Fréquentes chez les femmes ménopausées, les bouffées de chaleur peuvent également affecter les hommes jeunes ou plus âgés. La faute à l’andropause ? Pas toujours… Les médicaments, le stress ou d’autres raisons peuvent être à l’origine de ces bouffées de chaleur désagréables. Concentrez-vous sur les solutions.

Bouffées de chaleur chez l’homme jeune

Lorsque ce signe survient chez des hommes de moins de 45 ans, il peut être d’origine psychologique : le stress, une crise d’angoisse ou un état d’anxiété peuvent provoquer ce symptôme désagréable. « Des médicaments peuvent aussi être en cause, comme les vasodilatateurs prescrits pour élargir les vaisseaux sanguins », explique le Dr. Pierre Nys, endocrinologue à Paris. Parfois, ainsi qu’une maladie comme l’hypothyroïdie ou la brucellose (infection bactérienne). Plus rarement, des maladies hormonales, notamment de l’hypophyse, peuvent être diagnostiquées à cette occasion. »

Bouffées de chaleur chez l’homme âgé

Les bouffées de chaleur chez l’homme sont principalement un signe d’andropause. Cette condition affecte principalement les hommes entre 45 et 65 ans. Elle est due à un ralentissement de la production de testostérone, une hormone sexuelle. Contrairement à la ménopause, qui touche toutes les femmes, l’andropause ne touche que 20 % des hommes. « Certains médicaments prescrits pour le cancer de la prostate peuvent également être en cause », ajoute le Dr. Éternuement.

Causes

Symptômes

Les bouffées de chaleur ressenties par les hommes sont identiques à celles ressenties par les femmes : transpiration, sensation de chaleur au visage, au cou et à la poitrine, bouffées de chaleur. Ils peuvent survenir soudainement et temporairement, et surviennent le plus souvent la nuit. Lorsqu’elles sont dues à l’andropause, elles s’accompagnent d’autres signes comme une baisse de la libido, des troubles du sommeil et des troubles de l’humeur.

À Lire  Bien-être. Comment reprendre le sport sans risquer de se blesser ?

Quand consulter ?

Si les bouffées de chaleur sont gênantes, contactez votre médecin. Un test sanguin de testostérone permettra de diagnostiquer l’andropause.

Traitements

En cas d’andropause à effet débilitant, le médecin peut prescrire une hormonothérapie pour corriger le déficit en testostérone. Cependant, ce traitement n’est pas systématique, car il peut entraîner une augmentation du risque de cancer de la prostate.

L’hyperthyroïdie nécessite un traitement spécifique qui soulagera indirectement les bouffées de chaleur.

En cas de stress ou de crises d’angoisse, la pratique d’activités relaxantes ou sportives peut vous aider. Si nécessaire, un suivi psychologique est possible.

S’il s’avère que les bouffées de chaleur sont la conséquence d’un traitement médicamenteux, le médecin peut proposer un changement de médicament.

Lire aussi : 

Merci au Dr. Pierre Nys, endocrinologue à Paris.