En cette rentrée 2020-2021, le marché du crédit immobilier est sous tension. Le blocus n’a jusqu’à présent pas eu d’effet drastique sur les prix du m² et les taux de prêt. Les banques sont donc toujours déterminées à rentabiliser un produit d’assurance bien connu : l’assurance prêt immobilier. Et parfois, ce gain peut atteindre jusqu’à 80% de marge. Alors n’hésitez pas à renégocier ou à trouver un assureur moins cher !

Taux bas : les banques veulent réaliser leurs marges sur l’assurance prêt immobilier

Les taux de crédit n’ont pas beaucoup évolué depuis plusieurs mois : ils sont toujours à leur minimum, généralement entre 1% et 1,5% selon la durée du prêt et votre profil de crédit. Par ailleurs, les recommandations du HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) sont très claires : ne pas emprunter pour des durées supérieures à 25 ans et pour un taux d’endettement supérieur à 33 %. Les prêts en eux-mêmes ne permettent plus aux banques de faire des bénéfices ; puis retour sur assurance prêt immobilier.

Et les marges réalisées sont pour le moins élevées. « En moyenne, les banques gagnent jusqu’à 80% sur leurs offres d’assurance emprunteur. Nous pensons également que ce marché de la renégociation n’en est qu’à ses débuts et qu’il a un très fort potentiel de croissance d’ici 1 à 5 ans », explique Astrid Cousin, porte-parole du courtier Magnolia.fr sur l’émission BFM Patrimoine.

Renégociez le prix de votre assurance emprunteur !

En effet, dans un contexte où le prix de l’assurance de prêt peut être très élevé compte tenu du crédit contracté, renégocier ses mensualités est idéal. Cela peut réellement vous permettre de réaliser des économies importantes en faisant jouer la concurrence. « D’un point de vue réglementaire, le cadre de la renégociation n’a pas changé ces derniers mois. Ce sont toujours les dispositifs Hamon et Bourquin qui s’appliquent », rappelle Astrid Cousin.

À Lire  RiskAssur : Les implications d'un nouveau cadre réglementaire pour l'indemnisation de la cyberassurance (par RiskAssur, le magazine Risk and Insurance)

A titre indicatif, la loi Hamon vous permet de résilier et de changer d’assurance à tout moment de l’année suivant la signature du prêt immobilier. Quant à la loi Bourquin, elle permet de résilier et de modifier l’assurance prêt immobilier à n’importe quelle date anniversaire du contrat. Attention toutefois, pour changer d’assurance-crédit, il faut trouver une assurance avec un niveau de garantie supérieur ou égal à votre ancien contrat.

La renégociation est également en vogue. Par exemple, nous avons constaté une augmentation des demandes de renégociation ces derniers mois, notamment causée par le ralentissement de l’octroi de crédit pendant la période de confinement. La renégociation, ce n’est pas seulement le prix de votre assurance, mais aussi ses garanties. Il est donc judicieux de comparer différentes assurances de prêt immobilier pour trouver un contrat satisfaisant. Après tout, tous les contrats ne sont pas créés égaux. Un courtier peut également être utile si vous envisagez de renégocier votre contrat.

Avec la loi Bourquin, résiliez votre assurance prêt immobilier et faites une délégation d’assurance

Si vous ne pouvez pas renégocier votre assurance prêt immobilier, vous pouvez aussi résilier votre assurance grâce à la loi Bourquin comme évoqué plus haut, et trouver un contrat plus avantageux. Savez-vous qu’en faisant une délégation d’assurance, vous pouvez économiser plusieurs milliers d’euros et ainsi réduire les frais de votre crédit immobilier.

Là encore, le comparatif assurance pret peut être très utile. Cela vous évitera notamment de comparer manuellement les contrats proposés par différents assureurs. N’hésitez pas, cela ne prend que quelques minutes ; Le service est gratuit et sans engagement !

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance prêt immobilier