Sans aucun doute, sachez qu’il est obligatoire d’être assuré dès que l’on possède une voiture ou un véhicule à deux roues (moto ou scooter), et que l’on conduise ou non. A défaut d’assurance, une amende allant de 500 à 3 750 euros sera exigée selon les circonstances.

Sauf si vous n’utilisez plus votre véhicule et qu’il ne se trouve pas dans l’espace public. Dans ce cas, seule l’assurance n’est plus obligatoire.

Quel type d’assurance choisir ?

Vous pouvez souscrire ce contrat d’assurance auprès de l’une des entités suivantes : compagnie d’assurance, courtier, banque, etc.

Pour définir vos garanties et leur montant, vous devez fournir des informations sur l’utilisation de votre véhicule, mentionner les noms des conducteurs réguliers, les accidents et les pénalités antérieures.

Responsabilité civile automobile – Assurance responsabilité civile.

La responsabilité civile est obligatoire car elle permet la réparation des dommages causés aux tiers.

Cette garantie est plus communément appelée « assurance responsabilité civile ». Elle vous protège en cas de dommages aux autres, mais ne couvre pas les dommages à votre véhicule ou à vous-même.

Combien cela coûte-t-il d’assurer sa voiture ou sa moto ?

Pour bénéficier d’une couverture complémentaire, les assureurs auto proposent une formule « responsabilité civile étendue », aussi appelée « assurance auto intermédiaire ». Selon les offres, ces garanties sont : garantie contre l’incendie, le bris de glace, la tempête et les intempéries, le vol, l’explosion, les catastrophes naturelles et technologiques, etc.

Pour une protection très large, vous pouvez souscrire une assurance dite « tous risques ». Vous serez couvert pour tous les types de sinistres, que vous soyez responsable ou non de l’accident, ainsi que pour les actes de vandalisme.

Les assureurs proposent généralement 3 offres :

Si vous optez pour l’assurance « au tiers », la moins chère, mais aussi la moins protectrice des offres, les tarifs tournent autour de 520 € en moyenne par an. Cette formule est intéressante pour les voitures anciennes qui valent moins de 3 000 euros dans l’Argus ou pour les conducteurs occasionnels.

L’offre « tiers étendu » est parfois la bonne formule pour être mieux protégé et limiter vos dépenses. Il coûte en moyenne 600 euros.

Qu’est-ce que la prime d’Assurance Automobile ?

C’est environ 15 % plus cher qu’une formule tierce et 15 % moins cher qu’une couverture tous risques.

Comment est calculée la prime Auto ?

L’assurance « tous risques », étant la plus protectrice, a un prix plus élevé. Le prix moyen est de 720 euros. Cette formule peut être intéressante pour des voitures de valeur ou pour des conducteurs très réguliers.

La prime correspond au coût total du contrat d’assurance que vous devrez payer chaque année. La prime d’assurance est reconduite tacitement chaque année. Les cotisations permettent de diviser la prime et de la payer mensuellement ou trimestriellement.

Le calcul de la prime d’assurance est basé sur une « prime de référence » fixée par chaque assureur.

Qu’est-ce que le bonus-malus dans les contrats d’assurances automobiles ?

Cette prime est ensuite ajustée pour l’assuré en tenant compte :

À Lire  Qu'est-ce qui va changer dans l'assurance auto en 2022 ?

La prime comprend également les frais de gestion de l’assureur et la marge commerciale que l’entreprise souhaite dégager.

Le bonus-malus est un système de réduction-augmentation de la prime d’assurance automobile. Le code des assurances impose cette clause dans tous les contrats destinés à assurer des véhicules terrestres.

Le « bonus-malus » est fixé par rapport à la prime de référence de l’assureur.

Si vous êtes un conducteur exemplaire au cours de l’année, la prime de base sera réduite – c’est ce qu’on appelle une prime. En revanche, si vous êtes responsable des dommages, la prime augmentera – c’est la pénalité.

Comment est calculé le bonus-malus ?

Tous les assurés ayant souscrit un contrat d’assurance auto démarrent avec un coefficient bonus-malus égal à 1.

Les franchises dans les contrats d’assurance automobile.

Le bonus : vous n’avez pas eu d’accident dans l’année, le coefficient est réduit de 5 %.

La pénalité : vous êtes entièrement responsable d’un sinistre, le coefficient de votre prime sera majoré de 25 %. Si vous êtes partiellement responsable de l’accident, le coefficient est majoré de 12,5 %.

Lorsque la responsabilité de l’assuré n’est pas compromise, aucune franchise ne sera exigée de l’assuré. La franchise n’est payée que lorsque l’assuré est responsable. Selon votre contrat, cette franchise est plus ou moins élevée.

* La franchise relative : Si le montant des dommages est inférieur à la franchise, vous ne serez pas indemnisé. Mais si le montant des dommages est supérieur à la franchise, vous serez intégralement remboursé.

Par exemple : avec une franchise égale à 150 €, vous ne toucherez rien si la perte est de 100 €. En revanche, pour des dommages d’un montant de 200 €, vous serez intégralement remboursé.

Ce jeu de franchise est plus intéressant pour les véhicules chers, car le coût de réparation des dommages qu’ils ont subis est souvent plus élevé.

* La franchise absolue est toujours déduite, quel que soit le montant des réparations. Si votre franchise est de 300 € et que le sinistre est de 400 €, vous ne percevrez que la différence, soit 100 €.

Cette franchise est la plus sûre, car son montant est fixe, quel que soit le sinistre. Vous savez toujours combien est déduit de votre rémunération, ce qui évite les mauvaises surprises.

* La franchise proportionnelle correspond à un pourcentage. Par exemple, un remboursement de 15 %. Ce type de franchise peut également être encadré par un montant minimum et un montant maximum.

Comment résilier facilement son assurance Auto ?

Cette franchise peut être prudente pour assurer un bien à faible coût.

Pour trouver la meilleure offre, utilisez les sites de comparaison d’assurance automobile en ligne. Vous pourrez évaluer le prix des cotisations, mais aussi choisir une assurance sans franchise.

Depuis la loi Hamon de 2015, vous pouvez résilier votre assurance après un an de souscription, sans vous exposer à des pénalités. Votre assureur doit également préciser le délai de préavis de résiliation de votre contrat. En général, vous devez informer votre assureur 2 mois avant la date d’échéance.

Vous devez envoyer à votre assureur une lettre de résiliation par courrier recommandé ou par courriel deux mois avant la date d’échéance.