Jeudi 2 février, le Fonds Professionnel de Partenariat pour les Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) propose un site internet national pour accompagner les employeurs du secteur de l’accueil d’apprenants en situation de handicap. Au menu : des informations actualisées sur l’aide et le partage des bonnes pratiques.

Modes de financement, aide apportée par le FIPHFP en termes d’apprentissage ou de partage de bonnes pratiques, avec le centre clinique et le CFA. En une heure et demie, à travers son site internet sur l’apprentissage, le FIPHFP a pour objectif de mettre à disposition des outils notamment pour les travailleurs mais aussi pour les CFA ou autres acteurs du cadre du secteur du travail dans le public, afin d’offrir des opportunités d’apprentissage renforcées aux personnes en situation de handicap.

Chaque année, le FIPHFP organise une quinzaine de sites nationaux. Chacun contient une des parties de son domaine. Le jeudi 2 février, dédié à l’apprentissage, est proposé par le service des personnes handicapées de la région Hauts-de-France.

Un soutien à l’apprentissage bien ancré au sein du FIPHFP

Isabelle Chavot, sa responsable, a souligné que cela s’inscrit dans la volonté générale de favoriser l’apprentissage dans la fonction publique, et dans le dispositif d’accompagnement fort du FIPHFP pour les personnes en situation de handicap depuis de nombreuses années maintenant, comme la confirmation, a-t-elle précisé. , un récent voyage d’étude en France. Chose qui confirmait à ses yeux que la question de la formation professionnelle débouchait sur une série de formations en ligne : « Les personnes en situation de handicap n’ont pas de formation. Apprendre est donc pour eux un bon moyen d’acquérir des compétences, à tout âge. En fin de compte, elle a souligné la discrimination à laquelle ils sont toujours confrontés pour trouver un emploi.

À Lire  La formation en ligne, les raisons de l'hyper croissance

Jusqu’à présent, plus de 300 inscrits ont exprimé leur intention de suivre ce site Web. Pas de surprise selon Isabelle Chavot, qui souligne que l’été offre un moment important pour recruter des apprenants, y compris, aime-t-elle le rappeler, dans le cadre de la formation académique.

Des fonctions publiques réceptives

Les trois services publics semblent s’accorder sur la question de l’accueil des apprentis. Même pour certaines professions organisées, dans le service public hospitalier notamment, cela peut être plus compliqué. Avant de conclure : « L’expérience est vraiment un levier pour intégrer les services publics aux personnes fragilisées, notamment du fait de la nature du handicap. Et cela a des avantages à la fois pour l’intégration et la reconversion. »

Inscrivez-vous à un webinaire national sur l’apprentissage | FIPHFP