l’essentiel

Des images tirées de l’émission religieuse de Cnews ont fait polémique, suscitant notamment une certaine dérision sur les réseaux sociaux mardi.

Une table en verre, des caméras, une déco moderniste et un bandeau noir et blanc qui fait défiler des formules crash à l’écran. Sans aucun doute, nous sommes sur Cnews, face à une émission « talk ». Sauf qu’il ne s’agit pas d’un programme classique de la chaîne d’information en continu du groupe Canal+. Nous ne parlons pas des retraites, de l’immigration ou de la guerre en Ukraine. On parle de Dieu, du « pouvoir des anges » et de « l’influence des forces du mal » en France. C’est le sens de « A la recherche de l’esprit », l’émission qui traite « de l’actualité d’un point de vue spirituel, religieux et philosophique » sur la chaîne d’infos de Vincent Bolloré.

L’émission, diffusée tous les dimanches sur Cnews depuis mai 2020, apparaît occasionnellement dans les JT off-channel. Ce lundi 4 octobre, les internautes ont ainsi découvert une séquence tirée d’une de ces émissions, consacrée au thème « Anges et démons : le vrai combat ». Certaines scènes ont suscité des réactions mêlant moquerie, ironie et incrédulité face au décalage entre le décor « moderne », avec des banderoles très « hard news », et le côté rétrograde et parfois irréel des informations commentées.

Polémique sur la guerre en Ukraine

Présenté par Aymeric Pourbaix, le programme de la journée explique ainsi pourquoi Saint-Michel est « un archange très français » mais aussi « le protecteur de l’Europe », ou encore qu’une « guerre civile » a eu lieu entre anges et démons, et enfin qu’il y a une « réalité plus tortueuse que tous les virus, […] plus contagieuse que toutes les infections », qui est « rarement évoquée et prise au sérieux », une réalité qui n’est autre que « les forces du mal ». Une sémantique commune pour cette émission dont les sujets oscillent entre « théorie du genre à l’école », « Jeanne d’Arc » et « Le Suaire de Turin, preuve de l’amour du Christ ? ».

À Lire  Quatre raisons d'aller au cinéma pour voir le magistral Triangle of Sadness (No Filter)

Au-delà du ridicule diffusé sur les réseaux sociaux, il y a le décalage qui existe parfois entre les sujets abordés, qui concernent presque exclusivement la foi catholique, et le ton très journalistique, dur et très affirmatif des débats, dans lesquels le conditionnel n’existe jamais. . Il faut dire qu’Aymeric Pourbaix et la chroniqueuse qui l’accompagne, Véronique Jacquier, sont aussi journalistes pour France Catholique, un quotidien chrétien ultraconservateur, propriété de… Vincent Bolloré.

« A la recherche de l’Esprit » est l’une des émissions de Cnews visant à faire entendre la voix catholique, chère à l’industriel breton, fervent défenseur de l’Eglise et de la foi, comme le soulignent des enquêtes médiatiques comme Les Jours, La Croix, Le Point ou L’Express. Le samedi, une autre émission de Cnews vient soutenir cette cause, « Les belles figures de l’Histoire », toujours animée par Aymeric Pourbaix, qui raconte « ces grandes figures qui ont façonné la civilisation judéo-chrétienne », « redécouvrir nos racines et prendre un prendre du recul et prendre du recul par rapport à l’actualité.