Par Pantxika Delobel – p.delobel@sudouest.frPublié le 01/02/2023 à 09:29 Mis à jour le 01/02/2023 à 09:31

La Mairie de Bayonne, en collaboration avec le syndicat Bil ta garbi, vous propose de broyer votre sapin de Noël, du 3 au 10 janvier, et de récupérer la matière pour recouvrir vos végétaux.

Vos heures sont comptées. Si vous ne l’avez pas déjà fait, dites « au revoir » au sapin de Noël dans le coin. Dans quelques jours, les conifères installés dans les quartiers par la Ville de Bayonne auront tous disparu de la circulation. Il en va de même pour ceux qui ont tapissé le sol de votre salon d’épines. Pour les amoureux de la nature, c’est navrant de voir ces montagnes de sapins finir à la poubelle. Cependant, à moins que vous n’ayez choisi un arbre en pot, le jugement est définitif.

Cependant, certaines communes, comme Bayonne, proposent une alternative : l’écrasement naturel de leurs arbres. « Ce dispositif n’est pas un gadget », explique Laurence Hardouin, adjointe à la transition écologique de la municipalité. Une collecte sera installée, en collaboration avec le syndicat Bil ta garbi, en trois points de la ville, du 3 au 10 janvier : place Roland-Barthes (quartier Petit-Bayonne), place d’Albret (quartier Saint-Esprit) et au 64 avenue Duvergier-de-Hauranne, face à la villa Emeraude (quartier Mousserolles).

Éloigner les gastéropodes

Les sapins déposés seront broyés sur place par l’atelier d’insertion du Mifen (pour la Maison d’initiation à la faune et aux espaces naturels). Les riverains intéressés peuvent venir récupérer le matériel extrait de la machine pour enrichir leurs plantations du 13 au 16 janvier, place d’Albret et avenue Duvergier-de-Hauranne. « Les aiguilles de sapin et la sciure de bois sont très utiles pour les plantations de plantes et de légumes. Ils éloignent les gastéropodes (limaces, escargots, etc.), limitent l’évaporation de l’eau, apportent des nutriments au sol et préviennent l’apparition de mauvaises herbes « mauvaises », informe la municipalité dans son communiqué de presse.

À Lire  Le sapin de Noël prend feu, les invités sont-ils responsables ?

« Ça évite aussi l’engorgement des déchetteries », poursuit Laurence Hardouin. « Chaque année, ces sapins représentent une quantité importante de déchets à traiter en plus des déchets généraux. Si on peut limiter ainsi les dépenses énergétiques, ça me paraît une bonne alternative », insiste l’élu. La ville dit que seuls les conifères « naturels, sans pot, enneigés et non décorés » seront envoyés au broyeur.

Il précise que les sapins amenés à la déchetterie seront mélangés aux autres déchets verts, pour être broyés et compostés. Et rappelez-vous que tout dépôt sur la voie publique est interdit et passible d’une amende.