il met l’accent sur la taille du produit et la manipulation intensive et pratique des outils.

Uncode School, formation axée « build »

Uncode School entend coller aux attentes du marché du travail en proposant des formations orientées produit. Objectif : obtenir « les bonnes méthodologies pour produire des conceptions techniques durables, faciles à entretenir et de bonne qualité technique ». Cela signifie « conçu comme un programmeur mais implémenté avec des outils sans code ».

La formation, à 75% pratique, prend la forme d’un bootcamp intensif en présentiel de deux mois à Paris. Dispensé par des experts travaillant en freelance ou en entreprise, il commence par les bases du code (HTML, CSS, JavaScript), frontend (UX/UI), backend (workflow, base de données, API) avant de passer en revue les principaux outils sans code.

Wild Code School, à la fois produit et technique

Conçue en collaboration avec Alegria.tech, la formation Non-Coding de Wild Code School, tout comme Uncode School, vise à acquérir à la fois des compétences produit et techniques. Pour acquérir cette vision du produit, il aborde les méthodes de conception d’applications à travers l’UX/UI, le design thinking ou la méthode Scrum.

Ce programme de 3 mois vise à doter les étudiants des compétences techniques et humaines nécessaires au métier de programmeur sans code. Les apprenants bénéficient d’un accompagnement sur le chemin de l’emploi (ateliers CV, simulations d’entretiens d’embauche…) pour faciliter leur insertion professionnelle. Elle peut également s’appuyer sur un réseau d’entreprises partenaires.