Mardi 4 octobre, un homme de 61 ans a été jugé par le tribunal de Cherbourg pour usage de sa voiture à l’arrêt et plusieurs infractions routières. Le 13 mars 2021, après vérification par les gendarmes, il n’a pu fournir ni son permis de conduire ni l’attestation d’assurance. Le contrôle technique du véhicule n’a pas été fait et la carte grise n’a pas été modifiée. Il a un taux d’alcoolémie de 0,70 g/l. Le lendemain, il est à nouveau contrôlé, avec les mêmes effets. Du 14 au 15 mars, il a regagné son véhicule en état d’ébriété pour se rendre au travail. Le 3 octobre 2021, il a été contrôlé en état d’ébriété (1,06 g/l de sang), avec toujours les mêmes infractions. Son casier compte trois entrées pour conduite avec alcool sans assurance et sans permis. Pascal Frigout est condamné à huit mois de mise à l’épreuve pour les affaires du mois de mars, avec garde et confiscation du véhicule, et, pour l’affaire d’octobre, à quatre mois de prison sous bracelet électronique et interdiction de conduire un véhicule pendant une an. Pour le tout il doit payer une amende de 800 euros.

À Lire  Pratique. Conduire une voiture de collection : quels sont les avantages... et les inconvénients