Avec courage et mentalité les hommes du COP ont pris le scalp des leaders Caussade (27-26) hier à Régadous grâce à un essai puissant d’Arnaud Martins-Cordeiro juste avant le coup de sifflet final. C’est le succès de Pyrrhic qui a confirmé le redressement du groupe pendant plusieurs semaines et qui l’a vraiment relancé dans la course à la défense après des défaites face à des concurrents directs Nérac, Moissac et Girou Valley. Pourtant, le « quinzième » de Claude Margnac a manqué de chance ce premier hiver avec une blessure à son deuxième ligne d’échauffement Virgil Delbrel et une sortie prématurée en première mi-temps de Victor Erbani (cheville), le troisième ligne Liro Polius (genou) et centre Jérémy Régnier (cuisse). Mais avec un peu de profondeur de banc et un remaniement post, « Tangos » affichait une grande générosité à la page et un état d’esprit irréprochable pour ne pas se faire broyer en bouillie par ce boss du groupe 13. Même quand le Tarn-et-Garonnais s’est clairement échappé du score en fin de première mi-temps (3-17, 35) avec un essai de cap, « Tangos » n’a pas baissé les bras.

Un essai qui fait du bien avant la mi-temps

Et les griffes de Lucas Tolot à la fin d’un beau maul pénétrant ont bien réussi à frapper la tête de Cassipontine avant la pause. Car avec seulement sept unités de retard (10-17) et devant la formation de Caussade ce n’était pas toujours calme dans les combats sur le terrain et dans les rangs, les locaux étaient toujours prêts à signer des exploits incroyables. C’est aussi les pieds sur terre que la bande de Lou Ponnau a débuté la seconde mi-temps, inscrivant une tentative de penalty et revenant sur ses adversaires (17-17).

À Lire  Notre sélection d'ateliers pour devenir un expert du jardin

La rencontre était équilibrée et les visiteurs pensaient avoir réussi le plus dur du « money time » avec deux succès aux pieds de Chauderon (20-26, 77). C’est une incompréhension de l’esprit rebelle du COP qui a arraché la victoire avec une forte poussée du front et les bras amples de Martins-Cordeiro. Victoire au courage qui a permis à la promotion de ce groupe de sortir de la zone de relégation.

Pont-du-Casse 27 – Caussade 26

Evolution du score : 3-0, 3-7, 3-10, 3-17, 10-17 ; 17-17, 17-20, 20-20, 20-23, 20-26, 27-26.

Vainqueurs : 3 E L. Tolot (40), penaltys (53), Martins-Cordeiro (79) ; 2 T et 2 P H. Tolot (5, 65).

Défaites : 2 E Chamlali (10), Léturgie (35) ; 2T et 4P Chauderon (34, 63, 72, 77).

PONT-DU-CASSE : H. Tolot ; L. Tolot, E. Tolot, Régnier, Kowalik ; (o) Erbani, (m) Margnac; T. Ponnau, Fatuimoana, Polius ; Blondel, Pinède; Gauthier, L. Ponnau (cachet), Ordronneau. Rejoignez le jeu : Andreu, Martins Cordeiro, Prion, Marlin, Chabard et Champion.

Intérimaires : Blondel (20), Kovalik (32), Gauthier (62).

CAUSE : Rubio ; Léturgie, Chamlali, Chauderon (cachet), Hébrard ; (o) Bosca, (m) González; Alunni-Bragi, Cubaynes, L. Escudié ; Robert, Héradi; Rivière, Courtiel, Boillot. Au casting : Quercy, Raujol, Barult, Antoine, Palot, Rouzies et J.Escudié.

Temp exp: Rubio (29), Bosca (51).