En cette période de fêtes, huit jeunes étrangers de 16 à 29 ans se sont réunis pour passer quelques jours ensemble, autour de Bernard Emorine de Baume-les-Messieurs.

En cette période de fêtes, huit jeunes étrangers âgés de 16 à 29 ans ont été réunis pour passer quelques jours ensemble. L’initiative est venue de Bernard Emorine de Baume-les-Messieurs, bien connu du milieu cycliste jurassien ainsi que de la presse locale.

Lors d’une visite de la cave de Jean-Pierre Salvadori à Château-Chalon, le 30 décembre, il nous explique pourquoi ce rassemblement.

News : Qui sont ces jeunes inconnus autour de vous ?

Bernard Emorine : « Ce sont des jeunes qui sont venus en séjour linguistique en France et plus précisément chez moi, à Baume-les-Messieurs. Aujourd’hui, il y a des Brésiliens, des Allemands. Il devait y avoir des Australiens mais ils ont préféré rester chez eux pour profiter de l’été austral. »

Parlez-nous de ces séjours linguistiques chez vous.

B.E. : « J’ai commencé à accueillir des jeunes en 1996 en rejoignant plusieurs associations qui proposaient ce type d’activité, comme le Centre d’Échanges Internationaux, dont je suis le responsable régional. En plus des Brésiliens et des Allemands, j’ai accueilli des Canadiens, des Mexicains , belges japonais et néerlandophones. Je suis dans une trentaine de réceptions. »

Comment se passent les séjours ?

B.E. : « Les séjours durent généralement une année scolaire en France. Ayant pour la plupart une bonne connaissance du français, je les inscris au lycée Jean Michel de Lons-le-Saunier où ils s’intègrent dans le milieu lycéen. Quant à moi, je leur fais découvrir la région et même certains pays européens pendant les vacances. »

À Lire  Protection générale | La France du monde - ADFE

Ce qui est frappant, c’est qu’on n’a pas l’impression d’être avec des inconnus !

B.E. : « En effet, et sans obligation, les échanges se font en français et ce n’est qu’avec certains accents qu’on se rend compte qu’il s’agit de jeunes étrangers. Certains se sont déjà rencontrés lors d’échanges précédents, ce qui en plus, crée des liens renforcés par un langage commun. »

Alors le but de ce rassemblement ?

B.E. : « Je fête mes 70 ans et il y a huit ans, j’avais déjà fait un rallye pour ma retraite. Et puis ça me fait plaisir de les revoir, et tant que je peux, je continue à les accueillir ; ça me permet de ne pas vieillir trop vite, d’être encore jeune dans ma tête. »

De son côté, Karl, 29 ans, allemand nous a confié : « Cela nous fait plaisir de revenir en France et de rencontrer d’autres personnes qui ont vécu la même expérience, même si nous sommes d’âges différents, de pays différents. C’est ce qui est très intéressant pour nous. »

Quant à Théo, 16 ans et demi, Brésilien, depuis quatre mois avec Bernard : « Je suis comme un étudiant français et je profite de ce que le Jura a à offrir et même la France. »

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Voix du Jura dans l’espace Mes News. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.