Depuis novembre 2021, il est impossible de partir à la montagne sans équipement hivernal spécifique. Dans le cas contraire, le véhicule peut être immobilisé et le conducteur s’expose à une amende de 135 euros. Cette obligation est valable à partir du 1er novembre, deuxième semaine des vacances de la Toussaint.

Avez-vous déjà pensé à vous équiper même si les températures sont clémentes cette année ? La mécanique est surchargée, il faut s’organiser. Depuis le 1er novembre, les pneus neige et autres équipements spéciaux sont obligatoires dans 48 départements, principalement dans les zones montagneuses.

Depuis 2021, entre le 1er novembre et le 31 mars, dans les communes identifiées, il est obligatoire d’équiper son véhicule de pneus d’hiver ou d’avoir des chaînes à neige ou des chaussettes.

Voici la liste des communes concernées en Auvergne-Rhône-Alpes

En Auvergne-Rhône-Alpes, tous les départements sont concernés : Ain (01), Allier (03), Ardèche (07), Cantal (15), Drôme (26), Isère (38), Loire (42), Haute-Loire (43), Puy-de-Dôme (63), Rhône (69), Savoie (73), Haute-Savoie (74). Les communes situées sur la rive gauche du Rhône en sont exonérées.

Quels sont les pneus réglementaires ?

Il s’agit des véhicules légers et utilitaires, des camping-cars, des poids lourds et des bus. Les véhicules équipés de pneus cloutés sont exemptés.

Quel que soit le nom, pneu neige, pneu hiver, etc., seul le marquage 3PMSF est requis sur le flanc. 3PMSF est une homologation européenne qui garantit, lors du passage d’un test standardisé, une adhérence minimale sur neige (accélération ou freinage).Le marquage  »M+S » est accepté jusqu’en 2024. De plus, seuls les pneus 3PMSF seront acceptés comme chaînes.

À Lire  En Moyenne Bretagne, un voyage au Néolithique et la découverte d'une hache polie

La signalisation vous permet de savoir exactement quand vous entrez ou sortez d’une zone où des vêtements d’hiver sont nécessaires.

Signalisation indiquant les entrées et les sorties des zones de montagne où s’appliquent les équipements d’hiver obligatoires

🇧🇷

© Ministère de la Cohésion Territoriale

Cette directive vise à améliorer la sécurité des usagers de la route, mais aussi à améliorer les conditions de circulation en hiver, en évitant les blocages lors des épisodes de neige, notamment lors des périodes de passage.

Le manque d’équipement est passible de pénalités. Le conducteur risque une amende de 4e classe soit 135 € d’amende et l’éventuelle immobilisation du véhicule. L’infraction sera de la responsabilité du conducteur du véhicule et non de son propriétaire.