Comment profiter au maximum d'une retraite spirituelle ?

Sommaire

Quel est l’intérêt de faire une retraite spirituelle ?

Quel est l’intérêt de faire une retraite spirituelle ?

Il est toujours bon de sortir de ses occupations habituelles pour consacrer du temps à la prière, à réfléchir sur soi et sur sa vie. Dans les écritures, Dieu nous rappelle souvent, comme dans le livre du Deutéronome : attends et vois, il y a deux chemins qui s’offrent à toi, celui qui mène à la mort et à la misère et celui qui mène à la vie et au bonheur, que tu t’engages à . ?

Le Christ le dit aussi à ses disciples après les avoir envoyés en mission (Marc 6) : vous avez vécu des temps apostoliques, maintenant reposez-vous un peu, restez avec moi, et on relira ensemble pour voir si vous êtes épuisé, si vous avez pris de mauvaises routes, s’il y a des points à corriger…

L’exercice n’est donc pas réservé à une « élite » chrétienne !

L’exercice n’est donc pas réservé à une « élite » chrétienne !

En effet. Dès que l’on souhaite progresser dans sa vie chrétienne, une retraite spirituelle s’impose. Je constate également, depuis plusieurs années, un réel engouement pour cette méthode. La tendance est très nette dans nos couvents carmélites, comme celui de Broussey, près de Bordeaux. A Toulouse, où j’habite, de nombreuses personnes qui travaillent, des ingénieurs qui travaillent chez Airbus par exemple, prennent quelques jours pour faire le point sur leur vie sous le regard de Dieu.

Les parents aussi, chacun leur tour, ou à la retraite. Les retraitants arrivent parfois en traînant les pieds, mais tout le monde avoue finalement que ce n’était pas du temps « perdu ». Cela leur a fait du bien de s’arrêter, de changer de rythme, de savourer le silence, de prier, de méditer la Parole… Les bienfaits sont là. Mais il faut sans doute en avoir fait l’expérience au moins une fois dans sa vie pour y croire. Alors j’encourage tout le monde, qu’il soit croyant engagé, néophyte ou chercheur, à se lancer !

Est-ce pour accompagner cette tendance que vous avez lancé, en 2018, la collection « Retraite spirituelle » ?

Est-ce pour accompagner cette tendance que vous avez lancé, en 2018, la collection « Retraite spirituelle » ?

Il arrive que des personnes prennent la décision de se retirer dans la solitude mais, une fois arrivées à l’abbaye, au centre spirituel ou tout simplement en restant chez elles, elles ne savent pas comment organiser leur journée. Ils sont démunis par manque de prédicateur, d’outil, de soutien et parfois aussi d’expérience. C’est tout l’objet des œuvres de notre collection : offrir une aide, thématique ou en lien avec une figure de sainteté, à toute personne désireuse de vivre une retraite solitaire.

Le cours, qui dure entre cinq et sept jours, est conçu comme une véritable retraite, avec une introduction, deux entretiens quotidiens et des chemins de méditation, des suggestions de prière. A la fin de chaque journée, le retraitant dispose de deux ou trois pages blanches pour écrire son inspiration, le fruit de sa prière. L’idée est vraiment d’amener le lecteur de près, de le guider du début à la fin de la retraite.

Comment la vivre au mieux ?

Comment la vivre au mieux ?

C’est avant tout une question de décision : je décide de faire une retraite à l’écoute d’une figure spirituelle, et donc je ne vais pas lire le livre comme n’importe quel livre spirituel ni apprendre des choses. C’est une démarche qui demande de la participation, de l’engagement interne, de la fermeté. Si je ne peux pas me déplacer géographiquement, je dois quand même me mettre en condition de sevrage. « Mais vous, quand vous priez, allez dans votre chambre la plus retirée, fermez la porte, et priez votre Père qui est présent en secret », conseille Jésus (Matthieu 6:6).

Je dois ensuite me laisser conduire par le prédicateur en suivant l’évolution des textes, en me fixant des moments de prière dans la journée, en essayant de faire accepter l’enseignement pour qu’il s’intègre dans ma vie. Par exemple, le détachement dont parle saint Jean de la Croix, comment est-ce que je le vis dans ma vie concrète ? Quelles sont mes difficultés ? Comment puis-je procéder ?

Comment en récolter des fruits sur le long terme, pour que la retraite ne soit pas qu’une parenthèse ?

Comment en récolter des fruits sur le long terme, pour que la retraite ne soit pas qu’une parenthèse ?

Le dernier jour, lors de la relecture, je note les points qui méritent d’être à nouveau soulevés, et je fais des démarches pour mieux vivre ma vie chrétienne. Parce qu’il est important d’avoir un regard extérieur, je peux me retrouver à vérifier auprès d’un frère ou d’une sœur si je suis dans une abbaye, ou auprès de mon guide spirituel, mon prêtre, mon confesseur, des amis dévoués, etc.

Et, si jamais je me suis lié d’amitié avec telle ou telle figure de la sainteté, pourquoi ne pas l’approfondir en lisant d’autres ouvrages qui lui ont été consacrés ? Il est également agréable de prendre le livre plus tard dans l’année, pour voir où nous en sommes.

Quelles figures spirituelles avez-vous mises en avant jusqu’ici ?

Ils sont très divers, pour que chacun puisse être atteint dans sa sensibilité : de Jean de la Croix au Curé d’Ars, de Thérèse l’Enfant Jésus à Charles de Foucauld, de Marie Guyart de l’Incarnation à la Petite Sœur Madeleine. Treize livres ont déjà été publiés, et le prochain, prévu en septembre, sera consacré à Bernadette Soubirous. J’ai demandé au Père André Cabes, ancien recteur du Sanctuaire de Lourdes, de prêcher cette retraite : comme il connaît très bien Bernadette, il peut en parler simplement. Parce que nos travaux ne sont pas des études scientifiques, mais des textes accessibles. Cette simplicité est essentielle pour que le lecteur vive pleinement sa retraite. » Alexia Vidot

A lire dans la collection « Retraite Spirituelle ».

Où faire une retraite spirituelle bouddhiste ?

Saint Jean-Marie Vianney, Curé d’Ars. Être tout à Dieu, de Vincent Siret, 14,90 €.

Comme Jésus. Petite Sœur Magdeleine, de Patricia Guylaine de Jésus, 14,90 €.

Où et comment prendre une retraite spirituelle ?

Chemin de libération avec Charles de Foucauld, de Thierry Magnin et petite soeur Bernadette Colette, 14,90 €.

  • Cantique Spirituel de Jean de la Croix, par Pierre-Marie Salingardes, 14 €.
  • Avec Mariam, entrez dans la joie de l’Esprit, de William-Marie Mercat, 14 €.
  • Le village des pruniers, en Gironde C’est le plus grand monastère bouddhique d’Europe, situé près de Bordeaux et fondé par le maître zen Thich Nhat Hanh. C’est l’endroit idéal pour une longue retraite spirituelle selon les enseignements de Bouddha dans la communauté.
  • Comment faire une retraite bouddhiste ? La pratique de zazen est le fondement de cette retraite, mais qu’est-ce que c’est exactement ? Le mot « zazen » signifie méditation assise. Pour le pratiquer, il faut s’asseoir à l’aide d’un zafu (coussin personnalisé) et adopter une posture fixe, face au mur.
  • Retraite spirituelle : 10 destinations pour se ressourcer à travers…
  • Kalari Kovilakom, Inde.
  • L’hôtel Eremito, Italie.
  • Abbaye de Rhuys, Bretagne.
À Lire  Voyage Algérie : Un porteur en colère - Vidéo

Quel est le but d’une retraite spirituelle ?

Centre d’accueil Ephrem à Paris.

Comment se déroule une retraite ?

Abbaye de Lérins, France.

Comment faire une retraite spirituelle seule ?

Mont Koya, Japon.

Quel est le but d’une retraite spirituelle ?

Fontaines de Cheverny.

Comment se passe une retraite dans une abbaye ?

Les Tilleuls, à Étretat.

Comment faire pour vivre dans un monastère ?

Le but de ce séjour est de purifier l’esprit, d’évacuer les tensions et de remplacer les pensées négatives par des pensées positives. C’est une retraite qui peut sembler intense et complexe à une personne qui n’a jamais ou peu pratiqué la méditation.

Pour les ouvriers, artisans et commerçants, la pension de base est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années de revenus. Dans les autres régimes, le mode de calcul est différent. Ainsi, pour les fonctionnaires, la pension est calculée sur le dernier salaire (salaire sans primes).

Où faire une retraite dans un monastère ?

Partir en retraite spirituelle, c’est faire une pause de quelques jours loin de tout ce qui fait notre quotidien. « Il s’agit de prendre un moment de silence, un temps pour soi, afin de se connecter à sa dimension spirituelle souvent négligée », explique Elisabeth Nadler.

  • Une retraite spirituelle est un temps qu’une personne prend pour prier, méditer ou généralement réfléchir sur sa vie privée.
  • Ils vivent à plein temps dans l’abbaye, jusqu’à la fin de leurs jours, comme en témoignent certaines très, très vieilles femmes. La majeure partie de leur vie est clairement consacrée à la prière et à la vie sociale ; ils gagnent leur vie grâce à une imprimerie où ils travaillent quelques heures par jour.
  • Vivre dans un monastère bouddhiste pour acquérir un sentiment de paix, de productivité et développer la compassion. Pendant votre séjour au monastère, vous pouvez participer à des activités quotidiennes telles que la prière, aider aux tâches ménagères et même enseigner l’anglais aux moines qui y vivent.
  • Comment est la vie dans un monastère ? En général, chaque monastère a une activité qui lui est propre et qui lui permet de subvenir à ses besoins : il peut s’agir de l’entretien d’un potager, du travail du cuir, de la production de cosmétiques naturels, ou de bière artisanale… Souvent, il ‘ ces activités se déroulent dans le silence et sont propices à la prière, afin que…
  • Envie de vivre une période de retraite spirituelle ?
  • Abbaye d’Echourgnac.
  • De l’abbaye de Calcut.
  • Abbaye d’Hautecombe.

Comment faire pour entrer dans un monastère ?

Abbaye d’Orval.

Comment se passe une retraite dans une abbaye ?

Abbaye de Blauvac.

Comment entrer dans un monastère ?

Abbaye champenoise.

Comment on fait pour devenir moine ?

Abbaye de Chantelle.

Qui peut devenir moine ?

Abbaye de Citeaux.

Quel est le pays le plus spirituel du monde ?

Avant de rentrer, le postulant doit se libérer vis-à-vis de sa famille et de son travail. Après plusieurs mois, le postulant peut demander à commencer un noviciat. Il reçoit alors l’habit de l’ordre et reçoit le nom de frère.

Ils vivent à plein temps dans l’abbaye, jusqu’à la fin de leurs jours, comme en témoignent certaines très, très vieilles femmes. La majeure partie de leur vie est clairement consacrée à la prière et à la vie sociale ; ils gagnent leur vie grâce à une imprimerie où ils travaillent quelques heures par jour.

  • Avant de rentrer, le postulant doit se libérer vis-à-vis de sa famille et de son travail. Après plusieurs mois, le postulant peut demander à commencer un noviciat. Il reçoit alors l’habit de l’ordre et reçoit le nom de frère.
  • Il n’est qu’au noviciat, une période de formation spirituelle de deux ans. Avant de pouvoir prononcer sa « profession sérieuse », il devra être admis à la « profession temporaire », qui durera entre trois et neuf ans.
  • Devenir moine demande de l’étude, de la dévotion, des années et des années d’entraînement et de transformation. La vie monastique est une existence simple, vouée à la servitude, qui demande de la dévotion pour avoir une vie d’amour et de détachement des biens matériels.

Quel pays pour voyage spirituel ?

Terre d’accueil d’une nation d’immigrants du monde entier, le Canada possède une formidable diversité culturelle, ce qui en fait sans aucun doute le pays le plus spirituel au monde.

C’est quoi un voyage spirituel ?

Comment faire le cheminement spirituel ? Comment faire un voyage spirituel ?

Comment retrouver sa spiritualité ?

Décidez de la destination bien avant de partir. Comme tout voyage, la quête de spiritualité nécessite une destination précise. …

Comment bien faire une prière ?

Trouvez un bon guide pour la poursuite du bonheur. …

Méditez ou pratiquez des rituels spirituels.

Comment prier avec foi et toucher Dieu de manière sûre ?

Certaines destinations sont particulièrement propices au voyage spirituel : Inde, Thaïlande, Tibet, La Mecque, Maroc, Pérou, Grèce, Saint Jacques de Compostelle, Le Vatican, Jérusalem. Les lieux de culte et la nature sont particulièrement propices au cheminement spirituel.

Quelle est la meilleure façon de prier ?

Un voyage spirituel signifie que l’esprit s’éloigne du corps physique, expérimente une existence autonome et explore le monde environnant en voyageant librement. Concrètement, ce n’est pas le corps qui voyage, le corps astral, l’enveloppe de conscience qui est l’âme, extérieurement.

Comment se mettre pour prier ?

Pour ouvrir votre conscience, vous devrez tout faire du début à la fin ! La seule chose que vous devez vraiment prendre en compte, ce sont vos sentiments. Évidemment, si quelque chose vous rend heureux ou si telle ou telle chose vous profite, cela vous aidera à atteindre votre but spirituel.

Qu’est-ce qu’une retraite de prière ?

C’est la prière la plus simple. Il comprend la répétition extensive du Nom de Jésus, une phrase d’un psaume ou d’une prière : « Seigneur, Fils du Dieu vivant, aie pitié de moi, pécheur », « Seigneur, ne t’éloigne pas de moi », « Seigneur, montre moi ton visage », « Seigneur, tu sais très bien que je t’aime ».

Que disons-nous quand nous prions ? A la fin de chaque prière, le musulman dit deux fois, en tournant son visage vers les personnes à sa droite puis à sa gauche : « Que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous » (arabe : اÙس٠ا٠عÙÙÙÙ ÙØ ±ØÙØ © ا ÙÙÙ (as-salam alay-kum wa-raḥmatu-l-lah) Cette formule s’appelle taslim (salutation).

Comment se déroule une retraite ?

Percevoir et accepter la volonté de Dieu dans notre vie sont des éléments fondamentaux pour ceux qui veulent demander avec foi dans une prière efficace. Cependant, il ne suffit pas de dire : « Que ta volonté soit faite. Nous avons tous besoin de l’aide de Dieu pour lui soumettre notre volonté.

Comment se passe un départ à la retraite ?

La seule condition requise pour la prière est de se mettre à sa disposition dans l’humilité. Peut-être que « Notre Père » suffira à engager la conversation. « [Jésus] leur dit : Quand vous priez, dites : Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donnez-nous le pain dont nous avons besoin chaque jour.

Qui contacter pour faire le point sur ma retraite ?

Fondamentalement, la position du priant dans la tradition biblique est de se tenir les mains levées vers le ciel, au niveau du visage. Comme s’il demandait à Dieu la relation d’alliance pour permettre au croyant la réconciliation entre la pensée et l’action.

Comment se passe une retraite dans une abbaye ?

Une retraite spirituelle est un temps qu’une personne prend pour prier, méditer ou généralement réfléchir sur sa vie privée.

Comment se passe une retraite dans un monastère ?

Comment faire une retraite de prière ? Partir en retraite spirituelle, c’est faire une pause de quelques jours loin de tout ce qui fait notre quotidien. « Il s’agit de prendre un moment de silence, un temps pour soi, afin de se connecter à sa dimension spirituelle souvent négligée », explique Elisabeth Nadler.

Comment faire pour entrer dans un monastère ?

Pour les ouvriers, artisans et commerçants, la pension de base est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années de revenus. Dans les autres régimes, le mode de calcul est différent. Ainsi, pour les fonctionnaires, la pension est calculée sur le dernier salaire (salaire sans primes).