Le Compte Personnel de Formation (CPF) est utilisé depuis le 15 mars pour passer son permis de conduire. Comment utiliser cette nouvelle formule.

Le compte personnel de formation (CPF) s’ouvre avec le permis de conduire. Les heures de formation professionnelle peuvent désormais être utilisées pour passer leur permis de conduire (code et déontologie) pour toute personne, demandeurs d’emploi ou salariés. Cette mesure fait suite à la publication de la directive d’application de la loi « égalité de statut avec les citoyens » publiée début mars et utilisée depuis le 15 mars. Mais concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Première étape : inscrivez-vous et vérifiez votre solde

Dans un premier temps, vous devez créer votre CPF sur le site dédié. Pour rappel, le CPF est le nouveau dispositif de formation professionnelle qui a remplacé le DIF (droit individuel à l’éducation) en 2015. La différence principale : l’employeur n’a plus le droit de contrôler les informations de ses salariés. C’est ainsi que ce dernier gère les heures disponibles pour suivre un cours. Cependant, l’accord de l’entreprise est toujours requis si la formation est effectuée pendant les heures de travail, et c’est également le cas pour le permis.

Une fois le compte créé, vous pouvez désormais utiliser votre crédit d’heures de formation pour financer votre permis (code et pilote). Pour les personnes ayant travaillé avant le 31 décembre 2014, pensez à restaurer leurs heures DIF cumulées figurant dans la dernière liste des salaires (depuis 2015) pour les transférer manuellement sur votre compte en ligne. Ces heures peuvent être échangées et utilisées jusqu’au 31 décembre 2020.

À Lire  Syndicats et NS sur la trajectoire de collision : ultimatum d'une semaine ou action suivra - Info Lakoom

Justifier sa démarche et accord de l’employeur

Pour passer son permis B, l’intéressé doit prouver qu’il lui permettra de « contribuer à l’exécution d’un travail professionnel ou d’augmenter la sécurité de son travail professionnel ». A noter qu’il ne sera toutefois pas possible qu’un argument soit retenu si la personne mise en cause se trouve dans une situation de suspension ou d’interdiction de permis.

Pour les salariés en cours d’emploi et toute autre formation, l’accord de l’entreprise n’est requis que si la formation est réalisée pendant son travail. Vous devez contacter directement votre direction ou votre service des ressources humaines.

Enfin, l’auto-école doit respecter plusieurs conditions : elle a fait sa présentation des activités prévues par le droit du travail, en respectant les consignes pouvant assurer la qualité de la formation et l’inscription par les établissements financiers à leur dossier. Pour l’instant, il appartient à la personne en formation de s’assurer que l’école de conduite respecte ces consignes. Un « bon nom » devrait être lancé en 2018 pour le rendre encore meilleur.

C’est un appareil qui peut être combiné avec d’autres aides

« Seules les heures nécessaires à la réalisation de votre formation seront réservées lors de la vérification de votre dossier, confirmant que le site est dédié à la formation professionnelle. Si vous ne disposez pas d’assez d’heures, un supplément pourra vous être proposé lors de l’instruction de votre dossier « .

Le financement est compatible avec d’autres programmes, comme le permis 1 euro par jour pour les jeunes ou les subventions régionales, départementales, communales ou celles proposées par Pôle emploi.