Les activités de rechargement des plages sont des méthodes de contrôle actives et flexibles pour la gestion des plages. Cette étude, en collaboration avec DEAL Guadeloupe, a permis de renforcer la connaissance des réserves de sable de l’île dans le but de reconstituer le littoral pour accompagner la mise en œuvre de la stratégie locale de gestion du littoral.

Le besoin

Les basses plages sableuses du littoral guadeloupéen sont particulièrement sensibles aux phénomènes d’érosion. On estime qu’environ un tiers des plages de Guadeloupe sont, sur la période 1950-2013, sujettes à l’érosion. La nutrition côtière renforce le rôle de la nature dans la protection des côtes contre les événements extrêmes. Ce mode de gestion présente notamment l’avantage de ne pas perturber les activités hydro-sédimentaires, de maintenir l’attractivité des sites et de protéger les activités écologiques liées au milieu sensible. L’une des limites de la mise en œuvre de ce mode de gestion concerne cependant l’identification des gisements de déchets permettant le prélèvement.

Les résultats

L’étude du BRGM présente une combinaison des connaissances sur la topographie de l’île ainsi que l’analyse de la sensibilité et de la disponibilité des gisements de sable au niveau régional. Une campagne de sismique marine a également été réalisée en mai 2021 dans le but de mieux caractériser la géométrie et la nature des formations sableuses au sud de la Grande-Terre et à l’est de la Basse-Terre. Au cours de cette campagne, 69 profils sismiques à haute résolution (environ 100 km) ont été obtenus, depuis la côte jusqu’à une profondeur de 40 m, et près d’une centaine d’échantillons de sédiments ont été prélevés à l’aide de prises.

À Lire  "En deuil et mal dans ma peau, j'ai découvert l'amour inconditionnel de Dieu pour moi"

L’interprétation des résultats montre la différence entre la répartition des sédiments sableux dans la péninsule en termes de nature et de géométrie. Donc une faible couverture de sable provenant du sud de la Grande-Terre avec des zones locales d’accumulation modérée et de sable grossier dans l’axe des anciens chenaux et de petits sables d’une profondeur de 30 à 40 ). m). Dans la section Petit-Cul de Sac Marin, une importante couverture de sable a été identifiée dans le sud du comté de Gosier. Enfin, dans le plateau situé à l’est de la Basse-Terre, des sédiments d’origine volcanique ont été identifiés, avec une couverture et une nature des dépôts de sol très différentes.

L’utilisation

Ces résultats permettent d’approfondir les connaissances sur la distribution des structures de surface et, plus largement, sur la géologie du sous-sol de la Guadeloupe. La nature et la géométrie des dépôts sableux peuvent être décrites en deux phases de plage. Toutes les données obtenues au cours de cette étude soutiendront la mise en œuvre de stratégies locales de gestion côtière en identifiant des zones d’échantillonnage possibles pour les travaux de remblayage côtier.

Les partenaires