Ces mains noires protègent les fossoyeurs des forêts ivoiriennes

Par Nazaire Kadia

Publié le 14 juin 2022 à 11h44 |

Côte d’Ivoire: Silence, on détruit les forêts

Côte d'Ivoire: Silence, on détruit les forêts

Mis à jour le 14 juin 2022 à 11h44

Maintenant que les clameurs du scandale « Dalhia Fleur » se sont apaisées et que le projet de construction d’un hôtel de 1 000 chambres dans la réserve naturelle éponyme semble reporté sine die, l’heure est venue de s’interroger sur le rapport qui se noue dans notre pays entre poursuite effrénée du développement et de la préservation de notre environnement à travers nos espaces protégés, nos parcs, nos forêts classées, nos espaces verts, nos jardins publics, etc.

Fini le temps où Abidjan comptait de nombreux jardins publics, dans presque tous les quartiers, hauts lieux de détente, de méditation, de rencontres amoureuses, etc. Tous ces espaces, au nom du développement, ont disparu, au profit d’immeubles pour les uns, et de centres commerciaux pour les autres. Tout est désormais dans le béton, les bâtiments et le bitume… principaux indicateurs de développement ici. Ainsi, dans de nombreux quartiers issus d’opérations immobilières, les espaces verts ou terrains de jeux prévus au cahier des charges disparaissent au grand dam des habitants, vendus par les sociétés immobilières et d’où surgissent des immeubles qui perturbent l’harmonie de la parcelle. C’est croire que développement rime avec multiplication de bâtiments. C’est pourquoi il faut saluer la forte réaction des Ivoiriens qui vont sauver l’un des espaces naturels qui existent encore à Abidjan.

« Certains de ces indélicats, si tôt sortis du Mont Péko, seraient allés investir la forêt classée de Yapo-Abbé, sise à cheval entre les départements d’Agboville et d’Adzopé »

"Certains de ces indélicats, si tôt sortis du Mont Péko, seraient allés investir la forêt classée de Yapo-Abbé, sise à cheval entre les départements d’Agboville et d’Adzopé"

Si de fait la construction de l’hôtel de 1000 places est une nécessité absolue pour la survie du pays, au point de vouloir détruire un riche patrimoine naturel, les villes de l’intérieur sont prêtes à s’offrir en holocauste pour sauver la Côte d’Ivoire. Aboisso, Adiaké, Tiassalé, N’douci, Agboville et bien d’autres villes peuvent offrir des espaces propices à la construction de cet hôtel. Mais Dalhia Fleur, on ne joue pas. Le problème de Dalhia Fleur est symptomatique de toutes les aires protégées et notamment des forêts classées. En effet, soucieuse de pérenniser son patrimoine forestier, la Côte d’Ivoire en a classé une partie. 212 forêts classées ont été répertoriées à travers le pays. Le but de ce classement est de sauver ce qui reste de la forêt ivoirienne. De 15 millions d’hectares au début de l’indépendance, la forêt ivoirienne s’est rétrécie comme un fil, sous l’effet conjugué de l’agriculture itinérante sur brûlis et de l’exploitation forestière à grande échelle.

Selon les estimations, la Côte d’Ivoire ne compte qu’environ 900 000 ha de forêt. Mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, les forêts classées, les parcs et les réserves naturelles constituées sont infiltrés malgré la présence des agents des eaux et forêts et ceux de la Sodefor. Il s’agit le plus souvent de grandes exploitations de cacao ou de caoutchouc, de villages avec des écoles où les enseignants sont nommés par l’Etat. Ce sont également des zones privilégiées par les mineurs illégaux.

Comment cela est-il possible alors que ces zones doivent être protégées ? Il existe des textes normatifs qui interdisent aux populations locales d’y exercer des activités économiques ou encore de couper du bois de chauffage. Où sont les agents chargés de surveiller et de protéger ces forêts ? Pourquoi l’Etat peut-il accepter la création d’écoles et affecter des enseignants dans des zones a priori interdites ?

Où se trouve la plus grande jungle ?

Où se trouve la plus grande jungle ?

On ne peut pas vouloir protéger une forêt et permettre à des villages de se développer avec des écoles. C’est perdre le latin ! L’exemple qui me vient à l’esprit est la forêt du Mont Péko. Cette forêt classée est aujourd’hui en lambeaux. Malgré les interdictions, M. Amadé Ourémi, ancien adjoint des FRCI, et sa famille s’en sont emparés en toute impunité, y créant des centaines d’hectares de cacao, au vu et au su de tous. Ils y régnaient en maîtres absolus, armés jusqu’aux dents. Il y a quelque temps, l’Etat s’est engagé à retirer ces gens méchants de la forêt, après l’arrestation d’Amadé Ourémi. A-t-il réussi à le faire ? Qu’est-il arrivé aux plantations de cacao ? Ont-ils été détruits pour laisser la forêt se rétablir ? Personne ne peut le dire. Pourtant, certains de ces impolis, si tôt hors du mont Péko, seraient allés investir dans la forêt classée de Yapo-Abbé, située entre les départements d’Agboville et d’Adzopé.

À Lire  Jardin japonais aux portes de Paris : 3 conseils pour adopter l'esprit zen dans son jardin

Saisi par les chefs des villages riverains de cette forêt, alors président du Conseil Régional d’Agnéby-Tiassa, M. Mbolo Martin, a fait de l’éviction de ces sans scrupules, son cheval de bataille. Cela a provoqué l’ire de certains barons locaux du régime, qui prédisaient sa destitution du poste de chef du conseil régional quels que soient les résultats des élections régionales de 2018. Et c’est arrivé… Ce fait montre assez que l’invasion et l’infiltration des forêts classées, bénéficient d’un soutien puissant et expliqueraient la passivité dont font preuve les responsables de leur surveillance et de leur protection. Et c’est tout le drame dans notre pays ! Mais le jour viendra où l’ivraie sera séparée de la vraie.

  • L’Amazonie est la forêt tropicale la plus grande et la plus connue de la planète. La forêt amazonienne est plus de trois fois plus grande que le bassin du Congo, la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, en termes d’étendue de forêt primaire.
  • Quelles sont les trois plus grandes forêts du monde ? Nous vous présentons les 5 plus grandes forêts du monde.
  • L’Amazone. C’est évidemment l’Amazonie qui vient en premier, avec une superficie de 5 millions de km². …
  • la taïga. …
  • La forêt du Bassin du Congo. …

Où se trouve la grande forêt du monde ?

Forêt de Daintree. …

Quels sont les pays couverts par la forêt amazonienne ?

La forêt de nuages.

Quel est le département le plus boisé de France ?

Quel est le département le plus boisé de France ?

La forêt amazonienne s’étendrait encore sur près de 6 millions de km2. Cela représente pas moins de 400 milliards d’arbres ! Près des deux tiers de sa superficie se situent au Brésil, mais il atteint également huit autres pays, dont la France, via la Guyane.

Le territoire de l’Amazonie, la région qui était au centre du Synode qui vient de s’achever au Vatican, couvre 7,8 millions de kilomètres carrés répartis sur neuf des douze pays d’Amérique du Sud, principalement le Brésil (67%), la Bolivie (11 %) et le Pérou (13%), selon les données compilées par le Saint-Siège.

Quel est le département le moins boisé de France ?

Avec près de 3 millions d’hectares de forêt – soit 17 % de la forêt domaniale – la région Nouvelle-Aquitaine possède la plus grande extension forestière de France métropolitaine, devant les régions Auvergne-Rhône-Alpes (2,5 millions d’ha) et Grand Est. (1,8 millions d’hectares).

Quel est le plus grand massif forestier de France ?

Quel est le département le plus plat de France ?

Comment s’appelle le début d’une forêt ?

Comment s'appelle le début d'une forêt ?

Le Nord, un des départements les moins boisés de France ! Anor Environnement.

Partons à la découverte des grandes forêts de Provence et de Corse. La plus grande forêt domaniale de France est la forêt d’Orléans et la forêt des Landes est le plus grand massif artificiel d’Europe occidentale.

Quand a commencé la déforestation ?

une lisière : la lisière d’un bosquet, d’une forêt.

Comment s’appelle le bord de la forêt ?

Quel est le début d’un peuplement forestier? La foresterie trouve vraisemblablement ses racines dans la préhistoire et la Chine qui l’a développée en déboisant rapidement une grande partie du territoire dès 8 000 ans avant nos jours.

Qu’est-ce que Laforêt ?

Au départ, avant les années 1980 et 1990, l’essentiel de la déforestation était lié aux grands projets industriels (barrages, routes, mines) et à l’agriculture de subsistance des petits agriculteurs locaux. Cependant, au cours des trente dernières années, les causes de la déforestation ont changé.

Quelle est la plus grande forêt en Côte d’Ivoire ?

Une lisière est une limite entre deux milieux dont l’un est généralement forestier, par exemple entre une forêt et une prairie, une clairière, une plage.

Une forêt est un milieu naturel où vivent une multitude d’espèces animales et végétales. Ils ont tous besoin les uns des autres, mais aussi de la forêt, pour vivre. On dit qu’une forêt est un écosystème.

Quel est le pays le plus boisé du monde ?

San Pedro – La plus grande forêt classée de Côte d’Ivoire située dans le département de San-Pedro, Rapides Grah, d’une superficie de 315 000 hectares, à plus de 90% complètement dégradée, est en cours de restauration dans le cadre de la nouvelle politique forestière .

Quel est la plus grande forêt de l’Afrique ?

Où est la forêt dense en Côte d’Ivoire ? La forêt dense humide de Côte d’Ivoire occupe toute la partie sud du pays, d’est en ouest, et monte jusqu’à 8° 20′ de latitude nord. Elle descend dans la zone centrale du pays jusqu’à 6° 15′ de latitude nord où la savane fait une incursion en forme de V communément appelé V Baoulé (Guillaumet et Adjanohoun, 1971).