Un rayonnement universel

Le mouvement œcuménique est une réalité. Indépendamment des différences culturelles, ethniques et linguistiques, le message chrétien a un attrait universel : amour du prochain et solidarité avec ceux qui sont dans le besoin, en fuite ou menacés par les changements climatiques et économiques.

Un grand soutien est également apporté aux jeunes, aux familles et aux personnes âgées. En Suisse, l’œcuménisme ne se limite plus aux réformés et aux catholiques. Avec le métissage croissant de la population, la diversité des communautés religieuses chrétiennes s’accroît également. Les Eglises doivent s’inspirer de cette diversité, ont conclu le prêtre catholique Rolf Zumthurm et son collègue réformé, Serge Fornerod, dans leurs présentations respectives. Les relations entre les communautés religieuses et l’État s’organisent selon des modèles différents selon les cantons, mais partout elles servent la paix religieuse, la bonne coopération et la coordination de l’engagement des Églises et communautés religieuses pour le bien de l’ensemble des sociétés. Comment organiser cette coopération au niveau national reste une question ouverte. En conclusion, le Conseil de l’EERS et la CES ont réaffirmé leur volonté de continuer à mieux s’affirmer ensemble sur des sujets importants, de contribuer à façonner le mouvement œcuménique et d’approfondir la collaboration de manière ciblée. (cath.ch/com/bh)

© Médiathèque catholique Cath-Info, 01.12.2022

Les droits sur tous les contenus de ce site sont enregistrés auprès de Cath-Info. Toute diffusion de texte, son ou image sur quelque support que ce soit est payante. L’enregistrement dans d’autres bases de données est interdit.

À Lire  Étudiants américains en séjour linguistique à Brest